115 – Démine en Toi et Tu Voleras Plus Haut

deminage_01L’Humain, à moins qu’il ne soit devenu un total automate sans véritable vie, reste toujours à la recherche de quelque chose. Il semblerait qu’une insatisfaction non dite le travaille au corps à corps au point de lui faire oublier l’essentiel : être.

Dans cet univers dans lequel nous vivons chaque jour, il y a fondamentalement une attente qui nous tenaille plus ou moins fort. En effet, regardons-nous chacun personnellement et, si nous fouillons bien, nous découvrirons qu’il y a des paquets d’attentes dans tous les domaines.

Pour untel ce sera de trouver un(e) partenaire parce qu’il-elle en a marre d’être seul ou avec quelqu’un qui ne lui correspond plus. Pour un autre ce sera l’Âge d’Or, celui où on pourra vivre ce que l’on veut sans le frein de l’argent par exemple.

En vérité, nous sommes tous dans l’attente de plein de choses et quand cela ne se passe pas comme on le désire, une sourde colère gronde en nous qui, arrivé un certain stade, viendra à se matérialiser dehors.

Ces derniers jours, les pestilentielles françaises ont fait découvrir une ripoux-blique En Marche vers le Front et une marionnette de plus se retrouve à la tête d’un troupeau déchiré par des attentes différentes.

Les attentes sont tellement différentes les unes des autres en apparence mais, en vérité, le fin fond du problème est que chaqu’Un voudrait se trouver respecté et aimé pour ce qu’il est.

Aussi, puisque l’amour n’est pas là, alors on guerroie d’abord par des mots, puis des bulletins de vote, pour en arriver aux mains si nécessaire. Et tout ceci pourquoi ? Parce que l’on est en attente, une attente extérieure précisément.

Bref, on retombe toujours sur le même principe de l’illusion : vouloir modifier l’extérieur afin de mieux vivre intérieurement. Voilà l’illusion de la 3D, celle de l’espace, celle de la géométrie où même le temps suit cette musique linéaire.

Alors de campagnes politiques en campagnes politiques, les moutons vont voter contre une machine étatique dont ils ne pourront rien tirer, à part y perdre encore plus à chaque fois des pseudos libertés qu’ils croient posséder.

Aujourd’hui il y a 65 millions de Français qui attendent tout de l’extérieur. 65 millions d’automates programmés pour l’illusion avec un slogan unique : liberté – égalité – fraternité.

La liberté qu’on lui offre est défini par des lois. L’égalité est aussi définie par des lois, cependant la fraternité reste un critère suffisamment délicat pour que l’on commence à y mettre des lois. Pourquoi ce besoin de lois ?

La réponse est simple : plus tu es loin des lois de l’Un et plus il faudra user de la loi des hommes pour gérer tout le bordel des attentes individuelles. Pourtant, chaqu’Un d’entre nous veut la même chose finale : être en paix intérieure et cela grâce à un monde extérieur harmonieux qui l’aidera à régler ses désordres internes.

C’est clair que vouloir méditer dans le calme sur la place où se déroule une manif musclée reste impossible dans les faits, tout autant que vouloir exprimer sa colère en restant assis et les yeux fermés sur un petit coussin confortable.

L’équation est délicate, car intérieur et extérieur semblent contradictoires tout autant que les sentiments partagés. En vérité, est-il possible, quand tu bous de colère, de poser ton cul pour méditer ? Est-il possible de vouloir la paix dehors quand, à l’intérieur, tout est en guerre ?

Est-il possible de ne pas être en guerre quand tu es rempli d’attentes ? Voilà la vraie question de fond.

Qu’est-ce qui fait monter ta température intérieure mentale au point de te voir échapper des pensées guerrières qui, tôt ou tard, seront teintes d’émotions réelles et surtout très chaudes ? Ce sont des attentes profondes inavouées qui remontent le long du tronc de l’arbre et qui prendront le chemin de certaines branches plutôt que d’autres.

Ainsi, chaque humain est assis sur un volcan d’attentes et, selon les secousses terrestres, alignements planétaires ou évènements humains, rentrera en irruption pour le meilleur et pour le pire.

Le meilleur c’est que cela raccourcira moins ta vie (il n’est jamais bon de couver trop longtemps des énergies de destruction) et le pire c’est que cette destruction se fera à l’extérieur… En résumé, le poison du dedans, tu le rejettes dehors d’où la devise Un pour tous et tous pour Un.

Hé oui, le Un pour tous c’est que tu refiles ta colère aux autres et en retour les autres te refilent la leur… Il est vrai que, vu sous cet angle, il est souhaitable de régler le problème à la base : supprime la colère en toi et forcément dehors le reste devrait suivre tôt ou tard.

En effet, en émanant la paix (c’est-à-dire la non-guerre) d’abord tu n’alimentes plus l’égrégore de l’insatisfaction (attentes non remplies) mais aussi tu n’alimentes pas l’égrégore contraire qui est celui de la satisfaction (attentes remplies) puisque tu n’auras aucune attente.

Il faut bien comprendre que la véritable paix intérieure est en dehors de la dualité car elle est l’acceptation de ce qui EST grâce au non-jugement. Si tu ne juges pas, alors il ne peut y avoir de bon ou de mauvais, d’agréable ou de désagréable, d’attentes remplies ou non remplies.

Mon frère, mon ami le marcheur, comprends que ces dernières pestilentielles ont été une aubaine pour voir ô combien tu es encore soumis à des attentes personnelles. Si ce n’était pas le cas, alors pourquoi as-tu étudié le programme électoral des pantins afin que tu choisisses le mieux qui serait pour toi ?

Sois réaliste et comprends qu’il t’a fallu soupeser le pour et le contre de chacun de ces programmes afin d’agir dans la matière. Alors autant untel pouvait annoncer des choses, autant tu l’as aussi comparé à la personnalité de cette personne, mais l’as-tu aussi regardé sous l’angle de sa mise en pratique dans le monde matériel ? Est-ce faisable et à quel coût ?

En vérité, aucun des candidats ne peut mettre à exécution son programme parce que, tout simplement, cela ne peut se faire que par l’endettement et donc une ponction encore plus grande sur le peuple en termes d’impôts.

En gros, tout ce qui est vendu est à crédit et c’est toi qui vas payer mais avec au passage une perte substantielle (pour payer les honoraires des pantins avec les frais associés) et des intérêts en plus pour les banquiers qui tirent les ficelles des pantins.

Dit autrement, tu es baisé 3 fois, alors que si tu étais passé par toi directement, tu aurais évité les frais du pantin, les frais des banquiers et le crédit sur le dos. Hé oui, combien ça te coûte de rester en paix car n’étant plus en attente d’une aide extérieure ? La réponse c’est juste un peu de recul…

Nous savons, en tant que marcheur, que tout ce qui est dehors n’est que projection et donc d’une certaine manière une illusion rendue très réelle pour un mental-égo. Ainsi cela veut dire que plus tu voudras remuer dehors sans rien faire dedans, en toi-même, et plus tu donneras de la force à l’illusion organisée par les sombres.

Tu sais aussi que donner son pouvoir à quelqu’un d’autre t’enferme encore plus, alors pourquoi autant de zèle ? Etre étudiant en maîtrise commence par justement ne plus donner son pouvoir aux autres. Mais oui Laurent, mais qu’est-ce qui va changer ce monde si on ne fait rien ?

Si, mon frère, mon ami, c’est en t’établissant dans ton êtreté et non pas dans l’illusion de l’action extérieure que tu changeras ce monde, puisque à toi tout seul tu représentes un univers entier.

Aussi, si tu veux œuvrer à l’extérieur tout est possible, mais cela doit se faire en fonction de l’Un-Visible et non en fonction de pantins qui te leurrent et te coûtent à contrario de l’Un-Visible.

Tu parles de Matrice, de vaincre la Matrice (manipulée par les sombres plus précisément) et en même temps tu engages tes énergies, tes pensées et donc ton pouvoir créateur pour la faire perdurer ? Dis-moi où est ta logique sinon celle de voir tes attentes comblées ?

Hé oui, on revient toujours au même : combler ses besoins égotiques. Comprends-tu pourquoi il est vital non pas de combler tes attentes par toi-même mais plutôt d’abandonner tes attentes égotiques au profit d’un instant présent pleinement vécu.

Voilà le secret du changement véritable et définitif : arrêter de courir après des attentes créées par ton mental-égo. La paix, tu ne l’auras jamais en allant à l’extérieur, tout comme l’amour des autres ou la reconnaissance.

Commence d’abord à te reconnaître à tes propres yeux comme étant un Esprit Incarné venu faire l’expérience de la maîtrise de ses capacités “vibratoires” car, en vérité, tout est vibration et énergie.

Si tu ne maîtrises pas tes vibrations, alors autant dire que tu refiles de l’énergie à tout va et sans aucun contrôle. Dit autrement, tu te fais vider de ta substance parce que tu es incapable de reconnaître ta véritable puissance.

Ce faisant, il est délicat de s’aimer puisque l’on ne voit que du bordel et du n‘importe quoi en nous. Normal, puisque rien n’est en maîtrise et tout va à vau-l’eau. Cela implique la suite, que rien n’est en paix en toi. On comprend donc que le “aime-toi toi même” est trop simple pour être vrai aux yeux des préhumains.

Aussi, autant il existe des pestilentielles (ça pue la peste qui pue), il existe un équivalent chez les marcheurs. Ce sont tous les évènements cosmiques qui sont censés nous apporter des programmes d’améliorations vibratoires.

Certes, je ne reviens pas sur la véracité des informations fournies (tout comme sur les prospectus de vote) mais sur la façon de les aborder. Merci de relire la précédente phrase, sinon vous allez me mettre des tartines dans les commentaires indiquant que vous n’avez rien compris à ce que je vous raconte maintenant.

Ainsi, par distraction, je me suis permis le lire quelques programmes de candidats aux pestilentielles, juste histoire de voir à quel niveau ça vole mais cela n’a pas impliqué une quelconque idée ou pensée qu’il fallait que je vote… Pourquoi ? Parce que je n’ai aucune attente de la matrice de 3D puisque je sais que ses jours sont comptés.

Alors, c’est à l’identique concernant les lectures à propos du Wesak ou de tel portail qui s’est ouvert, etc… En effet,  lire ce genre de canalisation ne peut que vous amener à avoir des attentes, des attentes forcément concoctées par votre mental-égo.

De ce fait, au lieu de vivre naturellement les énergies émises sans aucune projection en quoi que ce soit (et donc court-circuitant votre mental-égo), vous allez vous retrouver en situation d’attente. Ce faisant, vous allez vous attendre à des ressentis, des miracles ou tout truc de ce genre.

Forcément, vous serez déçu et, si vous ne l’êtes pas à priori cela indiquera clairement que c’est votre mental-égo qui a toutes les rênes en mains. Comment ça ?

Bah oui, votre mental-égo est celui qui mettra en place des filtres spécifiques afin de recevoir ce qu’il veut (car ça le renforce) et de répulser ce qu’il ne veut pas (car ça le diminue).

Dit autrement, les bonnes énergies-vibrations en relation avec l’Ascension (et donc l’affaiblissement du mental-égo) seront tout bonnement non reçues. Alors qui est ce marcheur qui se croit marcheur et qui fait exactement tout ce qu’il faut pour ne pas progresser sur le chemin, est-il un vrai marcheur ?

Vous l’aurez compris, toutes les canalisations et autres écrits/vidéos de style “énergétique” reliés à des dates, à des positions planétaires (ça revient à la même chose) sont en vérité contre-productives puisqu’elles font miroiter à votre mental-égo des possibilités de mieux vous contrôler via vos attentes.

Ainsi quand il est dit qu’à telle date, l’Humanité ascensionnera ou carrément ressuscitera, vous serez profondément déçu une fois la date dépassée. Vous aurez nourri de grands espoirs jusqu’à la date indiquée, puis aurez vécu (plus ou moins en illusion) l’évènement lui-même pour finalement découvrir que rien n’a véritablement changé.

Si après ça vous gardez un espoir intact, on pourra dire sans faillir que vous êtes un bisounours de très grande lignée ou volée.

Mon frère, mon ami, laisse les canalisations à l’eau de rose pour ceux et celles qui ont encore besoin de ce genre de parfum qui est un véritable engrais pour le mental-égo. Préfère vivre ton instant présent sans savoir, ainsi ton mental-égo ne pourra rien concevoir pour empêcher son affaiblissement.

Comprends mon frère, mon ami, que tes attentes sont en vérité les attentes de ton mental-égo. Ils sont la partie “matérielle” qui lui permet de te manipuler. Aussi, si tu veux sortir de l’illusion, de son illusion d’un monde meilleur, sois honnête avec toi-même en regardant tes attentes comme autant de pièges à ton élévation vibratoire.

Nourrir ses attentes, c’est nourrir l’emprise de son mental-égo sur votre êtreté. Vivre sans attente, c’est permettre à la Lumière d’éliminer au mieux tout ce qui vous empêche de vous aimer vous-même, de vous reconnaître en tant que Créateur Incarné Conscient et d’être finalement en Paix.

Elever sa fréquence et être en paix vont de pair car indissociables. Aussi, moins tu es en paix et plus tu es frustré, en colère, vindicatif et prêt à en découdre avec la matérialité pour répondre à des attentes que tu prends pour tiennes. C’est qui qui veut à part ton petit égo ?

Moins tu voudras et plus tu auras, ou si tu préfères plus tu voudras et moins tu auras. Ce que veut ton mental-égo, ta personnalité, ton petit égo, n’appartient pas au fonctionnement de l’Un-Visible, donc toute tentative de sa part se verra refusée d’office par l’Un-Visible.

L’humilité résulte de cet abandon de vouloir pour soi. Par contre, l’orgueil démontre que l’on attend pour soi et toute remontée émotionnelle à ce sujet prouve la véracité qu’un volcan vient d’entre en irruption. A la fin, il ne peut que résulter de la bastonde, des émeutes, de la rébellion et la guerre avec tout ce que cela apporte en termes de pauvreté à tous les niveaux (matériel et spirituel).

Mon ami, mon frère, détecte tes attentes et regarde leurs fondements et tu découvriras que c’est tout sauf la joie. Alors comment veux-tu être en paix et augmenter ta vibration dans ces conditions ?

Laurent DUREAU

188 Commentaires

  1. Oui tout cela est vrai alors même que l’impuissance à faire avec l’illusion du succès s’ est manifesté à chaque instant de l’attente s’ une présence qui n’était pas mienne
    c’est bien peu d’exprimer la gratitude par rapport a une telle attente
    Comme un cri dans la nuit
    LERCI

  2. Merci Laurent, ce cadrage me parle bien à moi aussi… Très très utile car même si je me suis complètement désintéressé des élections, je vois bien en moi des tas d’autres attentes qui me laissent insatisfait. Donc ta mise au point me plonge face à moi et… je vois bien qu’il y a du boulot pour arriver à une certaine maîtrise dans mon corps émotionnel (et dans ma grille de vitalité) ! Merci thank_you smile

  3. Une chanson :
    Regardons-nous dans nos délires
    De mégalos et de vampires
    Pour avoir plus on fait subir
    Ce qu’on ne voudrait pas subir
    Et s’il nous arrive de souffrir
    Nous nous prenons pour des martyres

    Regardons-nous dans nos malaises
    De trop nourris de gens obèses
    Pour maigrir nous pensons à tout
    Sans nous priver de manger beaucoup
    Et s’il nous arrive d’avoir peur
    Nous enlevons un peu de beurre

    Regardons-nous dans nos colères
    La frustration nous rend amers
    Pour intimider nos partenaires
    Nous les envoyons au cimetière
    Et s’il nous arrive d’être tendres
    C’est nous qui nous faisons étendre

    Regardons-nous dans nos chagrins
    De dépressifs chroniques éteints
    Pour rire un peu on boit un verre
    Un joint, une ligne et c’est l’enfer
    Et s’il nous arrive d’être lucides
    Nous nous retrouvons à l’asile

    Regardons-nous dans nos espoirs
    En un monde qui serait moins noir
    Suffit de rêver pour entrevoir
    Un chemin auquel on peut croire
    Et s’il nous arrive d’en rire
    Nous retournons à nos délires
    A nos délires, à nos délires, à nos délires……

    De

    • J’aime beaucoup cette chanson Marie Odile, Merci Laurent c’est grandiose, alors je sors aussi mon petit texte même s’il n’est pas tout à fait dans le sujet, c’est de Socrate parait il:

      Ce que l’on réprime s’imprime
      Ce à quoi l’on résiste persiste
      Ce qui nous affecte s’infecte
      Ce que l’on fuit nous poursuit
      Par contre
      Ce à quoi l’on fait face s’efface
      Ce que l’on visualise se matérialise
      Ce que l’on bénit nous ravit

      • EXCELLENT
        Je vais même le confier de ma plume au papier pour ne oublier cette perle
        Comme je réside au pays de l’huitre cela est dans le courant
        LOL

  4. Waouh…je ne me rendais pas compte que mes attentes pouvaient me plomber à ce point!!
    Je vais retrousser mes manches et commencer le travail de déminage sans plus “attendre” acute
    Merci Laurent…tes articles viennent toujours au moment juste. C’est vrai que lorsqu’on abandonne nos attentes la véritable paix s’installe et alors on peut vraiment vivre son instant présent tel qu’il se présente sans jugement et sans à priori.
    Feu du coeur à toutes et tous.

  5. Bonjour
    Oui effectivement même s’il me semble que je lâche de plus en plus, il reste des attentes de l’autre, du groupe, de la vie. Merci pour cette réflexion. thank_you

  6. Merci Laurent. Tu dois en avoir marre de répéter mais c’est nécessaire et ça me fait tellement de bien ! . Je m’accroche mais je ne pensais pas que ça serait si difficile de rester centrée durant ces pestinentielles. Merci pour ces redites.
    Feux du coeur

  7. Merci je suis vraiment touchée, ton message Laurent me renvoie à celui de mon mari à son départ ” je sais que je vais mourir , vis au jour le jour et n’attends rien” cela fait 11 ans et toujours de la matière à transmuter….mais je suis Vivante pour le faire, toujours en mouvement, et jamais seule . Merci à vous tous

  8. wouah, hallucinant de l’exactitude de tes explications, mais c’est vrai aussi difficile d’être constamment dans son moment présent, on se fait rattraper par toutes les conneries de notre quotidien.
    merci beaucoup Laurent, ça me fait un bien fou de te lire, et ça me remet sur les rails.feu du cœur et bisous à tous.

  9. C’est marrant ça, j’ai rêvé hier soir que je volais en rase motte à 1 ou 2m du sol (sensation particulièrement agréable d’ailleurs), et qu’est-ce que je vois ce matin ? un article avec comme titre : démine toi et tu voleras + haut.

      • ça fait un peu comme si tu volais au dessus de l’eau sauf que c’est dans la rue et y a des gens et ils te voient :p Je pense qu’on va inventer le prochain moyen de locomotion. Il est pratique et agréable a utiliser lol.

          • Je ne sais pas pour toi mais je fais “régulièrement” ce genre de rêve avec à chaque fois tout un tas de contextes différents. Le point commun est le fait de voler sans chercher à se cacher, au contraire y a même peut-être cette envie d’être vue, de faire un petit coucou aux divers protagonistes du rêve. Généralement ils me voient et ils ont l’air de s’en foutre totalement. Comme si t’étais noir, que tu pensais que tout le monde autour de toi était raciste et qu’en fait tout le monde s’en tape.

            Y a pas cette envie de décoller, de voler en dessus des bâtiments, cette idée même est exclue totalement du rêve, le plaisir est vraiment dans ce rase motte, cette semi-proximité avec les gens. C’est pour ça que la métaphore du moyen de locomotion est vraiment bien car c’est un peu ça.

            Il n’y a pas cette notion aussi de dire “hey je vole rejoins moi” ou encore “j’peux t’apprendre”. Je vole et point c’est juste un fait. Dans mon rêve je n’éprouve pas de sentiment de supériorité ou encore l’envie de guider qui que ce soit. Je me sens pas différent en fait.

            Et j’ai ce petit plaisir d’aller vite, mais pas vite genre 200 km/heure, vite genre 20/30 km/heure et sur de très très courte distance. Souvent une 10 ène de mètre, il m’est arrivé d’en faire 2-300 (mètres), sinon la vitesse est relaxe genre 1 à 5 fois la vitesse de la marche

            Je faisais ce genre de rêves avant de faire une démarche spirituelle mais c’était un peu différent. Dans mes rêves antérieurs à ma démarche, voler était un effort, pas forcément physique, mais ça puissait dans une énergie limitée sans trop savoir ce que c’était. Il y a des fois je pouvais pu, ça ne pouvait pas durer trop longtemps et j’avais à l’occasion des idées de hauteur, qui me faisait “peur” car si a un moment je n’avais pu la force je pouvais tomber. J’étais donc + prudent qu’effrayé. Sinon le contexte était similaire.

            C’est intéressant, je serais curieux de savoir la signification de tout cela smile

          • J’ai dans un livre de Marie Coupal sur le rêve et ses symboles que voler= dépasser et contrôler ses conflits, ses ennuis, ses obsessions, ses frustrations et réussir sereinement dans ses entreprises, amoureuses ou autres.

            Il y a aussi planer (ou s’envoler)= la capacité de prendre un envol de l’âme et de l’esprit, dépasser la situation complexe et jouir enfin de la vie. C’est découvrir une situation qui dégage, opérer avec la magie de la force de penser, de se motiver, de se réaliser.
            On dépasse nos angoisses, l’obscur.
            S’envoler: c’est surtout tomber en amour.

            Mais je serais curieuse d’avoir l’opinion de Laurent là-dessus. C’est peut-être tout autre chose.

          • J’ai parcouru quelques lectures sur le sujet mais dans mon cas ce n’est aucune de ses notions là, ça parle toujours de voler haut, de prendre de la hauteur ou s’envoler (être tirer vers le haut), planer c’est en hauteur aussi. Faudrait + un spécialiste qu’un bouquin sur ce cas je pense car ça doit être quelque chose de plus subtile à analyser à mon avis, d’où ma description détaillée.

  10. très bel article comme toujours, qui met beaucoup en réflexion cette fois. certaines illusions ont lâché récemment et oui enfin je retrouve la paix…de mème qu’une émotion de colère ressenti part très vite. c’est chaud dans l’atmosphère aie aie, mais ça va je garde le cap sur cette mer déchainée, et une vague de passé sad … Étant bien aidé par l’invisible et mes frères ici bas, je retrouve vite une sérénité qui me prenait du temps avant.

    bisous pour toi mon ami kiss

  11. Nous sommes dans un immense complexe de Théâtre, de nombreux spectateurs pour du spectacle telles les “Joyeux farfelus présentent les pièces comiques”.
    OU mieux encore, GUIGNOL et son équipe de pantins.
    Cela vous fait-il “vibrer”?
    Cette expérience est la plus audacieuse qu’il soi.

  12. En engrangeant plus de connaissances , de pouvoirs spirituels , de méthodes de méditation, de vouloir travailler sur son propre changement etc… nous ne faisons qu’alourdir notre véhicule , alors qui’il faudrait faire l’inverse : se débarrasser de tout et devenir RIEN !….

    • Peut-être devrions-nous prendre intérêt, regarder et lire ce qui nous est guidé et rien de plus, même s’il s’agit de très peu voir de rien du tout. Une petite phrase enfantine suffit souvent au déclic et nous n’avons surement pas à en faire tout un exposé casse-tête pour l’auteur et ses lecteurs. Merci Bernard pour ton message essentiel.

      « Préfère vivre ton instant présent sans savoir, ainsi ton mental-égo ne pourra rien concevoir pour empêcher son affaiblissement »

      Je ne sais pas grand chose Laurent, pas autant que vous, je pourrais même passer pour simplet voir idiot du village (je n’ai presque rien lu, rien entendu) mais on dirait que c’est une immense chance en ces temps. Les échanges scientifico-mentaux me sont difficiles mais l’autre approche m’est d’une facilité déconcertante, douce et frissonnante.

      L’accumulation de savoirs, de méthodes en tout genre ainsi que le façonnage de la personnalité depuis l’enfance (scolaire, parental, relationnel, télévisuel, littéraire) est à la fin, signe d’un plus gros travaille sur l’abandon des lourdeurs. Remercions Laurent pour sa légèreté et simplicité, cela coule de source et devient accessible à tous !

    • T’façons, même si je lis un truc, je n’arrive pas à le retenir. Même s’il m’arrive un truc extraordinaire ou pas, tout est vécu dans l’instant et celui d’après, tout redevient normal, oublié sans être oublié, comme un reboot total mais je ne sais pas comment te l’expliquer.

      Il n’y a qu’avec Laurent que tout est si simple à lire car la lecture se fait sans aucune prise de tête, il n’y a jamais besoin de froncer les sourcils. Les textes cachent une grande douceur allant jusqu’au coeur même, on dirait presque qu’il n’y a pas besoin de sa tête pour comprendre.

      Clairement : ça coule de source ! Je n’ai absolument pas envie de savoir parce qu’au fond, tout est déjà su ou le sera et que si nous avons besoin, nous aurons l’info en temps et en heure, même inconsciemment. Je souhaite être cet éternel enfant émerveillé de ses fascinantes sensations et découvertes, rien de plus.

      https://www.youtube.com/watch?v=FnLeUBUXn_c

      • Je n’ai pas la même façon de voir que toi Vincent!
        j’aime bien picorer de tous les côtés, m’abreuver à différentes sources d’infos (au sens large) parce que curieuse d’à-peu près tout, et ça m’intéresse de découvrir différentes options… mais ça ne me pèse pas, j’en ressens un enrichissement plutôt!
        Donc j’engrange en vrac, je stocke et à un moment où l’autre ce qui est utile ressort et je suis bien contente d’avoir connu ça!
        Et puis on n’est pas obligé d’adhérer à tous les enseignements intégralement non plus! cool

        • Nous sommes tous différents dans nos fonctionnements et si cela te convient alors c’est parfait et c’est tout ce qui compte. Je reste malgré tout persuadé que même sans rien lire, tout ce dont nous avons besoin nous parvient d’une manière ou d’une autre et au bon moment. Tu peux le dire Gwen, en fait tu fais ça pour pouvoir sortir ta science au moment voulu face à des gens comme moi ! En tout cas, c’est sympa de te voir t’exprimer à la première personne, c’est ça qui me plait en fait !

  13. merci laurent
    mes attentes sont toujours là, elles deviennent plus subtiles, je ne donne plus dans les élections !!!!…quand même !!! et paf je me trouve face à une attente que j’avais pas voulu voir et suis bien obligée de la regarder et de l’accepter même si la tentation est grande de regarder ailleurs, à l’extérieur….
    la paix intérieure ne peut être là tant qu’on attend qque chose des autres de l’extérieur c’est évident mais les vieux shémas sont pas si faciles à déloger et virer.
    merci de nous ramener à nous mêmes par tes analyses pertinentes

  14. Ca me fait pensé ^^

    “Ainsi quand il est dit qu’à telle date, l’Humanité ascensionnera ou carrément ressuscitera, vous serez profondément déçu une fois la date dépassée.
    […]
    Si après ça vous gardez un espoir intact, on pourra dire sans faillir que vous êtes un bisounours de très grande lignée ou volée”

    J’ai vécu cet épisode une fois, c’était suite à cet article :

    “Ainsi les gens qui répondront à l’Appel en décidant de suivre leur petite voix plutôt que les salamalecs extérieurs se verront automatiquement orientés vers le Nouveau Monde. Quant à ceux qui ne voudront en aucun cas suivre leur petite voix, ils se verront tout bonnement quitter leur véhicule de matière pour une destination vers les planètes couveuses…

    A la parution de cet article, nous sommes à 2 semaines du solstice d’hiver et donc du nouvel An, An 4 du Nouveau Monde. Tout est parfait et le timing maximal.”

    http://etresdelanature.fr/urgent-appel-de-marie-et-solstice-dhiver-2015/

    Rhâa je me rappelle l’avoir bien fantasmé, ce solstice d’hiver !
    Par contre il n’y a pas eu besoin d’être particulièrement bisounours pour m’en remettre, ce fut juste la prise de conscience que notre Laurent pouvait lui aussi s’enflammer et que nous étions tous en apprentissage.
    Et de fait ça m’a aussi immunisé contre les annonces un peu trop précises :p

    Par contre, même si le mieux est de ne rien attendre pour vivre centré et au présent, ç’est je pense très dur pour tous les parents-marcheurs qui ont des enfants encore scolarisés : en effet la violence sociale d’aujourd’hui se déchaine sur notre têtes blondes, et c’est un crêve-coeur !

    Tout recul social est dû au silence des pantoufles, et toute avancée sociale l’a été grâce à la motivation d’une poignée de vaillants.
    Alors aujourd’hui, rester centrer et zen, c’est bon pour soit certes, mais pour les autres?
    et si cette passivité sociale, cette neutralité de bon aloi, ne revienne qu’a n’ajouté une paire de pantoufle de plus au près du feu !

    Et pourtant si le monde s’arrete à mes semelles, tout va bien (j’ai de la chance). Ce n’est donc pas à moi, ou mon entourage proche, que je pense quand j’ai les trippes qui bouillonnent devant la machine à broyer et à marquer au fer rouge qu’est devenue notre société… et qui marche résolument vers le pire.

    Sans parler date, je me dis que ça risque d’être dur l’ascension une fois que la quasi majorité de l’humanité sera pucée, classée et gérée dans une société dystopique! Sera-t-elle même encore possible ? Et ne doit-on se contenter de ne compter que sur l’Un-visible pour nous éviter cette voie ?

    • jaimerai avoir la réponse de laurent sur tes interrogations car j’ai les mêmes, ce ne sont plus mes enfants mais mes petits enfants qui sont scolarisés et ils commencent juste. merci d’avoir exprimé cela

  15. Oui, merci, c’est clair et net, on a des attentes qui nous plombent. Il nous faut être vigilant et être présent. Beaucoup de travail en perspective !! good Merci

  16. Un bel article , très fondamental, il résonne en moi et je mesure les changements car il y a quelques années il aurait raisonnait en moi.
    Tout me perturbait, mes amours, ma vie familiale et ma vie professionnelle et à 40 ans j’ai sauté le pas, j’ai rejeté tout ce qui me gênait. J’ai choisi de vivre agréablement à travers le temps et l’espace, comme je le faisais étant gamine yes .
    L’instant présent est redevenu joie comme l’était mon caractère, c-à-d, dès le matin, regards sur le ciel et les arbres, sourire et chanter. J’ai décidé de ne plus me laisser accaparé et manipulé par les événements externes, querelles, médisances, ragots, informations télévisuelles, etc, ou par les problèmes internes du style des pensées perturbatrices, souvenirs du passé, tristesses, colères, déceptions sentimentales, qui font mal au cœur etc…
    J’ai découvert peu à peu que, plus on prend du recul face aux événements conflictuels, alors on réussit à se positionner en observateur et on ouvre des perspectives de plans de vues et compréhensions, différentes, larges, ce qui évite de se retrouver à chaud dans les tourbillons, les orages, les tempêtes; des situations traumatisantes personnelles ou collectives. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre?
    En tout cas, après bien des années d’observation et de méditation assise, debout ou en marche et de remise en question personnelle, maintenant mes journées défilent tranquillement et je ne me prive d’aucune opportunité pour me faire plaisir dans quelque projet que ce soit. Je respire mieux, vous comprenez?
    Je vis bien mieux à côté des autres (style: les conflits c’est quoi…!) et depuis quelques années, on vient me chercher pour apporter des solutions “au mieux vivre, santé et moral” pour certains “ateliers du mieux-être” good. J’évite les pestilentielles de tous bords, ce qui fait que je vis mieux mon indépendance, ma liberté et j’ai encore à apprendre bien sûr beach.
    Un commentaire optimiste d’une lectrice assidue de Laurent et de l’équipe au sol merci à vous. Et peut-être un espoir pour mes frères et amis encore déçus par la vie. Tout arrive à point, feu du cœur à tous.

    • Puisque qu’en cette période il est souvent question du fait de garder à la France sa souveraineté, je ne peux m’empêcher de faire le parallèle entre mon intérieur (miroir : la France) auquel il m’arrive de délaisser la souveraineté au profit de l’extérieur (miroir : l’Europe). Commençons comme le rappelle Laurent par savoir ne pas s’éparpiller à l’extérieur, soit garder notre souveraineté intérieur.
      La France est le coeur de Gaïa, les PP travaillent plus efficacement pour ses vibrations quand ils travaillent déjà sur les leurs. give_rose

  17. Article qui tombe à point nommé et qui, évidement parlera à chaque UN.
    En tant qu’êtres, esprits incarnés et vivants l’expérimentation de la matière pour la spiritualiser en étant coupés de la source depuis 320 000 années…Cela peut expliquer logiquement pourquoi nous avons des attentes. Nous sommes cependant bien ici-bas pour apprendre. Or, le fait même de vouloir “apprendre”, trouver son “Soi” signifie déjà que nous sommes “en quête de” et donc en ATTENTE…de certaines choses. Sachant qu’en plus, notre réalité est virtuelle, irréelle. Nous sommes en fait piégés dans chacun de nos pas, de nos réflexions, de nos pensées quoique nous fassions. Et qui plus est, il faut arriver à retrouver sa Véritable Essence selon les lois de l’UN en vivant les lois et notre instant présent de 3D. Tout en tentant de s’auto-désinstaller nos propres programmations involutives persistantes (ou du moins des limiter). Pas simple !…mais merci Laurent pour cet enseignement et cet article qui nous incite un peu plus à faire le ménage et à garder, maintenir notre vibration.

    • Ce n’est pas le même type d’attente. L’une agit en extérieur, l’autre en intérieur. Pour l’une tu vas te démener, t’épuiser, leurre après leurre, avec peu de résultats, fiables et durables. Pour l’autre, tu vas déminer, leurre après leurre, chaque pas est une victoire pour toi et pour l’Humanité.
      L’attente de l’une est tierce (passant par le monde extérieur), l’autre est autonome (acteur direct).

  18. A dos de dragon on peut voler très haut!

    Tu as encore visé juste Laurent, cet article résonne fortement.

    Dans les enseignements on lis souvent, demandez et vous recevrez, vibrez ce que vous voulez comme si vous l’aviez, alors que cela est en totale contradiction d’être et laisser venir ce qui est juste pour nous par notre êtreté.

    Tout cela n’est qu’attente bien souvent personnelle du type je voudrais une compagne, une maison à la campagne, une nouvelle voiture et ces frustrations alourdissent les rouages de la mécanique. la solution réside dans le fait de ne rien demander et laisser venir ce qui doit venir, et si ça ne viens pas c’est que ce n’est pas utile à notre évolution

    • A propos de l’attente d’une nouvelle voiture, dans l’une de ses dernières vidéos L. Lévy explique que quand on visualise par exemple une mercédés, en fait ce n’est jamais une chose que l’on visualise mais c’est soi-même. Quand je visualise ce ne peut être que moi. give_rose
      A cela on peut adjoindre la célèbre tirade : il en sera fait selon ta vibration. Vibrer le moteur d’une mercédès c’est pas mal non plus smile

  19. Merci! ^^. Ces derniers temps pas mal de choses m’on contrariés et j’ai du mal a rester zen. J’ai encore beaucoup de travail pour accepter ce qui est et rester centrer. C’est pas facile de faire face à ses attentes mais c’est nécessaire. smile

  20. Bonjour et merci Laurent…..
    Oui cette attente est bien là pour chacun ,,,,,quête du bonheur,,,,,,etc,,,,la bonne heure dans l’instant présent .
    La bonne heure étant ici et maintenant,,,,,le langage est si parlant ,,,,et peu attentionné…..les mots sont pleins
    De subtilités ,,,,,,le subtil est partout ,,,,,présent ,,,,,bonne journée à tous et à chacun …..oui nous avons eu la
    pièce de théâtre parce qu’il y avait un public,,,,,,,,

  21. Merci Laurent ,c’est justement un des sujets réévoqués par ma Petite Voix ces jours ci ! Merveilles des synchronicités !!
    Feu du Coeur a Toi a Tous heart

  22. C’est ce que je dis en ce moment à moi et aux autres “l’attente crée la déception”. Faut croire que c’est une pensée collective dans l’air du temps… Ne plus cogiter pour être en paix, accepter ce qui est sans affect. Cependant un je ne sais quoi s’est éteint en moi. ^^ Mon enfant intérieur qui a toujours été très présent se sent comme un vieil ermite. En même temps j’ai toujours fait les choses à contre-courant… pardon En attendant (sic!) je vis au présent, certaines pages se ferment pour ouvrir un nouveau chapitre… kiss beach

  23. Voler plus haut, vibrer plus haut, expérimenter. L’instant présent et notre expérimentation le centrage et notre travail et nos intention (Mais pas tout et n’importe quoi) son notre chemin dans l’arbre de la vie qui nous guide pour aller plus haut.
    Voici ma petite expérience d’il y a peu de temps. J’avais un travail à faire et j’ai émis l’intention, FERME CLAIR ET DEFINITIF, de ne pas aller au-delà de 5 à 10 minutes autour de chez moi pour ce travail. Puis je me suis mise à faire les démarches nécessaires pour cette activité.
    Et voila ce qui c’est passé. Un tas de personnes mon dit que serrais impossible, que je n’y arriverais pas, qu’il faudra même compter allez faire au moins 50 kilomètre pour y arriver et j’en passe et des meilleurs. Bref je continue donc ma prospection dans l’attente de rien, je lâche prise, je verrais bien ce qui va se passer. Et devinez ce qui c’est passé et bien j’ai eu deux propositions à 5 et 2 minutes de chez moi.
    La, je me suis dit waouh… ! C’est fantastique vive la magie (l’âme agit) bravo , je suis une magicienne… good Et je compte bien le devenir chaque jour un peu plus. Vive l’expérimentation… A vous de jouer comme des enfants. FDC à tous friends

    • Je ne veux pas te donner de leçon de moral, parce que je suis dans le même cas que toi.

      As-tu que conscience que c’est comme ça qu’on tourne en rond ? L’Ouroboros ou le serpent qui se mord la queue.

      A moins que tu aies voulu faire de l’ironie…

  24. Hello, finalement c’est encore plus simple de ne rien attendre, tu prends comme ça vient et l’Aventure continue !
    Merci Laurent
    Belle journée à tous acute

  25. on croit qu’on y est et puis en te lisant on se dit c’est vrai qu’on penche encore un peu trop vers la gauche ou vers la droite alors qu’on pensait etre sorti de tout ca. Merci de la piqure de rappel Laurent rester centre par rapport a tout ce qui peut se passer wouahhhh. on le sait bien pourtant! allez, c’est le temps de la mise en pratique plein pot. On peut le faire et on va le faire non mais des fois ! tu as tout a fait raison Laurence34 il faut jouer avec l’univers comme des enfants c’est ce que je fais en ce moment face a une negativite familiale et c’est tres interessant de voir les modifications comportementales de la personne.

    • Oui Jax, il faut rentrer dans l’expérience sans rien en attendre (créateur oblige) si tu en attends quelque chose tu commence déjà à créer. L’ Univers répond toujours Ok que ta volonté soit faite. Même le poussin rien qu’en émettant son intention de trouver sa maman (le feu du cœur/ la dynamo divine) y arrive. Cela est prouvé scientifiquement je remets la vidéo du poussin qui aimait les robots :
      https://www.youtube.com/watch?v=-jGEgiGSGPU
      Je commence tout juste à mettre en application c’est d’une simplicité déconcertante.
      J’ai découvert les vidéos de Laurent en Janvier/ février avec ses enseignements et je suis très loin d’avoir tout vue et tout compris.
      Ses enseignements ont été d’une importance capital pour moi après des années de recherche peu satisfaisante, mais utile, j’ai enfin l’impression d’avancer.
      Ce que je remarque c’est que le résultat et ultra rapide donc on peu s’entrainer un peu comme des sportifs de haut niveau boast (ou des enfants) c’est ce que l’on est après tout… FDC

  26. Vie d’illusion et de rêves qui nous ballade et nous traîne, nu comme des nouveaux nés dans les meandres de la Matrice qui se régale de ceux-ci et bien plus encore. Une question lorsque le sans nom nous a confié cette mission, était-il conscient qu’il serait plus facile de s’enfoncer dans la matière que d’en revenir ?
    C’est-il projeté avant de fabriquer ces 7000 milliard d’expansions de lui même ou à t- il joué lui aussi l’égoïste ?

    Car tout de même après avoir servi d’ incarnation en incarnation par nos véhicules de chair et avoir renvoyé chaque nuit le résultat de notre vécu, De nos ressentis, de notre richesse aussi diversifiés soit-elle, Pour mieux informés, nourrir, enrichir le sans nom grâce a ses 7 milliards d’extensions, celui-ci pensait – il, lorsqu’il nous a confié cette mission, Du mal que nous aurions à en revenir et donc à en sortir.
    Car tout de même nous servons l’invisible, le sans nom, nous sommes éprouvés dans nos chaires, Émotionnellement,
    psychiquement, physiquement , tout ça, pour qu’il puisse expérimenter au travers de nous, le tout.
    Et nous devons à nouveau pour pouvoir retourner à l’origine de ce que nous étions recommencer, à subir, à travailler sur nous, à concourir à l’insaisissable quotidiennement telle une lutte, en suivant le fil d’Ariane, et espérant par les
    enseignements reçus et notre compréhension, atteindre une forme de perfection pour avoir le droit de rentrer à la
    maison.

    J’ai beaux être dans la spiritualité depuis 1995, comprendre beaucoup de choses, en appliquer beaucoup dans mon quotidien, avoir considérablement modifié ma philosophie de vie, mais je demeure malgré cela, malgré mon envie, mon désir, de rentrer à la maison, Un peu frustrée par la tâche ardue, mais aussi dans une forme d’incompréhension de qui finalement a décidé de cela pour nous, qui tire les ficelles pendant que nous nous débattons tous dans notre cuve à
    Fioul. Notre vie nous appartient- elle vraiment ?????
    Ce message n’a pas de raison de décourager qui que ce soit mais juste d’exprimer que parfois je suis rattrapée par une forme de colère intérieure et d’incompréhension du pourquoi tout ça est si difficile alors que nous avons temps servi
    le sans nom à l’aller. Pourquoi le retour ne pourrait il pas etre plus simple puisqu’il est le tout, l’unique celui qui ??
    On peut avoir l’impression tout de même parfois et c’est le cas pour moi, d’avoir une intention tenace que cette histoire n’aura jamais de fin et que nous n’aurons jamais le plaisir d’atteindre l’objectif ne serait ce que dans cette vie là et que nous nous sommes tous fixés par notre démarche une certaine forme de retour à l’unité, à devoir marcher ou crever sans savoir si on ne crèvera pas à cause d’avoir trop marché quoiqu’il en soit. En clair il est difficile de ne point douter,, de ne pas perdre son But de vu et d’y croire encore puisque les croire peuvent être une illusion là encore.
    Bref allez savoir pourquoi il y a des jours où tout est limpide clair net et précis C’est cool tout seul t’es un petit ruisseau que rien arrête, et d’autres fois comme aujourd’hui même si le sujet abordé et passionnant et enrichissant il me renvoie à mes questionnements du quand est-ce que ça s’arrête que ce soit la 3D ou tout ce travail que nous avons affaire pour avoir le droit À ce qui nous est promis depuis de si longues date. Cette incarnation pourra-t-elle suffira pour atteindre le but et se faire enfin plaisir ?
    C’est ma question, je suis consciente que je ne simplifie pas la tache de Laurent en abordant ce sujet mais je suis perçois dès que si le rendit réponds pas car très occupé par d’autres actions entre nous les marcheurs nous serons peut-être apporter un peu d’apaisement Par nos échanges.
    Que cette journée reste soit ensoleillé dans le cœur de chacun. Coeurdialement

    l’harmonie, de bien-être, après s’être dévêtues de notre manteau de misère.
    Cette frustration ne vient que tous les écrits quel qui soit les anciennes comme les plus récents nous laisse toujours à penser que le changement est pour demain, comme au gouvernement, pour autant je suis ne sommes pas encore rendu à notre destination finale et parfois je trouve le temps long, apres tout ce temps passé à espérer, attendre les jours meilleurs.

    • très bien dit. je suis en accord avec tout ce que tu dis, ce que tu ressens je le ressens aussi, tes question je me les pose aussi. merci d’avoir exprimé de manière tout à fait simple et parlante mes questionnements profonds.
      tu dis atteindre une forme de perfection mais même pas puisque nous ne pouvons être parfaits dans un monde dualité ! bon je veux pas compliquer encore plus le jeu du mental certes mais que nous vivons au quotidien
      feu du coeur

    • Parfois, je me le dis aussi qu’on le mérite ce répit, ce paradis.
      Courage ! Remets-toi z-en au Sans Nom. Il va de plus en plus nous protéger, c’est déjà le cas, pendant que les affreux vont devenir à leur tour les proies d’un monde décomposé. Oui, tes chances sont grandes d’être ton dernier passage terrestre si tel est ton désir. N’oublie pas la progression exponentielle en ces temps particuliers.

  27. Je reprends la ou ça a beugué;
    Même si le sujet est passionnant et enrichissant il me renvoie à mes questionnements du, quand est-ce que ça s’arrête que ce soit la 3D ou tout ce travail que nous avons à faire, pour avoir le droit à ce qui nous A été promis de longue date ?. Je sais que je ne facilite pas la tache de Laurent qui a de nombreuses choses à faire mais je sais aussi que tous les marcheurs pourront par leur souhait de partager, peut-être apporter un peu de clarté à ce chemin qui parfois me pèse.
    Cette incarnation suffira-t-elle à nous donner et nous permettre de réaliser ce pourquoi nous sommes en route et enfin nous permettre de nous faire plaisir ?
    Pour quand est l’harmonie et le bien-être, pour quand est le moment de déposer nos manteau de misère pour enfin vivre la lumière et l’amour..
    ma frustration vient de tout ce que l’on lit dans les écrits des plus anciens aux plus récents et qui entretiennent le mythe de l’avènement, de la libération, de l’accomplissement et de l’aboutissement, destination finale de cette quête et de cette longue marche.
    On nous laisse toujours à penser que le changement c’est pour demain, il nous est dit exactement la même chose de nos gouvernements pour autant nous ne le voyons pas venir. Nous ne sommes pas encore rendu à notre destination finale et le chemin me semble long après tout ce temps à attendre, espérer, et être finalement dans l’illusion d’un jour meilleur .Nous ne sommes pas encore rendu à notre destination finale est le chemin me semble long

    • Je crois Marco que tu illustre très bien ce que Laurent explique plus haut.Tes attentes de la fin de l’expérimentation aider par des “on nous laisse toujours penser que le changement c’est pour demain”(ON est CON)amènent des frustrations qui amèneront de la colère qui feront baisser ta fréquence et finiront par une journée de merde…
      Nous sommes venu et savions que ce serait dure,hors tu parles de dû.J’ai fais mon taf donc maintenant vous devez me “payer en retour”(c’est une expression hein!).
      N’oublie pas que l’expérience consiste aussi à démontrer que même en ayant été dans la pire noirceur qui soit nous pouvons revenir à la source et pour cela nous avons beaucoup d’aide car les bonds que nous faisons actuellement ,oui!!! des bonds énormes,ils aurait fallut un très grand nombres d’incarnations pour les faire.Baisse pas les bras ,regarde le chemin accomplit
      Le jeux est terminé pas la mission !!!.
      Tu le dis toi même tes lectures amènent ta frustration: arrête de lire ce type d’écrit!
      Je reprends tes mots attendre,espèrer ect…SOIT.Je te suggère de relire ton comm comme si quelqu’un d’autre l’avait écrit,il exprime ton être du moment et je crois les nôtres aussi…Merci ,tu m’a permis des comprèhensions.

        • Merci à chaque personne ayant répondu car cela fait du bien effectivement je suis consciente que j’ai des attentes et qu’il ne faut pas en avoir mais parfois on se prive aussi un peu de vivre à cause de tout cela. coeurdialement

    • Je voudrais te dire merci pour ton intervention, car tu m’as mis devant mes propres interrogations.

      Je suis ravi de suivre Laurent, ainsi que vous tous sœurs et frères marcheurs. Cependant, on peut tomber bêtement dans ce piège (et c’est mon cas) : “Je suis dans l’attente, que le Sans-Nom ou Laurent (par canalisation ou autre) me dise ce que je dois faire ou, même, le fasse à ma place”. Mais ça ne marche pas comme ça.

      Alors, il paraît que les réponses sont faciles, en tous cas, le mental-ego est toujours là pour mettre son grain de sel, pour tout compliquer. Pourtant, la réponse est bien dans la simplicité.

      Personne ne peut faire le Grand-Œuvre (je préfère ce terme-là à celui de travail qui est synonyme de torture) à notre place.

      (D’ailleurs, je viens de voir un truc, en t’écrivant :

      – œuvre ça pourrait être ouvre
      – le e de œ, la matière ou l’homme.)

      Je ne suis plus convaincu qu’il faille tuer le mental. Il y a une image que j’aime beaucoup où le chevalier serait le cœur et le mental son cheval (le chevalier c’est celui qui est lier à son cheval). Donc plutôt que de le tuer, pourquoi pas ne pas le dompter ?

      En tous cas, les réponses sont belle et bien en nous. Certains sont trop dans le faire, personnellement, je ne le suis pas assez, la solution est dans le juste milieu.

      • Il n’a jamais été question de tuer le mental mais de le libérer de l’emprise du petit-égo. C’est très différent. Le mental (3D) est un ordinateur et celui qui devrait pianoter sur son clavier devrait être ta petite voix (4D) mais l’histoire a voulu que le petit-égo (celui issu du corps physique 2D – voir article à ce sujet) a pris la place.

        L’objectif consiste donc à virer l’usurpateur assis aux commandes. Le mental sera toujours là tout comme l’égo. C’est le petit-égo qui est à remettre à sa place et ça commence par ne plus s’identifier à son corps physique, à croire que nous sommes ce corps physique.

        Moi je ne m’identifie plus à ce véhicule tout comme je en considère pas qu’en tant que chauffeur de mon kangoo je suis un kangoo. Je connais son carnet d’entretien et son kilométrage ainsi que les nombreux services qu’il m’a rendu et la seule fois où j’accepte de lui obéir c’est quand la jauge d’essence s’allume…

        Suivre aveuglément son mental-égo serait comme suivre aveuglément toutes les envies du kangoo. Alors c’est qui décide du chemin à suivre : le chauffeur ou le kangoo ? Voilà la raison pour laquelle toutes les demandes formulées par le kangoo à propos de la route à prendre est de l’illusion pure.

        En gros, le chauffeur quand il suit uniquement son mental-égo n’est qu’un automate suivant aveuglément les consignes données par le tableau de bord du kangoo. On comprend que ce véhicule n’a envie que d’aller dans les stations services et cela quelles que soient les routes empruntées… smile

  28. Salut à tous,

    En tant qu’ancien passionné de politique, je n’ai pu m’empêcher de succomber à la curiosité, en suivant un minimum le second tour des pestilentielles. Alors, j’ai envie de vous faire part de ma petite analyse personnelle. Vous allez me dire qu’elle n’a pas sa place ici, que tout ceci est la cause de mes troubles personnels sur le chemin, mais il y a une petite leçon à tirer de tout ça :

    – Le candidat du système, celui avec une certaine sombritude dans le regard, a été élu avec 66,6% des votes.
    – Il fête sa victoire devant la pyramide du Louvre, avec un projecteur simulant un œil au sommet (il paraît que la musique était bien choisie aussi).
    – La majorité des votants l’a suivi au nom d’une certaine morale.
    – Sa concurrente, qui se dit anti-système, a été placée là pour qu’il soit élu.

    En première lecture, on pourrait dire que c’est terrible, que les sombres ont pris, un peu plus, le pouvoir et que la pseudo-démocratie en a encore pris un bon coup derrière les oreilles.

    Lors, de l’article sur les “Aigres et gores”, quelqu’un a mis un lien sur une vidéo d’Allan Duke et on m’a conseillé de la regarder. Ces derniers jours, je me suis goinfré d’autres de ses vidéo. C’est quelqu’un qui fait un gros travail de recherche sur la langue des oiseaux et sur les symboles.

    Allan dit que les sombres (sans citer de nom de corporation) laisseraient traîner volontairement des symboles d’éveil un peu partout, dans les mythologies, les films, etc… Donc, ils sont peut-être là pour nous mettre des coups de pieds au derrière, parce que pour ascensionner, il faut atteindre le détachement en passant par l’adversité. La grosse différence, de mon point de vue, c’est que maintenant, les sombres sont de plus en plus visibles.

    Ce matin, je suis tombé sur cette vidéo :

    https://www.youtube.com/watch?v=v1m-v0Rn9_E

    Donc, plus les gens seront maintenus la tête dans la cuve à fioul et plus ils s’éveilleront ou pas, de toutes façons c’est un choix personnel.

    Pour finir (je sais que je commence à être un peu long) et pour en revenir à l’article du jour, je ne vous ferai pas état de mes échecs au sujet de l’attente. Par contre, je vous fais part d’une idée qui m’est arrivée sans réfléchir, sur l’analyse de ce mot clef :

    – A c’est la lettre de la création (première lettre de l’alphabet, équerre, …)
    – ten : le temps tout simplement
    – te : pour le té utilisé en construction pour figer les choses.

    Donc, on pourrait dire que l’attente c’est la création d’un temps figé, comme le passé, en espérant un certain futur, ce qui est le contraire de l’instant PRESENT qui devrait filer tel qu’un SERPENT, en dehors du temps.

    Avec un autre raisonnement, beaucoup plus mental, j’ai pensé à la création de la tentation.

    Dans tous les cas, l’attente c’est porter une attention, qui est la création d’une tension qui est une dépense de l’énergie pour nourrir l’égrégore Temps.

    Pour conclure (enfin… smile ) : Chaque UN est à sa place dans l’univers et au bon moment, la différence, c’est la façon de vivre les choses. Je vous dis ça, mais je galère beaucoup.

    Je remercie Laurent, pour cette article formidable, ainsi que la série sur le “Double Retournement” et les “Aigres et gores”, que j’ai compris, même si ma dernière intervention a été assez virulente. Merci, aussi, à tous les marcheurs qui, par leurs commentaires, nous aident à assembler des pièces de puzzle.

    Feu du cœur à tous.

    • Et s’ils laissaient “traîner” leurs symboles par obligation? Je vous présente le contrat sans rien vous cacher (sataniste) ou à peine. Et vous, vous signez. Ils obtiennent ainsi une légitimité. Ce que je ressens actuellement: une défection de plus en plus conséquente du côté de ceux qui pourraient avancer. Nous serions sensés être unis-vers alors que de plus en plus seuls. Le climat est pesant et le corps est soumis à de fortes pressions. Alors l’attente c’est quoi au juste? J’aperçois de plus en plus d’appels à la réunion, à la co-création par des acteurs de la dissidence. Mais ceci dans la 3D. Ils peuvent toujours rêver, ce monde est individualiste au maximum. Chacun ses petites attentes et ça roule comme ça, vaille que vaille avec les loups pour guider le troupeau de bipèdes à la ramasse. Non, on est franchement pas loin et je me demande si nous ne venons pas de nous faire leurrer. Car de ce qu’il m’a été donné de ressentir, on s’est retrouvé embarqués dans une drôle de mélasse paralysante à un moment comment dire: “crucial”.

  29. Bon, moi qui pensait aider en montrant aux autres ce que j’avais trouvé sur le Wezac en fait c’est le contraire sad

    Merci de nous avoir informé sur ce sujet fort important cher Laurent! smile

    Je voulais te demander une chose, est-ce que tu as déjà énuméré quelque part dans tes articles et vidéos quels sont tous les programmes involuants qui nous freinent pour que nous puissions les voir?

    Gros bizous

    • Je me suis servie de la barre de recherche en haut de la page et j’ai trouvé beaucoup de choses à lire sur les programmes involuants, j’y trouverai peut-être une liste de tous ces fameux programmes.

    • Programmes et implants… Ben oui car il semblerait que nous soyons en plus implémentés physiquement. Bon, je m’en retourne au jardin, tout cela (toute cette méconnaissance d’ensemble) me pompe l’air, là, particulièrement ici et maintenant…

  30. En vérités je vous le dis, tout est dit là dans ce texte.
    Merci encore Laurent de prendre soin de nous rappeler que pour avancer c’est un pied devant l’autre. Je l’attendais pas mais çà fait du bien !
    Bizes

  31. Merci Laurent pour cet article limpide et plein de sagesse. C’est vrai, pas toujours facile à mettre en oeuvre mais à te lire et t’écouter , on a vraiment l’impression de marcher dans la bonne direction. Merci également à Gany Saül Loui pour le lien ; vidéo très intéressante d’une personne pleine de douceur et de sagesse. Grand feu du coeur à tous et à très vite

  32. Encore un article d’une grande qualité et d’une grande profondeur comme toujours…

    Merci de nous partager tes analyses Laurent…

    Une question subsiste toutefois au sein de ma piste pour petit vélo: Comment faire pour avancer sans aucune attente? La simple envie d’avancer sur le chemin est déjà une attente non?
    D’autre part beaucoup d’enseignements indiquent que pour obtenir quelques choses il faut demander…Ce qui traduit à nouveau une certaine forme d’attente…

    Je sais que tout cela résulte d’une réflexion et donc d’un processus mental plus ou moins piloté par l’ego, mais bon je me permets quand même la question…

    Avec mes amitiés et toute ma gratitude

    Pleins d’ELVIV à tous

  33. Il n’y a pas de cause à la joie (intérieure)
    mais la joie est la CAUSE de tout
    bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
    I LOVE YOU LAURENT DUREAU heart

  34. hé,hé
    et tout ceux qui on voté manu pour faire barrage a marine,
    c’est quoi leurs attente rofl
    très beau discours, promis la prochaine foie je vote pour toi Laurent bravo

  35. “Préfère vivre ton instant présent sans savoir” Exactement ce que nous disions avec mon mari ce matin… Wésak ou pas… Pour moi, idem pour les pantins de la ripoux blik ! MERCI Laurent <3

  36. Ils vous promettent la Lune ? Exigez le Soleil !

    Hier soir un être est sorti du soleil et m’a rejoint.
    J’ai pris la Terre entre mes mains et je l’ai câliné.
    C’était plein de visions. J’ai fini par les chevaux de l’Apocalypse,
    et un être sombre qui avait tenté de me chercher précédemment dont j’ai refusé l’offre/offrande qui est venu me saluer un peu genre “c’est de bonne guerre” et dont la flamme est apparue et s’est éteinte.

  37. Tout à l’heure j’ai ressentis le besoin d’écrire. J’ai mis sur papier mes peurs et mes attentes et essayé de voir dans quelle attitude je devrais me placer vis à vis d’elles.
    Puis, j’ai fais le calme en moi et demandé s’il y avait quelque chose que je devrais écrire. Et là j’ai reçut un message. Je sais que je ne doit pas le garder pour moi, je pense que je dois le partager avec vous. Néanmoins, c’est la première fois que je reçoit ce genre de message donc je ne m’avancerais pas à quoi que ce soit.
    Voici ce qu’on m’a dit: “Rien n’est jamais à personne. Que dieu bénisse tous ceux qui sont sous ses ordres. La passerelle des mondes se trouve dans l’êtreté de chacun. Partez à la conquête de l’Univers par vous même et ainsi accomplissez votre destin d’être de lumière.
    L’amour viendra à tous ceux qui seront là pour l’écouter.”
    Je ne sais pas trop ce qui l’en est mais je pense l’avoir retransmis au mieux.

  38. L’autre jour, je suis tombé sur un pod-cast, dont je pense que c’est une bonne astuce (je ne l’ai pas encore essayée), pour atténuer les pensées et donc le mental.

    Les motifs sont un peu terre-à-terre par moment, mais pour être centré, ne faut-il pas être entre la Terre et le Ciel ? :

    https://www.youtube.com/watch?v=maNkl_yvmy0

  39. Où l’attente est, comme l’espoir, un frein à tout. Le trip messianique, les super héros et, moins glamour encore, les politiciens de “l’état providence qui lorgne vers 1984”, toutes des manipulations archontiques pour nous faire créer via le mental qu’il se sont chargés de bien formater, afin que la création aille, justement, dans leur sens (soit notre involution) plutôt que dans le nôtre (reconnexion/reliance).
    Salut à tous et bonne êtreté!

  40. Merci Laurent ça me met du baume au coeur.J’ai plein de peurs qui remontent, elles me font flipper et paniquer. Merci à tous d’être tout simplement là pour moi avec vos commentaires. Plus je bois de l’eau encodée et plus elles remontent. Je pense que bientot il n’y en aura plus, elles seront toutes sorties. kiss

  41. Ca me parait vraiment difficile de se libérer totalement de ses attentes.
    Autant je peux comprendre qu’en tant que marcheur tu fasses du ménage et que tu te libères des attentes “basiques” de monsieur tout le monde, qui soit dit en passant, sont quand même assez nombreuses lol.

    Mais après tout ça (ce qui est déjà beaucoup), on s’en remet d’autres comme par réflexe.
    Ne serait-ce que l’attente de nouveau monde, ou l’attente d’entendre sa petite voix, ou l’attente de monter son taux vibratoire ou celle de recevoir des messages de l’invisible en rêve, ou encore d’avoir des messages éveillés.

    Ok c’est peut-être des attentes + noble mais ça reste des attentes et ne croyez pas que les quelques exemples cités sont tous pleins d’amour, sinon attention l’égo mes amis smile

    Je pense que si on arrive déjà à se débarrasser du plus lourd, c’est quand même pas si grave de glisser 1 ou 2 attentes “semi-noble” ici et là. On serait tous à 2 doigts de devenir maitre ascensionné j’veux bien mais pour la plupart on a encore un peu de chemin et beaucoup de petits trucs à régler en même temps je pense 😉

    Je pense que parfois l’important c’est de prendre note pour ne pas oublier : “Ah oui tiens… y a ça aussi”.

    • Julien ta petite voix tu ne l’attends pas tu le sais qu’elle est là tu ne l’entends pas ce n’est pas pareil. Ton taux vibratoire tu le fais monter tu le sens, les messages tu les as tout les jours si tu regarde avec ton cœur (ton âmes) et pas avec ton mental/ego, si tu t’écoute. Le nouveau monde c’est pareil on l’attend pas il est. J’ai sentis une pointe d’humour avec les semi-nobles qui mon bien fait rire pardon . Etre ou ne pas être tel et la question…!

  42. Coucou Laurent et à vous Tous et Toutes,
    Je voudrais te rencontrer ,
    A cet endroit où tout est nu .
    Là ou les enseignements ne sont plus ,
    Où les mots sont teintés d’ innocence .
    Je voudrais te rencontrer ,
    Quand les discours des maîtres se seront évaporés
    Pour laisser place à ce qui ne peut être appris et répété,
    A cette transparente simplicité .
    Je voudrais te rencontrer
    Dans la peur et la tristesse ,
    La honte ou le dégoût .
    Te voir trembler face à la Vie ,
    Frissonner devant tant de Beauté .
    Te voir aussi rire et t’ émerveiller ,
    Sur-exciter à l’idée de Vivre ,
    De découvrir et de ressentir .
    Je voudrais te rencontrer là,
    Quand tu es sans savoir et sans connaissances .
    Totalement nu face a la Vie .
    Je voudrais te rencontrer
    A la fois brillant dans ta dualité
    Et vulnérable dans ton unité.
    Sans aucun désir de non dualité .
    Mais dans cet espace blanc ,
    Nettoyé de tous concepts .
    Je voudrais te rencontrer
    Au delà des mots et des idées .
    Au delà de ce qui peut être expliquer .
    Pour envoyer valser tout discours et théories ,
    Tout ce qui a été appris .
    Je te rencontrerais
    Lorsque le dernier espoir de trouver sera tombé .
    Lorsque tu auras arrêter de chercher .
    Quand la quête de ce que Tu es sera terminé ,
    Je serais là. Feu du Coeur… heart give_rose heart Je Nous Aime

  43. Ce que je constate, c’est que le petit ego est capable de se tapir dans l’ombre ou dans la lumière, et de passer à l’acte quand bon lui semble sans nous en aviser par avance. Ce n’est souvent qu’après coup, que nous le débusquons ou pas… Alors je crois que le regarder faire, dans un premier temps, ce n’est déjà pas si mal pour comprendre son fonctionnement. Il est prompt à tirer avantage de toute situation, même si au fond il ne fait que nous mettre la tête dans le sac. Combien de fois nous sommes nous sentis très mal au cours de notre vie? Et à chaque fois, il était là! Quelquefois, nous nous sommes bien sentis, et il était là aussi!… Vivement l’état permanent de Paix! Ah! qui a dit ça? Il est coquin!!!… GRATITUDE à toutes et à tous!

  44. Oui, merci Laurent, extrêmement parlant et synchrone pour moi aussi… j’ai broyé du noir tout la journée tout en sachant que c’est pas bon du tout, et pourquoi et comment, etc… de vieilles attentes justement m’attendaient au coin du bois et je les ai vues me ligoter efficacement.
    Merci pour cet article pour les démineurs-marcheurs.
    dash

  45. L’Alchimiste n’essaie pas de transmuter du plomb en OR.
    Il recherche la clef qui permet de contrôler le TEMPS.
    L’Immortalité appartient à celui qui contrôle le temps.
    L’horloge = Le 13OR (Trésor) ce trouve là ou l’OR loge.
    Le temps et notre course contre la mon(s)tre est une invention de l’homme. C’est basé sur le battement de notre coeur au repos a 60 seçondes minute.
    L’heure est un leurre.
    60 seçondes = 1 minute
    60 minutes = 1 heure
    Une journée = 24 heures.
    60/60/24 = 666
    “Ici est la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence compte le nombre de la bête, car c’est un nombre d’homme; et son nombre est six cent soixante-six.”
    Donc ceci est le nombre de la bête mais le calcul est un nombre créé par l’homme.
    l’instant présent est la clé de l’éternité ou Éthernel ou Éthernité.

    Quand on porte de la-tension sur quelque chose nous portons notre énergie, donc c’est pour cela qui faut faire at-tention à l’at-tention qu’on l’apporte au pensées positives négatives car nous y apportons de la tension (énergie) et cela. Donc, il ne faut pas dire “Non, il ne faut pas que je pense à cela” dire cela c’est lui apporter encore de l’at-tension, donc il faut porter notre at-tention sur d’autre chose.

    É-motion = Énergie en motion.

    Je suis pratiquement en train d’écrire une thèse ou essais et article sur cela, être trop dans le futur ou dans le passé créer un champ de distorsion dans notre structure énergétique et donc, nous ne sommes pas dans le présent. ce qui apporte maladie et problème psychologique. Je vais faire un tableau des émotions pour comprendre cela,
    Exemple, si nous somme dans la colère c’est souvent que nous somme dans le passé, on crée un champs de distorsion énergétique dans notre structure.
    Si on est dans la peur ou anxieux ect. c’est probablement que notre at-tension est projeter dans le future et de la peur de l’avenir. (porté l’attention = La tension – énergie)
    Émotions = Énergie en motion.

    • Attention GINO CÔTE, c’est très très bien de donner toutes ses infos mais il faut donner les sources sinon c’est du plagia. ALLAN DUKE et une personne que j’affectionne et ce que tu cite de ses découverte est quasiment mot pour mot ce qu’il écrit dans son livre TERREHAPPY que je recommande au passage FDC

    • La question est toujours la même : Y’a t-il besoin de tout intellectualiser, conceptualiser, de se casser la tête et d’en faire des livres entiers (payants qui plus est) si une petite phrase suffit à tout résumer ? N’est-ce pas se mettre des bâtons dans les roues (auteurs / lecteurs) ?

      Peut-être que le temps passé à ne rien intellectualiser permet de vivre justement cet instant présent ? N’est-il pas là le secret ? N’est-ce pas la clé à tous nos problèmes ? Peut-être même que cette petite phrase, “vivre son instant présent”, empêcherait de le vivre réellement, justement.

      Il nous suffirait simplement de regarder un oiseau ou un enfant pour le comprendre, le ressentir et le vivre intérieurement. Nos meilleurs guides sont parfois si proches de nous mais nous préférons nous prendre la tête, sans cesse, en transformant légèreté en lourdeur.

      L’enfant va t-il nous pondre un exposé ? Comment le pourrait-il en étant dans son instant ? Comment pourrait-il expliquer ce qu’il est en train de vivre ? Il s’en bat les couilles, il le vit et c’est tout !

      Nous préférons les concepts, les longs discours et exposés plombants, nous préférons miser sur des idoles, gourous, sauveurs et auteurs réputés, adulés par une masse, tout en les mettant sur un piédestal. N’est-ce pas complètement dingue et à l’opposé de ce que nous sommes réellement ?

      La solution était tellement simple que nous n’avions qu’à Être en réalité. Mais non, tout au long de nos nombreuses vies, nous avons réussi à écrire des milliards de choses, à créer multitude de dogmes, croyances et personnalités amenant dysharmonies diverses et guerres.

      Heureux les petits et les simples, innocents et légers, sincères et transparents, humbles et joyeux. Vous qui n’attendez rien, n’espérez rien et ne savez rien mais qui vivez votre instant quoi qu’il arrive, votre récompense est des plus justes puisque naturelle. Grandeur, admiration, attraction.

        • Oui petite malinoise, c’est une réflexion que je me suis faite aussi mais tout comme Laurent se doit aussi d’avoir cette approche pour ses frères n’ayant pas encore atteint le stade de l’expérimentation.

          Tout se doit d’être secoué et viré d’une manière ou d’une autre, selon et pour chacun. S’il n’y avait que moi, parler et écrire ne serait plus car nous n’avons pas besoin si tout est en paix en nous et chez nos interlocuteurs.

          Une question intéressante : pourquoi le silence et les blancs rendent mal à l’aise la plupart des gens ? Pourquoi se sentent-ils dans l’obligation de les combler d’une manière ou d’une autre ? N’est-ce pas un signe intéressant ?

          MALINE VA !

        • Il y a surement des gens avec une bibliothèque remplie de ces titres de l’instant présent ne l’ayant jamais vraiment expérimenté, bien au contraire et pour cause de lourdeurs accumulées.

          Un texte, un mot et mieux, un réel instant présent mais par pitié, pas des livres entiers sur un sujet si simple, si enfantin et hors concept ! Cet instant ne peut être travesti et alourdi, c’est cruel, ne serait-ce que pour nos lecteurs.

          • mi scusi Vincenzo mais ce qui est si simple pour toi ne l’est pas forcément pour chaqueUn-e! (tu as cette capacité mais on n’est pas tous au même “degré” d’avancée, quel que soit le thème), comme pour l’instant présent, étant donné le conditionnement 3D…
            d’où l’utilité des livres/conf/articles pour certain-e-s,
            voili voilou! smile

          • C’est avant tout un élan du coeur très profond que l’écriture, inspiré et influencé par la lecture des commentaires. Le but n’étant absolument pas de paraitre arrogant, plus haut ou plus bas mais de partager au mieux ce qui me semble important.

            Nous pourrions continuer encore et encore mais l’essentiel a été posé me semble t-il. Comment peut-on complexifier l’instant présent alors qu’il est encore plus simple que simple puisqu’il Est ? Comment peut-on le définir… non j’arrête !

            Merci Gwen, profondément merci.

          • vincent, mc, et beaucoup d’autres et nous et 5 cent millions de petits chinois… et moi, et moi et moi, ces gens, les gens… c’est nous… Vous le savez bien. Toujours un bon point de se souvenir que nous sommes tous pareils, donc les autres, les intellos, les spiritueux, les moutons, ceux qui savent, ceux qui savent pas : tous les mêmes, ça dépend le moment, ça dépend l’état. Vous allez vous aimer les uns les autres, bordel de merde?

          • Ce livre n’est pas du tout rédigé sur l’instant présent ce que Gino Côté donne c’est juste quelques lignes sortie du livre qui est extraordinaire de révélation. Et quelques mots sortie de son contexte ta donner du fils à retordre. Voici pourquoi il est intéressant de connaître la source pour pouvoir allez plus loin et trouver de nouvelles inspirations si on le souhaite c’est tout.
            ALLAN DUKE est en train de donner via c’est vidéo GRATUITE tout ce qu’il a écrit dans le livre que je cite plus haut. J’avais déjà mis un lien en voici d’autre bonne visio Vincent:
            E.D.E.N
            https://www.youtube.com/watch?v=K1j8mGXolEw
            EnQuete
            http://www.bing.com/videos/search?q=allan+duke&&view=detail&mid=F6186764DBF450D5879FF6186764DBF450D5879F&FORM=VRDGAR

            FDC

          • Et franchement, tous s’aimer les uns les autres… ça fait quand même un peu bisounours je trouve ! laugh

      • Vincent, mon frère, mon ami, je partage! Je donne assez rarement mon avis, mais ce que tu énonces me parle bien , et pour cause, c’est en général les exemples que je donne volontiers.
        J’ai une petite fille qui a bientôt cinq ans et je peux dire que quand elle fait qq chose, elle le fait vraiment , sans se poser la question du pourquoi, du comment et tout et tout…….. c’est ici et maintenant, c’EST , un point c’est tout! et moi, j’admire! Que de sagesse toute simple! relire au besoin, message des hommes vrais au monde mutant!
        Merci à tous et toutes pour les commentaires divers et variés qui doivent bien amuser notre ouvreur de marche, Laurent!!
        Feu du coeur!!

  46. Tu nous explique donc que toutes ces canalisations ce sont des trucs “bisounours”, mais toi, tu continues donc à t’y abreuver….
    Dis Laurent, ne te parlerais tu pas à toi-même?

    Moi je me rappelle encore de ton compte à rebours pour un départ sur Eléa.. laugh
    On c’était bien marré quand même.

    Je ne lis plus rien sur la toile, tu est le dernier que je puisse encore lire, sans en tirer de réel avantage, leçon, enseignement, informations, en faites, je ne sais même pas pourquoi je continue à te lire, sachant que la plupart du temps, je dois lire que 2 ou 3 paragraphes. Peut-être pour simplement commenter?

    Pour moi le new-âge est “mort”. Je m’en sépare de plus en plus. C’est à dire dans la lecture, dans les enseignements dans tout de chez tout.

    Peu à peu, l’impression de “reprendre” une vie normale, une vie ordinaire, j’ai aussi l’impression d’être dans une période où j’oublie tout de ces 8 dernières années, celles dans le new-âge, philosophie et j’en passe…

    Je retourne peu à peu dans le monde, j’aime ceux que vous appelez les 3D. Et j’aimerais même reprendre une activité. J’y songe en tout cas. Je remange unpeu de viande, ce qui est une chose assez bizarre, étant donné que je n’avais pas attendu le new-âge pour ne plus en manger.

    En faites, j’en retire juste l’essentiel, j’ai compris, mon discernement s’est affuté, je me suis éloigné de l’authenticité en restant scotché sur le new-âge. Ça faisait parti de mon chemin, mais maintenant, je veux retourner dans le monde normal, de ce fait, même toi Laurent j’envisage de cesser de te lire.

    Allélulia pourvu que ça soit la Bonne…

    On a tout en nous, et autour de nous, même des enseignements….des enseignements authentiques. friends

    • Pourquoi continuer à venir dis-tu ? Tu ne pourras pas cesser d’y venir car ici tu es alimenté par de gros bisous bisous de la crème de la crème ! L’article précédent est parfait pour le comprendre. Moi aussi je recommence à aimer être en compagnie de tout le monde car notre rôle n’est-il pas, ne sera t-il pas d’écouter et d’envoyer douceur et bienveillance ?

      En même temps, cela nous entraine à répondre au mieux à ce que chacun exprime, émane et nous apprend nos propres fonctionnements intérieurs, grâce à eux. Cela nous montre aussi ce qu’il nous reste à bosser. Par contre la viande, même pas en rêve, plutôt le contraire : de moins en moins besoin de manger et surtout une nourriture crue et riche en eau.

      En ce qui concerne la reprise d’activité, de même mais pas salariale, de mon propre chef et plutôt d’aide au collectif d’une manière ou d’une autre. En gérant et aidant plusieurs personnes dans les tâches courantes, par exemple. En offrant mon entière disponibilité pour une cause utile au tout comme le transport d’ange ou autre même si je n’y comprends rien !

      (Plutôt qu’un bras droit, j’ai besoin d’un cerveau gauche, d’oreilles et d’yeux, un complémentaire quoi !)

      En ce qui concerne les enfants scolarisés, je ne vois pas le problème en fait, une fois que le cap est passé, difficile de faire machine arrière, d’être déstabilisé par qui ou quoi que ce soit et de se mettre au niveau de nos confrères à fonctionnement 3D. Il y a devoirs et responsabilités pour nos enfants, même si le fonctionnement de la société est à des années-lumières de nous, cela n’empêche pas alors prenons-les avec le sourire quoi qu’il arrive.

      Oui, nous avons tout en nous et autour de nous cher Cil’houette mais ce qui se passe ici, avec Laurent et ses lecteurs, est unique. Même sans lire, ressentons pour commencer. Nous sommes clairement alimentés et alimentons à notre tour, c’est pourquoi nous y revenons toujours tôt ou tard, comme aimanté par une grande énergie de bien-être.

  47. Si c’est pour critiquer les élections et les médias, je ne vois pas l’intérêt d’en parler, et aussi longuement que ces mêmes médias. On alimente l’égrégore des “anti”, de la dualité, éventuellement de la révolte, de la colère, du découragement et rien d’autre de vivant.
    D’ailleurs, on ne sait pas ce que ça va donner.
    Le nouveau président français n’a peut-être pas été choisi par hasard. C’est une période clé et ce n’est pas anodin de se retrouver président du “coeur du monde” à ce moment. De plus, il bouleverse beaucoup de codes, déjà par ses choix de vie (par exemple son mariage atypique fait par amour), par son âge, son parcours, sa manière d’envisager la politique en impliquant plus de citoyens lambda et plus de jeunes. Il a une dimension spirituelle dont il a parlé ouvertement. Les deux grandes polarités que sont la droite et la gauche sont entrain d’éclater et une dynamique de mouvements remplaçant les partis traditionnels voit le jour.
    Alors il faut arrêter de larmoyer et de passer son temps à parler de l’extérieur finalement, même si ça peut apporter une réflexion sur nos attentes personnelles.

  48. J’ai eu les larmes aux yeux, je me suis senti mal, moi, mes enfants, ma famille, mon entourage, tous en attentes de quelque chose, c’est triste.

  49. Mais le pré-humain est-il en mesure de rien attendre?… Même si j’ai l’impression de ne rien attendre en particulier et que je vais au fond des choses je m’aperçois que je n’attends rien de particulier mais que, même si je ne mets pas de date, j’espère en… un mieux être général,une communication d’un certain LD, un commentaire qui m’apportera une autre façon d’aborder la dite communication, une + ou – hypothétique 4 ou 5D,… et même si je n’y pense pas tout le temps c’est là quand même, même dans mon instant présent. C’est quand même le but: Passer à autre chose P….. de B…..(!!) Mais la vie en 3/4D est elle viable sans un minimum d’espoir??…

    Enorme Feu du Coeur Claude

  50. Ça me rappelle une blague de mon grand-père qui n’était pas vraiment un rigolo:
    “Charlatan !” avait-il coutume de dire.
    Mais, à son air impatient, on comprenait qu’il avait plutôt dit: «Charles attend !»
    Charles était en effet son prénom officiel et, en bon militaire qui se respecte, il avait horreur qu’on le fasse attendre.
    La langue des oiseaux, si riche en français, me pousserait à dire qu’il était mal barré d’être dans la tente où la hâte le tente.
    Et qu’il eût été mâle barré s’il avait été dans la tante, ce qui eût altéré son précieux ADN.
    Mais en disant: «Je fais comme Charles parce que Charlatan !», il disait aussi qu’il n’était pas dupe des promesses qui lui avaient été faites par des hommes de pouvoir.
    J’ai mis très longtemps à comprendre que celui que j’ai connu et qui me semblait si vindicatif était en fait un homme brisé par deux guerres et un passage en camp de concentration dont il ne dit jamais rien.
    Mais j’avais très bien compris qu’il voulait profiter de la vie au maximum avant de mourir.
    Et, formaté par la religion catholique, je jugeais son attitude purement égoïste et je la condamnais sévèrement.
    J’ai fait quelque peu de chemin depuis mon enfance et j’ai compris que les attentes déçues pouvaient conduire à choisir le SDS plutôt que le SDA.
    Est-il d’ailleurs nécessaire de les opposer comme on oppose l’ombre à la lumière?
    Si on est en attente de l’AR, comme tout membre de l’égrégore Dureautien qui se respecte, n’est-ce pas parce qu’en élevant sa fréquence personnelle, on peut contribuer à élever celle de l’humanité toute entière?
    Ce n’est pas te manquer de respect, Laurent, que de souligner, comme certains l’ont fait ici, que tu as toi même suscité à plusieurs reprises des espoirs décus par des changements conjecturels ou des virages inopinés.
    Nous aimerions tellement pouvoir tout figer dans un marbre éternel !
    Cela est impossible, car la seule chose qui soit permanente, c’est justement l’impermanence.
    C’est la grande découverte des bouddhistes et elle nous invite à la fluidité entre entropie et néguentropie, à la vigilance et à la présence dans l’instant qui seul compte.

  51. Ce que Macron pense de… Macron:

    “L’intéressé, lui, se propose de répondre à une question que nous ne lui avions pas posée : “Comment se construit le pouvoir charismatique? C’est un mélange de choses sensibles et de choses intellectuelles. J’ai toujours assumé la dimension de verticalité, de transcendance, mais en même temps elle doit s’ancrer dans de l’immanence complète, de la matérialité. Je ne crois pas à la transcendance éthérée. Il faut tresser les deux, l’intelligence et la spiritualité. Sinon l’intelligence est toujours malheureuse. Sinon les gens n’éprouvent de sensations que vers les passions tristes, le ressentiment, la jalousie, etc. Il faut donner une intensité aux passions heureuses.” En prêchant? “Dans mes discours, j’essaie de convaincre en donnant à voir…”

    “il y a quelque chose de christique dans ce qui lie l’électeur à l’élu”? “La dimension christique, je ne la renie pas ; je ne la revendique pas. Il insiste néanmoins : “Je ne cherche pas à être un prédicateur christique.”

    Édifiant… wacko de plus en plus pointu leurs arguments à vous retourner votre vibration negative

    Pirouettes, mélange de genres, verités universelles accouplé à des égos inversé perverti wacko

    http://www.lejdd.fr/Politique/Emmanuel-Macron-confidences-sacrees-846746

    • Je suis certain qu’il est parfaitement sincère ! Par contre c’est sa propre vérité, ce qui n’occulte pas le fait que nous avons tous la nôtre en particulier et qu’il est nécessaire de toujours rester dans le discernement… Ecouter ce qui résonne en nous et ne pas se fier au chant des sirènes !

    • Pourquoi pirouette ? Peut-être par a priori.

      Sous entendu : Tous les politiques sont malhonnêtes, manipulateurs… Et ils ne sont certainement pas spirituels… Ce sont des inconscients.

      Imaginons que ce soit un artiste qui aie dit ça… Ou Einstein…

      On pourrait laisser le bénéfice du doute quand même.

  52. Je me suis reconnu dès le début de l’article, petit égo en a plein le cul de manquer d’argent, on est sensés augmenter notre fréquence au max pour aider le collectif à mieux vivre le bordel qui arrive mais on est obligés de vivre au milieu des préhumains, dans la pollution, le bruit, et tout ce qui va avec.
    Je ne nie pas que ça a été très instructif de vivre avec de moins en moins mais là je trouve que ça commence à être sérieusement contre-productif.

  53. Alors ce que je découvre pour moi dans ce texte c’est la capacité d’agir (de mettre un bulletin de vote aux législatives) sans attendre…
    Cela fait des années que j’entends parler du non agir et j’avais bêtement compris qu’il ne fallait plus rien faire!!! Ah dualité quand tu me tiens!!!

    Faire sans être affectée c’est pour moi la grande Maitrise!C’est le Pari que je me lance comme celui que Pascal s’est lancé !!!

    En tout cas en étant consciente de tous les mobiles qui se jouent dans la grande projection de ce cinéma, que je pro jette à l’extérieur!!!
    Car en fait la 3D n’est là que pour se vérifier….il s’agit de voir comment l’Etre colle au réel non?Et si je sers de “nourriture énergétique” pendant une journée cela me permet de revenir à la Vision l’Epprouvé et le Consentir qui permet à l’Âme et au Soi de continuer l’aventure de l’Être …

    • Voilà un commentaire vivant ! J’aime…

      Si l’extérieur est le reflet de l’intérieur, si le système est le résultat des pensées et des fonctionnements individuels, ayons un état d’esprit plus vivant, plus “agissant”, participatif, positif, plus ouvert par rapport à l’existant. C’est notre état d’esprit qui compte. Est-ce qu’on va se fustiger encore longtemps parce qu’on a quelques attentes ? Est-ce qu’on va continuer à critiquer le système, les politiques, le monde ? Ca sous-entend que nous en sommes les victimes. Ca nie notre puissance. Qu’est-ce qu’on espère voir comme évolution du monde avec de telles pensées ? Franchement quels égrégores sommes nous entrain de nourrir ?
      On devrait être entrain de préparer nos corps et nos esprits pour recevoir les codes A.R. au lieu de parler de “pestilentielles” et de “merdias” (rien que par ces mots, on projette du mépris, de la colère etc).

  54. Je me demande même si on sera en mesure de recevoir ces codes A.R.
    Pour moi, ça dépend aussi de l’égrégore de notre groupe, de son évolution, des énergies avec lesquelles on le nourrit.
    Ceci pourrait expliquer le retard dans l’organisation des stages. Tout a sa raison d’être.
    Bien sûr ce sont des suppositions. Mais je voulais les partager ici.

  55. Pouh! tant pis je mets mon ressenti tel que…
    J’avais préparé un texte , corrigé ledit texte pour ne froisser personne, pour ne manquer de respect à personne …
    Depuis quelque messages, je suis plongée dans un abîme de perplexité, pourquoi ces messages sur la politique Laurent?
    Pourquoi toujours ces références aux Bisounours, ce jugement?
    Pourquoi n’as tu pas poursuivi l’approche du SPHY(pas sûre des initiales) je n’ai toujours pas compris pourquoi 72 portes au lieu de 64?
    Il me paraissait que ta “mission” était d’aider à l’ascension vibratoire …
    Bien, sûr, c’est toi qui décides, tu ne nous dois rien, mais ces messages évoquent pour moi la période trouble qui a suivie Monsieur Bleu
    L’invisible se fait discret et j’ai le sentiment que çà t’agace et qu’il te faut trouver un exutoire
    Bref, j’ai l’impression qu’il y a deux Laurent et celui-ci n’est pas loin de me décourager.
    N’empêche, merci…merci…merci…à toi et Corinne pour toutes les guidances, sans oublier Brigitte.
    Car les ressentis ne s’inventent pas…
    Je regarde même pas ce que j’ai écrit au dessus
    il était indispensable que je le dise

    • Bonne questions ,surtout lorsqu’on sait que LD ne fais jamais les choses sans raison,donc si depuis plusieurs articles il insiste sur la politique il y a anguille sous roche.Un début de réflexion:lA POLITIQUE ET LA RELIGION correspondent au 5 éme chakra qui correspond AU VERBE CREATEUR ainsi qu’à la 5éme DIMENSION,vous suivez…on est en plein dedans c’est à ce niveau que nous perdons ou gagnons le maximum de notre pouvoir créateur en alimentons les égrégores “positif” ou “négatif” concernés…faites la suite

  56. Laurent nous aide à déminer c’est à dire retirer les engins hautement explosif AVANT explosion.Milles mercis car je veux voler (je précise comme un oiseau pas l’autre)plus haut et de manière stable.Le système est fait de tel sorte que même si nous ne votons pas ou ne nous intéressons pas à la politique ou la religion,l’égrégore est si balèze que nous le nourrissons quand même de multiples maniéres.

    • Bien, je vois qu’il commence à y avoir des relations de faites. Hé oui, comment veux-tu construire une géométrie de 5D tant que tu n’as pas compris que celle de 3D est en fracturation avant sa décomposition inévitable.

      Pensez-vous que la 5D nous sera acceptable si on n’a pas fait complétement le tour de l’expérience de 3D ? En 5D, il n’y aura plus de vote, de démocratie, d’écoute du peuple et donc de dirigeants ? Alors lequel d’entre vous peut imaginer un monde laissé à lui-même avec la mentalité d’aujourd’hui ?

      L’âge d’or n’est pas un acquis qui va nous tomber du ciel parce que c’est l’heure. Non ça sera d’abord une déconstruction de tout ce que nous connaissons et prenons pour vrai. Or comment peut-on déconstruire quelque chose quand on n’a pas compris ce qui le maintient en vie ?

      L’état est le système du pouvoir maximal par excellence d’où cette notion du NOM (Nouvel Ordre Mondial) où il n’y aura plus de nations mais un seul pouvoir. En étudiant ce qui se passe en France et en le liant aux autres évènements qui sont en relation autour, vous êtes au cœur, à l’épicentre du tsunami qui fera tout s’écrouler.

      Je ne dis pas de rentrer en politique mais juste de constater comment la structure actuelle va nous amener à la crise cardiaque. Regardez au niveau d’une personne quelles sont les conditions optimales pour qu’il ait une crise cardiaque et rapportez-le au niveau de l’Humanité et vous aurez une assez bonne idée de ce qui nous attend devant.

      C’est aussi simple que cela mais il est vrai qu’il est inhabituel que le plombier cause de tout ça alors que c’est à mille lieues de ses préoccupations naturelles. Soyez observateur et regardez combien les masses se font avoir et par quels moyens. La fin du jeu de 3D est proche et c’est donc un plaisir d’être aux premières loges et de suivre ce qui se passe sans pour cela tomber dans la marmite.

      Alors si vous ne recevez plus d’infos “géométriques” pour votre compréhension du monde c’est parce que ce n’est pas le moment. Ça reprendra quand l’heure sera venue. Qui aurait idée d’aller en classe alors qu’il sait que dans l’heure son papy préféré va rendre l’âme ? Non, il vaut mieux être au chevet du mourant et œuvrer du mieux que tu peux pour qu’il parte le sourire aux lèvres (ou du moins en faisant moins la gueule).

      Donc je confirme à Silimauri que nous sommes dans une zone trouble imprévue dans le timing mais que nous savions que cela allait se faire d’une manière ou d’une autre. J’ai prévenu que l’An 5 allait être très très perturbé et cela est aussi à propos concernant mes publications et ses contenus. Nul ne sait quand ça va nous tomber dessus parce que justement c’est nous les joueurs qui influençons quand ça va se passer.

      Aussi, quoi que vous pouvez penser de mes publications et contenus, je ne fais que suivre la musique du moment que je vis. La fluidité est de mise tout autant que le recul nécessaire pour comprendre dans le style du tsunami de Pucket (au moins 200.000 morts humains) aucun animal n’a été tué. La différence entre eux et nous c’est qu’ils ont écouté l’Un-Visible car étant dans leur moment présent.

      200.000 individus n’ont rien entendus et même un nombre certains sont aller à la découvertes de ce qui se dégageait au fur et à mesure que la mer se retirait. C’est peu dire l’intelligence affichée surtout qu’en plus tous les locaux couraient dans le sens inverse.

      Hé bien là c’est pareil pour la politique. Ils courent tous vers les urnes, vers l’océan qui se retire malgré mes avertissements. On peut donc en conclure que cela sera véritablement traumatisant quand le paquet d’eau viendra s’abattre sur tous ceux et celles qui étaient convaincus qu’il fallait agir… Regardez, observez et d’ici quelques temps vous comprendrez qu’écouter ses messages intérieurs est plus important que de suivre des routines et des horaires donnés.

      Comprenez que si le délireur ne fait plus de vidéos et de cours c’est parce qu’il y a des choses plus urgentes que ça. D’après vous, pourquoi ai-je demandé au donneurs d’Harmonisation à distance de se déclarer tout autant que ceux qui veulent en recevoir. Le temps urge et chaque jour me confirme en voyant la mer se retirer que la grosse vague n’a jamais été si proche…

      • Lorsque j’ai donné l’exemple de poursuite du SPHY, ce n’est pas que cela m’importe tant que çà, c’est seulement que c’est du constructif positif… tout à l’inverse les articles politiques, retournement, etc… (surement dans la meilleure intention démineuse du monde) qui me plombent, que je ressent infiniment négatifs et qui ne te ressemblent pas…

  57. Merci beaucoup Laurent,
    Ce texte porte à réfléchir, maintenant il ne reste qu’à les identifier les (attentes) et a les deminer.
    Feu du cœur

    • Après coup je me suis fait une réflexion sur ce que j’ai écrit : Laurent nous dit qu’il y a urgence à recevoir l’harmonisation à distance étant donné ce qui se prépare, et c’est vrai que j’ai demandé et que j’ai hâte de la recevoir… Mais ça va carrément à l’encontre de ce qu’il nous dit dans l’article 114, parce qu’avec cette attente je reste dans le schéma classique de 3D et je renforce cet égrégore d’attente et d’espoir orienté vers un “extérieur” !! wacko
      Gasp, ciel, qui suis-je, d’où viens-je, où vais-je et dans quelle étagère : en clair, là je suis paumé ! unknw dash

      • laugh fichtre mais où cours-je?
        c’est un vieux réflexe JL! crois-tu nettoyer d’1 coup d’éponge des millénaires de bourrage de crânes?
        puisque tu en as pris conscience c’est que tu es déjà dans l’ascenseur!
        well: wait and see now! beach

      • Vivre dans l’instant présent oui, mais on a quand même le droit de se réjouir de quelque chose qui va arriver !
        Attente (temps) n’égale pas forcément attentes (projections).
        unknw

        • Salut les espiègles du fond de la classe pardon , Yann le temps n’existe pas s’est une construction humaine une illusion la Maya . C’est ce qu’explique A.Duke c’est le nombre de la bête 666,
          A l’origine, la durée d’une seconde (impulsion) a été calculée (par les initiés) sur la moyenne de fréquence cardiaque au repos d’un être humain. Ce calcul, liant la seconde au cœur (magnétique).
          C’est ici la SAGESSE. Que celui qui a l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante six
          Quand on parle de sagesse nous nous référons au secret des secrets. , c’est-à-dire, à la pierre philosophale, philo=ami ou aimer et Sofia (Sophie)=sagesse.

          Le dragon symbolise les cycles du temps :

          Une journée 24 heures, en numérologie 2+4= 6
          Une heure a 60 minutes, en numérologie 6+0=6
          Une heure a 60 secondes, en numérologie 6+0= 6
          Tout ce si est développé dans son livre et il y a toute une logique irréfutable derrière qu’il démontre. Le temps n’existe pas il n’y a que l’instant présent qui EST. Laurent le répète tout le temps…Pas d’attente c’EST… smile

          • Oh là là, tous ces chiffres ! Ce serait pas un peu mental la numérologie par hasard ? laugh

            Trève de plaisanterie, le temps est certes une illusion mais n’empêche qu’on est plongés dedans et qu’il faut quand même faire un minimum avec, qu’on le veuille ou non. pardon

  58. On ne m’enlèvera pas que l’essentiel est l’état d’esprit avec lequel on agit (ou pas) qui compte. Dès lors, si on va voter avec enthousiasme, si on est un militant en économie sociale dans le mouvement Les Républicains en marche, si on s’abstient de voter, si on fait une méditation mondiale pour la paix, si on écoute du hard rock, si on est chef d’entreprise, si on va sur facebook, si on ne va pas sur facebook, si on lit des canalisations, si si si… c’est pas le plus important. Ce qui va être réellement agissant, ce qui va nourrir les égrégores et “modifier l’extérieur” en résultante, c’est l’état d’esprit, l’émotion sous-jacente.
    Continuer à critiquer le monde, à disséquier son fonctionnement et à démontrer qu’il ne peut que se casser la gueule, que c’est pourri dans tous les domaines, c’est alimenter les énergies dominantes et c’est de l’ancien.
    La seule chose que l’on puisse faire c’est l’observer avec neutralité, et de le voir comme un baromètre de notre évolution humaine. On peut alors réajuster nos pensées et nos fonctionnements.
    La 5D, on peut se brancher dessus en sortant de ces dualités de pro ceci, anti cela… C’est ma vision des choses.

    • Complètement d’accord avec toi Marie-Eve… Mais là aussi, je nourris cet égrégore-là ! smile Alors, l’impulsion intérieure qui nous maintient à distance de tout jugement sur les différentes façon d’agir (qui nous maintient dans une “neutralité” intérieure) crée-t-elle un égrégore évoluant vers la 5D ? That is the question… pardon

  59. En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …
    que c’est bien d’être dans une phase de difficulté.
    Difficulté est un autre mot pour évolution.

    Même les êtres les plus évolués se retrouvent face à des épreuves
    de temps en temps. En fait, la difficulté est un signe
    pour eux qu’ils sont en train de grandir. C’est l’indication de
    leur progrès réel et important.

    Celui qui ne vit pas d’épreuve est celui qui ne grandit pas.
    Donc si vous êtes en difficulté en ce moment, voyez cela
    comme un signe formidable, et célébrez votre épreuve.

    Avec tout mon amour, votre ami …
    Neale

    « En réalité c’est Bénédiction Après Bénédiction […] Il suffit
    d’attendre. Vous verrez. » et rappelons-nous également
    « la sécurité n’est pas quelque chose que vous devriez
    rechercher dans le futur » donc oui la Vie, l’aventure,
    la passion passe par une prise de risque, qui dit risque,
    dit difficulté et qui dit difficulté, dit évolution personnelle.
    Deux choses à retenir je pense : sagesse et patience.
    Patience que les choses avancent et sagesse
    qu’elles avancent dans le bon sens.
    -Jean-Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*