288 – Incarnation & Esprit Directeur

Bon, j’en rajoute une petite couche concernant l’Esprit-Directeur et surtout je vais ralentir la cadence de publication sur ce site car bien que ce soit les vacances de Pâques, je publie énormément sur les sites privés et la majorité de mes lecteurs habituels n’arrivent tout simplement plus à me suivre.

Trois publications par semaine et hop ça bouchonne. Alors faisons passer le plus important en premier et le reste attendra et cela inclue donc ce site. De plus, comme vous pourrez le constater j’ai fermé les commentaires afin de donner des vacances à celui qui pense pouvoir me convertir à ses visions mentalo-égotiques sous prétexte qu’il est sûr que c’est ça.

Bref, encore un mental-égo qui peine à réaliser que la notion de respect puisse exister. C’EST. Aussi je vais me consacrer à avancer sur des projets qui sont devenus urgents au fil du temps.

1h 01

J’espère qu’avec cette vidéo vous aurez compris que notre corps, et la partie mentalo-égotique qui s’y est associée dans cette expérience involutive, est un artifice nécessaire pour prendre en conscience la notion même d’illusion.

A ce stade, notre mental-égo joue dans un cadre qui le dépasse complétement et qu’il ne peut appréhender par lui-même puisque par principe il est dans le monde de la perception. Or le mode de perception entraine obligatoirement de jouer selon des croyances afin d’en extraire un résultat.

Bien évidemment, et c’est là le problème, c’est qu’il prend le résultat de son interprétation comme un fait établi. Il est donc convaincu à 200% qu’il à raison et que forcément que tous ceux qui ne sont pas d’accord avec lui ont tout faux.

Or qui dit mental-égo dit égo et donc celui-ci va chercher à se convaincre de la véracité de ses dires en essayant de convertir un max de personnes. Ainsi, il essaie de se convaincre soi-même qu’il n’a pas tout faux. C’est la voie suivie par le mental-égo pour trouver une consistance qu’il n’a pas puisque justement il est une illusion.

Cette vérité hyper profonde qu’il n’est rien sinon qu’une illusion génère une peur quasiment partout. Il veut donc se rassurer quitte à tuer quiconque n’est pas d’accord avec lui. En d’autres termes, il se ment à lui-même et il le sait mais ne veut pas le reconnaître sinon ce serait nier qu’il existe et qu’il a sa vie.

L’humilité, la vraie, n’est qu’une marche nécessaire qui l’amènera tôt ou tard a accepté ce fait : il est une illusion créé de toute part par une illusion encore plus grande. Aussi, c’est lorsqu’il arrêtera de vouloir prouver qu’il existe qu’il trouvera la porte du “salut” c’est-à-dire la porte de sortie de ce rêve-cauchemar dont il est l’acteur principal.

Quand il aura vraiment lâché l’idée qu’il est quelque chose de réel alors le vide créé (la fameuse vacuité) se transformera en une révélation qu’il ne pourra comprendre car plus il est rien et plus il est tout. Ce paradoxe est intenable pour quelqu’un qui pense qu’il pense et donc qu’il peut agir sur son destin.

La souveraineté n’est qu’un mirage de plus car comment voulez-vous que quelque chose de non réel puisse avoir une réalité ? Bref, tant que ça se débattra et tant le mental-égo se prendra les pieds dans le tapis de ses croyances, ses propres sables-mouvants qui l’amèneront inévitablement à la mort du corps physique.

Ce dernier est quasiment immortel et seules nos pensées et nos actes sont capables de le tuer. Il y a donc mort car bataille intérieure il y a depuis le tout début de sa vie quand la “personnalité” apparait. La vieillesse et la maladie ne sont pratiquement que le résultat d’un petit-égo qui pédale en pleine semoule et à côté de ses pompes.

L’immortalité consiste donc à quitter le mode trop égocentrique d’un petit égo qui se croit roi au milieu d’un royaume inexistant. Le mauvais usage de son corps mental par le petit-égo amènera forcément des a-coups émotionnels fort préjudiciables au corps énergétique qui lui-même ne pourra plus alimenter correctement le corps physique, dernier maillon de la chaine.

Le mental-égo est un malade imaginaire qui se croit sain d’esprit. Tout ce qu’il génère, il le prend pour vrai et il ira au front pour le défendre. C’est pitoyable et c’est la raison pour laquelle le monde est devenu aussi pitoyable à son tour. Quand on est arrivé sur cette planète c’était l’Eden puis c’est devenu une décharge et maintenant on en est arrivé au stade du compost.

D’après vous que peut-il se passer sinon l’auto-extinction au bout d’un certain temps. Le poussière tu redeviendras poussière est une lapalissade au même titre qu’un aveugle à pied dans un champ de mine. La fin est connue d’avance et la seule variable est “dans combien de temps”…