103 – Les Revers du Langage de Politesse

langage_01Derrière de simples mots il se trouve une programmation que vous n’imaginez pas. Je vous propose donc de faire un petit tour du côté de la programmation involuante bêlée par le troupeau de moutons que nous sommes tous.

Vous allez voir qu’avec juste quelques petits exemples, nous sommes des renforceurs de tendances qui nous sont devenues absolument transparentes tant nous sommes dans la répétition inconsciente car automatique.

En effet, mettez-vous à la place de quelqu’un de l’Un-Visible et soudainement vous découvrirez que derrière nos expressions les plus banales, pour ne pas dire les plus basiques, nous utilisons notre verbe créateur pour enfoncer les gens à qui, justement, nous  voulons du bien.

C’est tellement évident quand on en prend conscience que l’on peut se demander jusqu’à quelle profondeur on est formaté à l’involution. Voyons cette petite vidéo d’introduction…

hg_050Durée 38 mn

Comme vous avez pu le constater, il se cache derrière notre politesse de base, une négativité qui brille comme une lumière à première vue. Je sais que, lorsque vous utilisez tout ce vocable, vous êtes de bonne foi et surtout sans aucune animosité bien au contraire, cependant vous œuvrez pour le malin…

Alors autant dans un bonjour, vous ne pensez que formulation basique, pour ne pas dire je t’ignore, à quelqu’un qui rentre en votre présence, autant en vérité vous le programmez en vision négative.

Imaginez donc quand vous rajoutez un “je vous souhaite un…. (bon retour, anniversaire, etc)” combien vous enrobez encore plus fort le pseudo truc qui devait faire du bien.

Comprenez la force du verbe souhaiter qui exprime une bonne intention mais qui, en fait, cache difficilement la fin difficilement heureuse. C’est un souhait parce que la réalité sera probablement différente.

Mon frère, mon ami, comprends que, malgré toutes tes bonnes intentions et les efforts que tu fais pour rendre ce monde plus plaisant à vivre, en vérité, tu ne fais qu’enfoncer le clou du négatif dès que tu utilises tout ce vocabulaire qui ne paye pas de mine mais qui justement sont des mines anti-personnelles.

Je sais que tu ne vois pas les choses comme ça mais prends ton temps et regarde combien tu t’es fait entuber dès le départ. Ils sont forts, nos maîtres en involution, voilà pourquoi il ne faut pas croire qu’avec 2 tirades et 3 bonnes intentions, tu vas pouvoir te débarrasser des programmes qu’ils t’ont mis dans la tête dès les premiers jours de ta vie.

Comprends que plus tu feras attention à ces multiples détails et plus il te sera difficile de continuer à avoir ce langage “normal” et normalement considéré comme positif. Et puis, trouver une alternative reste évidemment une difficulté puisque le langage lui-même est vérolé.

Aussi, par malice, je te souhaite à la fin de la vidéo une bonne continuation juste histoire de te montrer une nouvelle fois combien c’est automatique chez nous de souhaiter du bon aux autres quand on est dans la bienveillance. Cependant, comprends aussi derrière ce souhait que je te dis que ça va être la galère pour toi pour t’en dépatouiller.

En ce sens, ce souhait de bonne continuation de la fin autant il a pu te faire rire car en pleine contradiction avec mon énoncé précédent, il te fait comprendre que l’on peut te dire que tu vas marner et que très probablement tu ne t’en sortiras pas. Ça c’est de l’humour au énième degré…

Alors mon frère, mon ami, amuse-toi à écouter les marques d’attention que te font les gens et découvre les choses cachées derrière la façade lumineuse des mots. Ne te fâche pas mais comprends que c’est de l’automatique, du refrain quotidien et qu’au fond, ces personnes ne se rendent même pas compte du véritable message qu’ils viennent de te transmettre.

Sourit leur et compassionne, c’est ce que tu auras de mieux à faire. Et puis, si un jour l’un d’eux te demande pourquoi tant de sourires complices, envoie-le sur cette vidéo et il comprendra seul dans son coin parce que si tu essaies de faire ça en direct, tu es sûr qu’il ne sera pas d’accord et que le ton risque de monter tant la montée en température émotionnelle sera palpable.

La meilleure défense c’est l’attaque, alors passe par la bande tout comme je l’ai fait pour une certaine maman qui, cœur sur la main, ne comprendrait pas un iota ce genre d’attaque en frontal alors qu’elle pense bien faire. C’est sûr que ça virerait instantanément comme une attaque frontale en règle et l’émotionnel viendrait grandement foutre son bordel.

Démontrer combien l’involution vous tient entre ses griffes est difficilement supportable pour un mental-égo qui pense régner en maître dans sa cour. Il est évident qu’à ce stade, cela ne peut être que de la colère qui peut s’exprimer.

Hé oui, entendre une vérité n’est pas toujours facile, surtout quand elle vous annonce que vous avez passé votre vie à côté de la plaque, la réaction est souvent violente, pour ne pas dire insupportable. Mieux vaut donc prendre de la distance et laisser le temps entendre raison.

Ainsi à cette personne à laquelle je m’adresse, sache que nous t’aimons pour ce que tu ES en termes d’essence ; cependant cela n’exclut pas de t’aider à corriger des traits de personnalité qui commencent à être véritablement incompatibles avec le niveau vibratoire atteint.

Le passage en 4D est l’abandon des programmes involutifs et il faut bien un plombier pour corriger quelques anomalies de plomberie. Il est évident que ce message est envoyé à tous et à toutes puisque la majorité de mon lectorat connait la responsabilité d’avoir été parent un jour.

Libérer nos enfants de notre emprise de parent n’est pas simple puisque tout à été fait pour le contraire depuis des millénaires. Cependant, l’après 2012, c’est-à-dire le Nouveau Monde, implique des changements de règles, alors relevons nos manches et entraidons-nous en commençant par ne pas faire la guerre en essayant d’avoir raison.

Il n’y a nul lieu de remettre en cause les bonnes intentions que nous avons à l’égard de nos enfants et de nos proches mais comprenons qu’il faut que l’on arrête d’être des diffuseurs de négatif dans l’inconscient des gens. Hé oui, l’ombre, par définition, c’est derrière la face éclairée et donc souvent invisible…

Je ne vous souhaite donc rien du tout car je ne veux pas vous conditionner à l’échec d’avance.

Il ne me restera donc plus qu’à constater combien vous êtes ok à avoir encaisser cette vérité pas évidente tant elle est cachée dans l’émotionnel : un amour possessif est un amour qui étouffe et qui tue, surtout s’il est entretenu par des propos de bienveillance qui en vérité sont des poignards de négativisme.

Aimer son prochain c’est d’abord et avant tout comprendre qu’il a besoin d’une confiance absolue en votre amour divin pour se sentir libre d’évoluer à sa guise, alors autant ranger le pseudo amour humain qui n’est qu’emprisonnement puisque possession.

L’amour possessif est la pire crasse qui soit (la jalousie est l’exemple type mais il a son équivalent qui s’appelle l’amour maternel). J’espère m’avoir bien fait comprendre : l’amour du préhumain est à l’opposé total de l’amour divin. Le premier retient et emprisonne tandis que l’autre offre une liberté réelle.

Je m’adresse donc à tous et à toutes : revisitez l’amour que vous donnez aux autres et corrigez vos dérives, car je ne vois pas en quoi on peut s’enorgueillir de brider ses enfants ou ses proches sous prétexte que ça vous part du cœur. Ouvrez les yeux et comprenez combien on nous a niqué depuis le début !

Laurent DUREAU

PS : Je sais qu’un certain nombre d’entre vous vont avoir des soucis lors de leur introspection mais ne culpabilisez pas, c’est inutile car l’essentiel est de corriger au mieux en ne poursuivant plus ces règles d’éducations involuantes.

On est tous dans la même galère et moi aussi j’y suis passé, cependant il n’est jamais trop tard pour corriger le tir. Et puis, si vous le faites effectivement, alors vous aurez fait un pas de plus vers votre maîtrise puisqu’en libérant les autres de vos chaines, vous vous libérez aussi vous-même.

106 Commentaires

    • Je te salue Kone Ibraiman!
      tu as peut-être utilisé le mauvais côté pour cliquer sur la vidéo?
      essaie le clic droit comme indiqué sur le cadre bleu… (ou alors le clic gauche, selon le cas)
      smile

  1. Bonjour tout le monde… Je plaisante (pour la dernière fois).

    Très perturbante ta vidéo Laurent. Je savais que les mots pouvaient défoncer des murs, mais pas lorsque qu’on les emploie sous forme de “respec-tueuse” politesse.

    J’ai vécu le même genre d’expérience que toi quand je travaillais dans une entreprise de métallerie, il y a bien longtemps, qui, un jour, a sous-traité un marché de fabrication de gaines de ventilation pour la centrale nucléaire de Cruas.
    Mon slogan de l’époque (et de toujours) était : “Mieux vaut un chômeur qu’un pollueur”.
    Alors, bye bye. Il n’y avait pas beaucoup de chômeur dans les années 1970/75… ben j’en étais !!!

    Au plaisir de vous lire… (on peut le dire ça ?).
    JeanPhi
    laugh

  2. Laurent
    A chaque fin de vidéo tu dis : “je vous souhaite une bonne continuation…merci au revoir”… wacko
    Lol

    Lol

  3. Salut

    Je vis avec l ‘impuissance du langage a aborder l’expérience comme si c’était mon programme de base
    J’ai trouvé de nombreuses explications et expérimentés tant de pratique que j’hesite a témoigner tant je me retrouve dans le silence
    Je moccuppes d’aborder de la Conscience à chaque instant surtout au niveau de la colonne qui se redresse
    J’ai trouvé sur ce site un langage qui me parle et c’est essentiel
    Manoha

  4. Tu oublies les habitudes régionales Laurent! Dans le Sud-Ouest (de la France) les gens se saluent en disant “Adieuuuu…(Untel)”… au début ça surprend!
    j’avais cette notion du pouvoir des mots depuis très longtemps et durant une grande partie de ma vie je faisais très attention à ce que je disais, au point d’être regardée partout comme une E.T. naturellement, tellement j’avais été choquée de toutes les horreurs que j’avais entendues, dont les gens étaient totalement inconscients (du style de la grand-mère “ah il vous faudrait une bonne guerre! acute – sous-entendu “pour vous apprendre ce qu’est la VRAIE vie!”) rabâchées sans fin, et transmises de génération en génération… dash
    Je suis heureuse que tu fasses le point là-dessus Chef, mais comment on va faire si on rectifie tout ce qui est involuant dans le langage? exemple:
    “je vous présente les enfants qui sont sortis de mon ventre”… boast j’imagine la tête des uns et des autres!!! shock
    Quand on sait que “merci” c’est le raccourci de “je suis à votre merci”, et “comment allez-vous” se rapporterait à l’élimination par voies naturelles (voulant dire “comment déféquez-vous?”) selon certains qui s’amusent à décortiquer les expressions…
    Donc si on cesse d’employer les formules de politesse ça va grincer dur!!!

    • Je suis dans le même dilemme, consciente depuis un certain temps du pouvoir des mots. Pour rire, je m’imaginais souvent présenter “mes” enfants comme :
      Je vous présente l’enfant ou les enfants que j’ai conçu avec l’homme qui partage ma vie…
      Comme ça ne le fait pas, je continues d’employer les pronoms possessifs mais avec pratiquement à chaque fois une conscience dérangeante quand je les prononce. blush

    • Toutes ces formules de politesse à la con et l’usage des pronoms possessifs me gonflent ou me gênent aussi mais jusque là jme disais “bon à l’autre je vais lui rendre la politesse sinon il va me faire chier ou jvais encore plus passer pour un alien asocial”..

      Mais maintenant que j’ai vu la vidéo va falloir trouver des combines pour dire autre chose. Pour la famille/amis à la limite encore ça va mais avec les gens avec qu’on connaît pas (le boulot ou les caissières par exemple) c’est un peu plus compliqué non ?
      Rien que pour saluer : “Salutation” ça fait un peu trop soutenu et “salut” ça fait trop décontracte.. Le bordel.. laugh

      «je vous présente les enfants qui sont sortis de mon ventre»… boast
      Je donnerais cher pour voir la réaction des gus en face surtout s’ils ont un balais dans le cul.. rofl
      blush

      • C’est juste pour faire un peu + court que:
        “je vous présente celle qui est née dans une rose, et celui qui est né dans 1 chou!” , qui serait nettement + poétique cela va de soi…
        (d’autant que pour être honnête je ne compte pas passer pour une pro du jardinage! ^^)
        kiss air_kiss

    • Ah ben..; ca va m’obliger à parler un peu moins …! thank_you
      En tous cas j’ai drolement rie avec tes propositions Gwen rofl
      Et moi qui force mes enfants à bien dire bonjour madame tous les matins à la maitresse sorry
      Euh ben je sais plus comment vous saluer……. bisous ?! laugh

      • j’ai eu une pensée furtive pour vous ce soir quand quelqu’un est sorti de l’ascenseur que je voulais prendre… il m’a jeté 1 bonsoir automatique et pendant 1/26ème de seconde (oui c’est très précis, ne me demandez pas comment je fais pour calculer laugh ) j’ai cherché à toute vitesse plusieurs réponses autres, avant qu’il ait disparu, pour rester polie aussi… peine perdue!
        le bonsoir en miroir est quand même bien pratique quand on est pressé(e)! pardon
        Dis Laurent, par quoi on peut remplacer les traditionnelles formules apprises depuis des millions de vies? sad

  5. Salutations à tous.
    Mon frère, mon ami, le bel échafaudage (construit par nous même) est à l’image de la canette qui est en train de se déplier… aie aie aie ! Pour moi, le but du jeu est de le remplacer par une belle rampe de lancement. Décollage imminent.

  6. Salut donc !
    Ah ah c’est vrai, hier soir, mon fiston de bientôt 5 ans (qui partage déjà avec moi des temps de conférences gesticulées du plombier) m’a demandé comme si je venais de dire un truc absurde, “mais maman, pourquoi tu me dis “fais de beaux rêves?” “. Et j’en ai conclu comme lui que c’était absurde, car comme tu le dis ça cachait que j’espérais qu’il ne fasse pas de mauvais rêves. Alors on a conclu sur le bisou-câlin c’est vrai que l’essentiel est là smile

    Pour la vidéo précédente, synchronicité aussi chez nous, car pendant le week-end on a été chez papy-mamie, et comme en ce moment je travaille sur la relation avec eux, surtout avec ma mère, je me suis retrouvée à un moment à décrocher des ficelles, des ficelles et encore des ficelles (restées dans la serre de tomates depuis la dernière saison). CQFD

    Merci beaucoup Laurent ! a bientôt

  7. Je pense que le plus important à éliminer ce sont des expressions telles que: vous ME ferez cet exercice pour lundi, un langage employé systématiquement dans l’educastron nationale. Comme s’il fallait faire pour le prof et non pas pour soi!!!
    Allez, salut!

  8. Quelle lumineuse vidéo mais on est mal barré!! ( on n’existe plus?)
    Il va falloir faire attention aux mots que l’on emploie et que les autres ne comprendront pas forcément. De là l’expression “tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler”. On va étudier la langue des oiseaux et devenir alchimiste pour se sortir de ce programme involuant. Tiens, Laurent, un jour tu nous avais dit que tu nous démonterais l’alchimie dans une vidéo. On l’attend!! (c’est une blague hein!).
    Feu du coeur à toutes et tous. heart

  9. Euh…”heureuse de vous lire”….
    Le poids des …mots (maux!?), surtout quand ça n’élève pas!
    …euh…Bien à tous et à toutes!
    …”grande reconnaissance” !!!

  10. coucou laurent ! pour répondre à ta question pourqoui un S à mon fils because le latin filius fils plein de mots de notre langue comportent des lettres sonores ou muettes mais je partage aussi l’idée que le fil lien transgénérationnel peut etre présent dans ton explication .Merci pour cette vidéo qui me déculpabilise complètement du fait de ne pas souhaiter les anniversaires, fete des mères ,et bonjour au saut du lit à mes relations familiales et amicales ,ça je sentais bien que ça me gonflait grave depuis longtemps.ça me réjouis le coeur d’^tre à présent en accord avec moi même.Merci merci

  11. Il y a des années que j’ai entendu Jacques Salomé tenir ce même langage de possession. Je dois dire que ça m’horripile quand j’entends un animateur de radio par exemple dire de ses collègues ou partenaires “mon Mathieu”, mon François”, alors quand on me dit “ma nabibie”… j’explose intérieurement (déjà instinctivement avant la conf de JS). Je ne le tolère que des personnes qui m’aiment sincèrement. J’ai déjà tenté de le dire en prenant les propos de Salomé, on m’a répondu que j’allais trop loin, que c’était affectif, gentil…. Je suis aujourd’hui contente d’en avoir pris conscience très tôt.
    Le “Adieu”, oui par ici ça m’a surprise et me surprend toujours. Comme les gens qui vous parlent à l’aide d’un pronom: “elle en pense quoi” au lieu de “vous en pensez quoi?”. Là ce serait plutôt une fausse timidité mais je m’écarte sans doute du sujet. pour le “bonne journée” je préfère dire “belle journée” .
    Que la Lumière (ou la Joie soit)! est-ce mieux?
    Gratitude pour ce que vous êtes et salutations à tous!
    pas respec-tueuse du tout !! lol pas remarqué merci Jean-Phi
    Je vais encore plus me démarquer de mon entourage mais ce n’est pas grave…

  12. Ben moi ça me plaît cet article, (pas encore écouté vidéo)parce que les 1ères lettres “officielles”(administratives) que j’ai du écrire à environ 19 ans, je ne savais pas comment les terminer, parce que je ne “sentais, ressentais” absolument pas les formules toutes faites style veuillez agréer cher blablabla mes sentiments blablabla…..
    Par contre je m’appliquais à ressentir le” chaleureusement” quand je l’écrivais.
    Donc je suis certaine (après t’avoir lu) que c’était “juste” bises du coeur-avec coeur :))…. à tou(te)s

  13. Salut…
    Comme je l’explique à ceux que je côtoie, “mon entourage” 😉 ,depuis une quinzaine d’années, prenez bien conscience (con science) des mots que vous employez.
    J’ai toujours eu du mal à parler des enfants qui nous ont choisis (je n’arrive pas à dire mon fils, ma fille) et aussi au sein du français (collé à la poitrine) le terme “femme” que je ne pouvais pas utiliser (je disais “épouse” : statut contractuel social) car ce terme involuant implique que la femme (le genre) m’appartienne ? 1 con ceux vable ! Il est en effet rare d’entre mon homme (en parlant de son mari ou époux). “Ma femme” c’est fréquent.
    Bref, gratitude pour l’éclairage de l’utilisation des pronoms possessifs en nombre et le Bon Jour que j’utilisais souvent.
    Salut…

  14. j’ai remarqué que “salutations” est la formule de politesse de la plupart des correspondances au Canada……je comprends mieux maintenant! A appliquer sans modération.

  15. Mouais, pas très convaincu par l’ensemble de ce que tu dis dans cette vidéo, Laurent.
    Lorsqu’on dit “bonjour” à quelqu’un, il y a de collé à ce mot un bel égrégore positif généré par toutes les pensées émises pas les personnes saluant.

    • Comme l’a évoqué Laurent, je ne crois pas que tous les gens qui te souhaitent le bonjour comme tu dis t’envoient que de la positivité… D’ailleurs le bonjour est assez conventionnel, je dis salut ou hello à mes amis, mes parents avec une intention affective.

      Quant à savoir si ceux qui te disent “ça va ?” veulent vraiment avoir de tes nouvelles… il y a aussi eu un sketch là dessus. Qui n’a jamais rencontré quelqu’un ou tu commences à parler mais en fait… il en a rien à “…” faire ??!!

      Je te raconte une anecdote, à mon dernier travail où j’étais en binôme le temps de passation d’un poste de secrétariat de direction dans un EHPAD, la fille un temps évitait soigneusement de me dire bonjour. Comme j’étais en position où je disais bonjour à un groupe, deux ou 3 personnes comme ça arrivait souvent, elle faisait comme si je n’existais pas et évitait soigneusement de ne pas me répondre feignant d’être absorbée par le boulot(évidemment devant la directrice elle ne m’ignorait pas!), après m’être offusquée de son manège outrancier professionnellement et relationnellement parlant, à la 3 ou 4 ème fois de son manège en prenant exemple sur une collègue, j’ai commencé à dire Bonjour untel, bonjour, machin et en la regardant droit dans les yeux, Bonjour Karine et si elle répondait pas (ce qu’elle faisait !!!) je répétais “BOONJOUUR KARIINE” bien appuyé en l’obligeant à me répondre avec un grand sourire smile

      Evidemment, cette fille je ne lui avait rien fait et j’étais en partenariat pour assurer son poste durant son absence (bon j’ai su qu’après qu’elle voulait se barrer du poste…), d’ailleurs elle était la première à faire des sourire à tous en entendait sa voix dans les couloirs à rigoler et tout… Je devais être la seule à avoir vu sa façade réelle… J’ai fini par craquer pour d’autres attitudes un jour où la directrice n’était pas là,et je lui ai dit en face que je ne supportais plus comment elle se comportait avec moi. Elle a reconnu, et a surtout “rongé un peu son frein” comme on dit… Quelques temps après elle et moi étions partis de la boîte (ça aussi belle expression!!) elle m’avait écrit un texto en me souhaitant bonne continuation, tout comme moi, et elle avait rajouté j’espère qu’on ne te mettra pas de bâtons dans les roues comme c’est arrivé (sous entendus comme ceux que j’ai pu moi-même te mettre)… A l’époque je l’ai cru sincère, quelque part… mais ça c’est ma tendance à toujours accorder un peu d’humanité et de bon cœur aux gens (une seconde chance qu’on dit yes qui généralement se termine en 3ème 4ème… dash en fait ça n’a pas de fin ! crazy )… Laurent en fera donc une tout autre traduction directe et très MAAAALLEEEE (:p) : et J’espère bien qu’une autre personne continuera Mon travail de sape et Te mettra des bâtons dans les roues !!!….

      Personnellement, son égrégore négatif je l’ai bien reçu, Bonjour ou pas ! Merci du cadeau, je lui ai retourné, 2 bises sincères et j’ai claqué les talons ! rofl L’hypocrisie règne en société, l’honnêteté et le cœur des gens au travail entre eux, j’en doute… Ils se sont fait bouffé par le système et ils sont comme le Dieu du feu de “Vaiana la légende du bout du monde” (dont un marcheur a eu la gentillesse de donner le lien la dernière fois et je l’en remercie) qui retrouve sa véritable essence quand on lui remet son cœur (de pierre lol, bref.) On peut trouver beaucoup de sourire, de façade, mais tu n’as pas la face cachée de tous… et le jour où tu la rencontre… Alors oui le travail de la pensée positive les uns envers les autres… c’est pas gagné et le système D, la compétition, la jalousie et tout le reste ben on y est encore en plein dedans. Comme dit Laurent le fond du marécage, ça me donne l’impression d’être un oiseau avec les plumes collées de goudron. Vivement le décapage de Papa soleil… à vos karchers ! et Dsl pour le Pavé ! dash quand je suis lancée, suis comme Laurent blum

      • C’est marrant Pleine Lune, en te lisant je vois la scène avec ta collègue et j’ai une toute autre interprétation… qui va probablement te déplaire…
        Et si cette personne avait voulu te rendre service au lieu de “te mettre des bâtons dans les roues” comme tu l’as supposé?
        1- elle t’a titillée là où ça faisait mal… (peut-être inconsciemment d’ailleurs)
        2-elle t’a peut-être aussi démontré ce que pouvait donner une attitude en accord avec ses croyances? Je veux dire par là qu’elle trouvait peut-être aussi “hypocrite” le fait de dire systématiquement “bonjour” à tout le monde…
        Eh oui, la vérité toute crue est souvent tellement indigeste pour nous autres, imprégnés/déformés par l’involution/l’illusion que peu de gens osent être eux-même (on en a brûlé pour moins que ça! punish )
        Donc en changeant juste un peu l’angle de vue on peut arriver à y voir tout-à-fait autre chose…
        sans rancune? thank_you

        • Merci de ton commentaire et je suis contente de t’avoir fait rire, et bien que mon post était en réaction avec Nicol, je vais donc te répondre puisque lorsqu’on lâche un com il ne faut pas s’étonner d’avoir des réponses ;).

          Je ne crois pas avoir fait de réelle interprétation dans le sens où tu l’entends. Aucune rencontre n’est fortuite et je crois avoir eu d’autres leçons de cette “anecdote” comme les limites, l’affirmation…

          Juste pour reprendre tes mots qui me semblent ont déformé ce que je voulais signifier, je n’ai pas “supposé” qu’elle m’avait mis des bâtons dans les roues, je relate là ses propres mots, quant à savoir ce qu’il y avait derrière en fait ça ne m’intéressais guère, on a tous nos problèmes ;). Donc oui la situation n’a pas été facile à gérer pour moi pour diverses raisons que je n’ai pas étalées, quant à l’attitude en accord avec ses croyances libre à toi d’en faire ta propre interprétation. La problématique se situait ailleurs selon moi. smile

          Elle avait un caractère très sociable et avenant, dans le milieu médico-social c’est plutôt bienvenu et on ne parle pas d’hypocrisie avec les gens (bien qu’il puisse y en avoir, bref je ne vais pas développer et en faire une thèse lol), j’ai accepté ce qu’elle me donnait de positif, j’ai posé mes limites pour le reste sans lui en porter rigueur bien que je n’ai pas compris toutes ses attitudes.
          Je ne crois pas avoir été hypocrite au sens où tu sembles peut-être l’entendre, sur mon lieu de travail en saluant les gens, personnellement sauf exception je suis toujours heureuse de rencontrer des gens et j’aime sourire aux gens, fondamentalement nous sommes tous semblables, après on m’aime, on ne m’aime pas…c’est une autre histoire, et je crois être ce que je suis au grand dam de certains pardon .
          Le “systématique” bonjour que tu évoques était en réaction et non l’élément déclencheur.

          La question qui peut se poser quand je lis ta réaction c’est :
          Est-on hypocrite en étant cordial ?!
          (1 question en amenant une autre…)
          Dire bonjour est-ce toujours hypocrite ? Ou Peut-on considérer le “bonjour” social comme attitude hypocrite ?
          Pourquoi ne pourrait-on pas dire salut à son supérieur hiérarchique ?… on peut tourner loin ainsi…

          Donc 1- oui forcément mais a priori pas là où tu crois,
          2- g répondu
          3- morale de l’histoire et des sorcières… ? Pour moi la vérité n’est pas toujours celle que l’on croit être. Existe-t-il UNE vérité ?! Peut-on considérer que les gens n’osent pas être “eux-mêmes” ou qu’ils sont parfois trop eux-mêmes ? Je pencherai plus pour la deuxième et ça amènerait à la question, Mais qui sommes nous ?! Alors on pourrait répondre “oui, mais” aux deux… crazy

          Rancune ?! Quel mot grossier ! Ne sommes-nous pas des êtres civilisés, qui plus est tentant de gravir les marches de l’ascension ?! Oui, il y a mille angles de vue possible quand on en a une vision étriquée des choses mais cela n’avance guère.

          Après cette masturbation du mental et cette joute de mots bien que m’ayant alléchée, je tire ma révérence. Peut-être aurons nous l’occasion d’échanger à nouveau, sans bûcher je préfère, j’aime à penser que j’ai sauté quelques périodes de l’histoire…^^ kiss

    • @Nicol.
      Dans la dualite, quand tu enonce un cote de la piece il y a toujours l’autre. Bon/mauvais jour.
      Il y a une projection consciente et inconsciente de la gdm vers la gdv.
      En plus, il n’y a pas de jour il n’y a que l’eternel present. smile

      • Zut alors, je voulais souhaiter une magnifique journée à toutes les Sisters de la Planète today en raison de la journée internationale des Femmes!… cry
        VIVE NOUS quoi! kiss
        Plus qu’une douzaine avant l’Equinoxe!
        Heu Brother, pour les pas-encore-tout-à-fait réveillé(e)s à 6H40 tu peux traduire gdm & gdv pliz? air_kiss

  16. Il y a plusieurs années Bigard a fait un sketch là dessus… Il lui est arrivé d’avoir des textes qui n’étaient pas que du lourd… Bon, il avait enchaîné avec le masculin/féminin qu’il tournait un peu dans le sens souhaité genre le vent, le je ne sais plus mais la tempête etc il misait sur un féminin plus “dangereux” comme un sort, la malédiction :p mais c’était bien trouvé…

    La langue est riche et l’on s’en amuse, et il est vrai qu’on en arrive à une véritable dichotomie entre une expression et ce que l’on en pense réellement.

    Evoluer, c’est aussi savoir remettre en cause ce qui est établi, mais comme tu l’as dis c’est non seulement “inscrit” en nous mais ces expressions métaphoriques(je pense aux expressions genre “ça casse pas 3 pattes à un canard” ou “il pleut comme vache qui pisse” smile ^^) ont un lien social en quelque sorte qui unit (par l’image, l’humour) les gens, une sorte de patrimoine… plutôt involutif il faut en convenir.

    Il est avéré que les mots provoque des maux… Comme ceux entendus enfants (ou pas) “Un garçon ne pleure pas!” et j’en passe, le coup de la guerre, un grand classique… Ca montre bien ce qu’on transmet de générations en générations plus ou moins malgré nous…

    “La langue peut être aussi cinglante qu’une sangle qui s’abattrait en mordant les chairs, en atteignant l’inconscient et stigmatisant des traumatismes.”

    Pour info femelle je l’ai entendu il y a peu d’une jeune homme de moins de 30 ans… crazy Je me suis demandé si il sortait de la préhistoire… unknw Enfin il était clair qu’il avait un soucis avec les femmes et avec l’affirmation d’être UN MAAAALE…rofl

    Et il est vrai que la parole, sert souvent à du blabla … des discussions stériles… je ne suis plus capable d’entendre certains discours… le pire étant ceux qui se répètent inlassablement comme le hamster dans sa cage, j’essayais de trouver de la logique où il n’y en avait pas, maintenant j’ai compris, un peu, qu’ils sont “malades” ou qu’ils, “ne tournent pas rond” laugh , ou ceux qui ressassent l’actualité en prenant les éléments donnés pour “argent comtant*”… Ce sont des pompes à énergie, je comprends mieux ce système là aussi, de l’effet nuisible de certaines personnes.
    * A ce propos les mots tels que rentabilité, compétition, ambition, j’ai toujours eu du mal à les intégrer, tout comme le catéchisme, je perçois maintenant la raison de bcp de choses de ma vie et tu mets des mots, de la signification sur des choses que j’ai pu vivre, ressentir ou ne pas comprendre.

    Et comme tu l’as déjà dis je crois, ou je traduis mal, c’est en montant qu’on peut s’casser la gueule… dash
    J’avais aimé l’image des amarres de la montgolfière qu’on tentait de déplier et qui parfois était toute trouée… et j’aurai rajouté dans un cube,carcan sociétal sur lequel je crois m’être souvent “butée”. Bref, reste plus qu’à couper les filins d’acier laugh give_rose

    Allez,… je sors, Bise à touskiss

  17. Salut,
    Je suis plus nuancée sur les compromis, il a bien fallu que vous preniez l’avion pour remplir votre mission. Pourtant c’est très polluant.
    Pareil pour l’informatique, cela permet l’existence de ton blog mais également le flicage de big brother à l’échelle mondiale donc tout est une question d’intention.
    La sobriété de la communication est nécessaire dans une société hyper connecté qui vit dans un brouhaha permanent ou l’on communique pour ne rien dire, juste pour montré que l’on existe finalement aux yeux des autres.
    D’ailleurs, dans la plupart des cultures “aborigène” le langage reste pratique et ils ne parlent pas entre eux, juste pour meubler le silence.
    Ici, le silence met mal à l’aise et c’est mal poli de ne pas communiquer alors on parle de banalités pour éviter de ressentir les vibrations réelles des gens.
    Combien de personnes sont capable de rester seule dans une pièce (sans bouquin, sans portable et autre distraction) avec quelqu’un d’autre sans se sentir obligé de rompre le silence par des banalités?
    A plus

    • Dans les cultures aborigènes ils sont télépathes (idem pour les Masaïs par ex) ce que nous avons perdu… ou ce qui nous est parasité grâce justement à toute cette connectique, ces sollicitations permanentes!
      j’ai tenté de m’intérioriser dans le bus, juste en fermant les yeux, mais ça dérangeait les gens autour! Il y avait toujours des commentaires pour me faire réagir, des gens qui se mettent à crier etc… c’est considéré comme anormal de ne pas parler en effet! (si on regarde sans rien dire c’est forcément qu’on boude ou qu’on est fâché!)
      quant à méditer dans un parc no ! systématiquement on vient me demander l’heure qu’il est ou un trajet à suivre…
      bref: c’est pas dans la culture quoi!

  18. Salut à tous, nous voilà dans une remise en cause sur notre langage, nos attitudes, nos échanges avec autrui (lui ou elle et nous tous)… c’est super! Surtout après la vidéo précédente “vue pour la première fois en couple” et qui nous a bien plue et fait rire aussi.
    Tu as raison Laurent, continue de secouer le cocotier, fais tomber aussi tout ce qui est possessif, agressif, compétitif, excessif, abusif, etc.. on va devenir plus léger, plus fluide, plus aimable, etc smile c’est bon de t’entendre délirer.
    Maintenant nous sommes deux à te regarder/ les vidéos, quelle joie, quel bonheur pour nos cœurs et notre prise de conscience.
    give_rose Salutations et feux du cœur à tous

  19. Pareil, je ne peux plus écrire ou dire “affectueusement” quand j’embrasse quelqu’un, j’ai l’impression de l’affecter et de le tuer finalement… Les maux des mots et des mails unknw .

  20. salut tout le monde

    et bien tu fais de plus en plus fort…en te regardant j’essaiyais de formuler des phrases sans pronoms possessifs et c’est tres difficile l’ayant ingéré dans mon enfance…d’ailleurs au primaire MA fille laugh qui est en ce1 apprend les mots d’appartenance on ne dis plus pronom possesif mais determinant qui englobe les articles et pronoms possessifs (le la les un une des l’ mon ma mes ton ta tes son sa ses). j’ai beaucoup ris de mes programmes actifs sous la lecture de ta vidéo… continu dans ta lancée
    fdc

  21. Et si on disait “on joue” en début de journée, ça serait pas mieux?
    On joue “Mont” Laurent, ça nous rappellerait l’élévation à chaque fois qu’on prononcerait ce pronom… pour le féminin, ça serait “mât” et le pluriel “mets” pour le parfum qui s’en élève… Bon, évidemment, pour le possessif, c’est une boutade, mais le “on joue”, j’aime bien, sauf que l’interlocuteur entendra toujours “bonjour”… Salutations à tous et une nouvelle fois, merciiii Laurent!

      • “On foire” Gwen26! Pour la fin de journée, c’est bien. Et pour la soirée, ça serait “on a foiré”… yes Ben oui! parce que ça va être coton de mettre ça en place!

    • En parlant de jouer, on va proposer aux enfants de remplacer le jeu “ni oui ni non” par, “ni mon, ni bon, ni…” heart

    • Salut les amis !
      Je vois une maniere de saluer tres physique. Je me receuille, j’ouvre mon coeur et je fais la connection avec le sien. Du coup cette methode est applicable a toute les entites vivantes.
      J’aime bien respirer, sentir les personnes aussi.

  22. Salut Laurent. En nous souhaitant une bonne continuation à la fin de la video, tu nous souhaites quoi en réalité ?
    Certes je me moque un peu…

  23. Salut Laurent,
    Hé bien, c’est assez difficile de se débarrasser de tous ces mots que j’emploie depuis de nombreuses années,mais avec la conscience de ce que ça représente,je sens qu’il faut maintenant ne plus les prononcer.
    Mes salutations

    • culpabilisée à fond, la Nicole ?
      Mais pas qu’elle ! C sûr laugh
      Hé ! HO ! et le libre arbitre !!!
      Et les intentions, du ♥ , le regard, le sourire et que faites vous donc des ondes émises ?

  24. Blague à part et pour rebondir sur les métiers , j’étais infirmière ,j’ai arrêté depuis 6 ans car je ne supportais plus.Allez faire comprendre aux gens et à la personne avec qui j’ai un contrat de “vie” que vous n’irez plus travaillé alors que vous avez un métier qui ne souffre pas du chômage et ou vous faites du “bien”aux autres.l’involution à super bien travaillé sur ce coup là.A coup de seringues,de médocs suspects,de vaccins empoissonnés,de gestes et manipulations douloureux etc…..On soigne….. et le patient et beas d’admiration de reconnaissance alors qu’il est la souris dans le labo.Pour le soignant c’est pareil il fait des gestes qu’on lui a appris et en fait devient complice de l’arnaque,le médecin prescrit mais l’infirmière fait l’acte.Je sort un peu du sujet mais bon ce sont des prises de conscience comme pour les maux / mots ou derrière une bonne intention ce cache la sombritude.

    • Je suis prof au collège, et je participe malheureusement encore aux conditionnements des gamins. Bon, faut avouer que je suis le mouton debout sur ses deux pattes dans l’équipe éducative de l’établissement. Je fais tout pour prochainement quitter ce milieu très 3D.

  25. Le “bonne continuation ” qui m’a bien fait rire fait écho à celui que j’ai dit au kiné ce matin pour la dernière séance, oupss ! laugh

  26. HeuH.. Coucou !
    BON SANG… déjà que tourner toutes les phrases de manière saine et positive, sans négation et double négation, sans mots provoquant l’inverse dans l’inconscient était déjà du défi (et ça fait des années que je m’y A-TèLE, Emploi, At-tarde …… mais alors là laurent tu es trop fort!! on est vraiment dans la cuve à mazout profond tellement ça va loin… Ca ressemble bien à une belle couche d’ognon dans une autre couche d’ognon…
    Heuh… bye!!
    Ah au fait c’est aussi récent pour toi laurent!! j’ai plein de videos de toi (plus d’une centaine) ou tu dis: BIEN BONJOUR A TOUS Zé A TOUTES !!!

  27. Mes collègues me reprochent de ne jamais dire “bonjour” ! Ca t’étonne ? Je préfère “hello”, ou “hi” même si çà sonne un peu comme “aïe”…… laugh mais bon, peu pas souhaiter une “bonne journée”, sans parler des “bon anniversaire” etc…..et çà me fait penser à la webconf de Gilbert Lavallière quand il parle au début du rapport entre “être en forme” et les “formes, solides de Platon”. Ca aussi, phrase débile qui m’a toujours agacé : “alors, en forme….?”
    A propos du Verbe créateur, tiens, il y a qques années, mes guides m’ont demandé de revoir mon vocabulaire, notamment de larguer les “faire”, “tu dois”, “il faut”, ” ne pas” et de les remplacer par “créer”, “oeuvre”, “fabriquer” etc…et régulièrement, ils me remettent çà sur le tapis. Et actuellement, j’avoue que lorsque j’utilise des “il faut” ou des “faire”, çà me donne l’impression comme d’un accord dissonant qui agresse mes vibrations énergétiques. Ainsi, suis en totale rééducation du langage. good
    Coeurdialement

  28. J’adore cette vidéo,,,,,super ,,,il est interessant de capter toutes ces subtilités .
    J’y veille et y veillerai encore davantage,,,,salut à tous .
    Merci Laurent ….

  29. Or de ce monde, le langage employé est un langage universel, que nous avons tous connu. Les différents langages et interprétations sont là avec la tour de Babel, c’est encore diviser pour mieux régner.
    Le silence est d’or smile
    Faites tout bien, ou faites au mieux, en tous cas, je salue la Divinité qui est en vous.

  30. Faite ce que je dis pas ce que je fais Laurent ? “Bonsoir Monique,…” c’est comme ça que tu as commencé à répondre à mon mail ! good, je me rappelle pas avoir passé une mauvaise journée ni même à avoir ressenti de la négativité laugh Mais maintenant que tu le dis y a plus qu’à ! Ca va pas être facile de dire “Salut” à mon chef sad et “MA” la mienne de fille va pas comprendre que je lui souhaite plus “Bonne nuit, fais de beaux rêves shock Salutations

    • oui je suis totalement d’accord ! il me semble que l’intention et l”émotion qu’on y met sont encore plus importantes

  31. Salut les terriens! (c’est acceptable ça comme entrée en matière même si c’est tout à fait téléphoné?)
    Super, Laurent d’avoir lancé un débat linguistique qui a beaucoup de chance d’occuper fortement le mental-ego de ton lectorat assidu!
    Je parlerai volontiers de dichotomie entre la syntaxe et la sémantique ou avec des mots plus communs de l’éternel débat du fond et de la forme.
    Tout ça pour dire que tout langage est par nature une aporie de la pensée.
    Et je peux très bien dire salut ou n’importe quel mot apparemment neutre, si je pense «Vas te faire foutre!» c’est quoi le vrai message que j’émane?
    Et si je dis “Mon pays” ou “Ma terre” est-ce que je signifie que je me prends pour le roi du monde?
    Les grecs avaient un mot pour ce genre de raisonnement, ils appelaient ça du sophisme, si je ne m’abuse dash
    Alors, vivement qu’on ascensionne en 5D comme ça on évitera les débats oiseux sur les abus de langage.
    On ne parlera plus, on télépathera…

    • Oui ce serait bien de passer en 5D et de telephaté maïs pour cela il faut être en “maîtrise” et cela dans notre pensée et notre langage….que dites vous de hell …o smile laugh pas mal celui la aussi

      • Tu as parfaitement raison. Perso, je m’entraîne avec les chats qui ont choisi que je m’occupe d’eux.
        Et toi?

    • Bravo Frédérick34, je n’eusse pas fait mieux. bravo
      Bon (crotte derrière se cache mauvais laugh ) le conseil est ; de cesser parler le français, qui est en fait, totalement tiré du latin ! Belle (derrière y a moche) masturbation intellectuelle Laurent.
      Cela s’appelle aussi être tordu laugh ! Même si un semblant de “vérité” , (vu la richesse de la langue du pays), peut être comprise ainsi…
      il m’est arrivé de dire souvent à des personnes qui mangeaient en pic-nique, en passant en voiture doucement, ou à pieds à quelques mètres d’eux -“bande d’abrutis” j’entendais dire MERCIII… laugh
      Au fait, tu tends la main droite à ceux que tu rencontres, sais tu le pourquoi ?
      Cherche un peu ! Ceux qui lisent aussi ! yes
      Serais tu en train de faire de la thérapeutique “occupationnelle” ? pour les (TES) lecteurs, adeptes, qui se culpabiliseront grâce à TES dires.
      OUI, quand un sbire s’approche et que je ne l’apprécie pas, il se tire ailleurs illico. OUF !
      La vidéo précédente était très, très intéressante, good celle-ci est en édulcorée du bisounours, d’autant que dans le monde, plusieurs langues ont leurs sémantiques semblables à la “nôtre”. laugh
      De plus, savoir pourquoi le fils et les fils, sont sans différence, se sait quand la base latine est connue ! laugh
      Il serait aussi judicieux de revoir Franz Bardon, pour la connaissance de la puissance des lettres de l’alphabet (en individuelle) et de leurs vibrations dans le mot et son sens ! yes
      Quant à la PNL ; un de mes amis s’est investi (non son porte monnaie) en ces “soins”… le thérapeute après l’écoute de ses dires lui a confier de mettre un frein (de vélo) dans sa poche pendant 2 mois, (nuit et jour, lui disant ses rancœurs) puis de porter ce frein à sa mère (80 ans) et le lui donner, en lui disant, ” – je te rends le frein que tu as placé dans ma vie, avec l’éducation que tu m’as donné” – Les autres enfants (5 en tout – 3 garçons, 2 filles, il est le 2éme) dans la famille, aucun n’a eu à souffrir de cette éducation…!
      Heureusement que la fratrie a empêche le frangin d’agir ainsi ! une autre solution fût trouvée !!!
      Géniale la PNL ! ? wacko
      Mais lui se plante en constance dans ses décisions, C la faute de… jamais la sienne laugh

  32. Difficile de faire un commentaire à cause du choix des mots…. Bref, merci Laurent pour ces dernières vidéos (depuis la réponse sur le 9 en numérologie :-)) Comme “je” l’ai déjà lu en commentaires, “tes” vidéos arrivent toujours à point nommé… Tu dépulpes la cafetière, cela fait vraiment du bien. MERCI

  33. Ce qui est primordial en ce moment c’est de comprendre que tout est vibratoire… avec l’ouverture du Cœur on ressent au-delà des mots… parce que les mots nous font défauts de plus en plus… c’est voulu… nous perdons nos conditionnements progressivement… nous n’avons pas à vouloir trouver d’autres expressions.
    Quand je me centre il y a une présence intérieure qui s’amplifie… une Conscience dans l’intention de chaque parole que j’émets parce que cela passe par le cœur. Le mental/égo n’est plus soutenu tout devient vibratoire… peu importe ce que je dis, la Conscience prend le relais si je prends le temps de me centrer et alors, je sens mes paroles emplies de sincérité, d’authenticité…
    C’est certain qu’il y a davantage de silence qui accompagne ce processus… je n’arrive plus à dire n’importe quoi, j’aime mieux être dans le silence. Il n’y a pas à contrôler ce processus…seulement nous concentrer sur l’intention Pure du Cœur qui est vibratoire. Je prends la parole pour n’émettre que ma Vérité Intérieure maintenant. Et je constate que même si l’autre ne ressent pas la sincérité de mes paroles moi je me sens sincère et c’est ça l’important… pas ce que l’autre pense!!! Et cela me fait un bien fou!!!! Plus de projections… je tourne le regard à l’intérieur de moi-même comme si j’étais seule et que l’autre n’existait pas. Et mon intérieur devient habité de plus en plus. Foi, Courage et Persévérance c’est ce qui m’habite…
    Lise

  34. Pour ceux qui ont vu “Le Hobbit” dans le tout premier quand Balin arrive pour la 1ere fois bilbo dit “bonsoir” et balin lui répond “oui oui il fait bon, quoiqu’il risque de pleuvoir cette nuit” hihi On peut parler du temps qu’il fait du coup non ?!
    Blague smile laugh

  35. Hello smile
    « MON Ami, MON frère » Allons ! Allons ! Monsieur l’plombier en Chef good laugh laugh

    punish « Moins tu l’ouvre et mieux tu t’portes ! » Ma Version 3D = pour ne pas verser de l’huile sur le feu
    beach Ma Version 4D = pour apprendre à te taire et à t’exprimer que quand c’est vraiment « utile »
    friends Il y a aussi l’option langue des signes ou vœux de silence et mieux développer sa télépathie.

    dash De mon côté mes supers « guides » ont fait leur Max et continue à œuvrer dans ce sens pour m’amener à me tourner de plus en plus vers moi-même, lorsque je suis à fleur de peau je dis que je vis une vie de monastère tellement c’est le vide du visible et lorsqu’il n’y a pas de mousse je suis dans ma chrysalide heart
    help Aussi, le gag c’est qu’à force de peu, voir très peu parler (je pense tout de même que la vraie raison est ailleurs), bah j’en perds mon vocabulaire, j’en perds la formulation de phrase, je cherche mes mots, je bafouille, j’ai même l’impression que ma tête est vide, bref, parfois je n’arrive pas à vraiment exprimer en mot ce que j’ai à dire c’est limite flippant, frustrant et cela ne m’encourage pas à converser davantage c’est du genre Game Over !

    wacko Pour moi aussi, certains mots me perturbent, mais je ne pensais pas que c’était à ce point wahouuu nous sommes trop fort, Ouais c’est sûr les Meilleurs des Meilleurs et en tout point de vue bravo bravo
    Gratitude kiss

  36. …salutations!
    Je crois que derrière les mots, c’est l’intention qui compte…
    Si, tout ce que l’on émet va dans un sens ou un autre, cela nous revient en bon ou en mauvais puisque tout va très vite maintenant..
    sans savoir pourquoi, certains mots ont des vibrations basses (un peu comme certaines musiques..) et on n’a plus envie de les entendre..ou de les dire…mais, pas tjrs facile….
    Merci à vous!!

  37. Bonjour à Tous ainsi qu’à moi-même et de COEUR à COEURS ! smile
    Tant-Pis pour moi ou Tant–Mieux mais ” je ” reste un Bisounours de base…
    La Politesse n’étant que l’élégance et l’intelligence (Intellect) des Rois et Reines-Mages que nous sommes Tous, Il n’est pas involuant de la pratiquer, Au Contraire !
    La Politesse est l’art de polir notre Ment-AL Ego et faire apparaître la Douceur du Coeur…Elle est le Fer-ment Vivable de toute Vie Communautaire “Incarnée ” et le Prélude aux diverses Vues de l’AMOUR Véritable…Ne salissons donc pas tout ce que nous ne comprenons pas ! L’Amour et la Lumière sont le socle et la Voûte indestructibles de toute Vie et éclosent même dans la Fange la plus Ténébreuse…Tous mes Saluts les plus Sincères à vous Tous ainsi qu’à tous les acteurs Merveilleux de ce Film Extraordinaire de la Vie Terrestre. A Toujours ! friends

    • heartheartheart… merci Simplet…goodfriends… ces justes mots me rassurent… et l’intention fait toute la différence…kissyesthank_you

      • … quand j’y songe, oui… tout part de l’intention… qui est toujours à cultiver et mûrir puis, ‘tourner sa langue 7 fois avant de parler’ sans oublier que ‘la parole est d’argent, mais le silence est d’or’…yes adages populaires qui ont traversé le temps et restent toujours valides… goodheartfriends… Le regard que nous portons fait toute la différence et alimente cette intention… yesheart

      • Bonsoir, Annef !
        Merci à toi de tes gentils commentaires qui sont aussi trés instructifs et sensibles…Tu as raison quand tu parles du regard que l’on porte, de son intention et de sa sincérité…Bien à Toi et A Toujours !

  38. En fait , dire bonjour revient à dire ” je te béni pour la journée que tu vas passer” ……(vas tranquillement maintenant mon fils rofl )

  39. Salut
    Oui la PNL explique assez bien ces principes là. Soyons rassurés, je côtoie des ados de 10 à 15 ans…qui ne disent jamais ni bonjour, ni merci, ni m… !
    le changement est palpable.

  40. Remue ménage intérieur: bonjour, bonsoir, bon-appétit: (reconnaissance, petit-égo, toi moi séparé) est en effet à éliminer peu à peu pour être dans un amour divin conscient et relié. smile

  41. “Chaque langue dit le monde à sa façon. Chacune édifie des mondes et des anti-mondes à sa manière. Le polyglotte est un homme plus libre.”
    Rudolf STEINER

  42. whaou ! sur le coup je n’étais pas entièrement en accord avec tes propos et puis m’est venu (ma petite voix ) le souvenir de la nouvelle année ou j’étais agacé d’entendre les gens dire a la suite de bonne année et surtout bonne santé et je me disais les gens on tellement peur de la maladie (la mort ) qu’ils insiste sur la santé et je me disais aussi de toute façon c’est inutile de souhaiter une bonne santé car si on souhaite une bonne année ça se suffit puisque si tu passe une bonne année c’est forcément que ta santé sera bonne .
    Par contre j’ai une question : pense tu que nous emplissons tous ces mots de la même vibration ?

  43. Sur un autre plan, je vous partage le commentaire de Richard Rudd à propos du cadeau de la clef génétique 22 « la bienveillance » : « … elle a quelque chose d’une qualité perdue (image du gentleman anglais courtois avec les dames) il se trouve que c’est la manière dont j’ai été élevé mais c’est aussi plus que ça, c’est un élément de bienveillance qui a à voir avec la manière dont nous nous traitons nous-mêmes et les autres. La bienveillance n’est pas uniquement politesse ou courtoisie bien qu’elle englobe ces deux qualités, c’est un cocktail complet de qualités nobles, c’est très raffiné et souvent très subtil ; c’est une attitude contenue dans notre aura, c’est enraciné dans un profond respect de toute forme de vie. La bienveillance n’a rien à voir avec l’éducation, bien qu’elle puisse être intégrée par l’attitude d’un parent ou d’un pair lorsqu’on est jeune… »

  44. A propos de langage et de conditionnement, il y a notamment cette manie insupportable qui consiste à placer l’expression “du coup” autant que faire se peut. Une véritable épidémie, que dis-je, une pandémie qui commence sérieusement à nous taper sur les nerfs !

  45. Décidément ce que les gens prenaient pour une rébellion de ma part n’est qu’une logique respectueuse de mes prochains que je ne comprends pas car justement illogiques dans tellement de domaines. Et comme dans le fond je me fous de ce que pensent les gens à mon propos je roule tant bien que mal avec le sourire, le chemin est un peu chaotique mais ça tient éveillé. J’ai défendu ma liberté d’analyse à contre courant du quidam qui m’a bien fait sentir que j’étais un boulet incompréhensible. l’important c’est d’exister après tout parfois certains tilts et comprennent ce qu’ils peuvent, en général ce sont les jeunes qui aiment les pensées “originales” comme me faire appeler par mon prénom parce je préfère que le mot “maman” soit réservé à l’intimité, maman est probablement le premier mot prononcé par un nourrisson il y a fort longtemps, (Il y a une concordance de son dans beaucoup de langues) alors la nourricière ébahie s’est accaparée du mot, logique non ? c’est la raison pour laquelle maman est un mot qui pour moi représente l’intimité. Et puis une jeune fille perd son nom de famille au mariage, et son prénom à la naissance du premier rejeton, pourquoi donner un prénom aux gamines dans ce cas ?? autant l’appeler maman direct. Le comble c’est quand un homme dit à SA femme maman devant SES enfants, en général, j’ai les cheveux qui se dressent sur la tête, histoire de capter des énergies positives en urgence. smile

    • Heu… juste 1 p’tit détail Zia: une petite fille qui naît n’est pas forcément une future maman! (ce n’est pas une fatalité!)
      j’aime bien “le boulet incompréhensible” … et l’analyse à contre-courant! blum
      Encore 1 truc: on peut garder son nom de naissance en se mariant … et aussi ne pas se marier! (non mais!) cool

Les commentaires sont fermés.