150 – La Cristallisation Neuronale

CristallisationAujourd’hui nous allons voir comment on s’y est pris mentalement puis biologiquement pour que l’expérience de l’involution puisse se réaliser. Cela a pris des paquets de générations et le résultat a été à la hauteur de notre persévérance à vouloir vivre la séparation.

Je sais que pour les plus bisounours c’est une incompréhension totale d’avoir voulu être en dehors des lois de l’UN mais c’était un chemin à expérimenter et nous nous sommes portés volontaires 3 fois plutôt qu’une.

Aussi, autant nous avons pu nous enfoncer profond dans la séparation (et qui a pris un paquet de temps) autant la remontée sera beaucoup plus rapide et en quelques générations on retrouvera l’état originel mais avec un plus supplémentaire : on saura !

Je sais que cela est une grande nouvelle cependant je sais aussi que certains d’entre vous vont se désoler à la lecture de “quelques générations” car ils se diront qu’ils sont déjà trop vieux pour connaître cela.

Détrompez-vous car c’est le propre des ouvreurs de chemins : ils sont en avance par principe. Ils vivent donc les choses futures maintenant et de ce fait ils ressentent un profond décalage avec le milieu dans lequel ils vivent. En gros, ils sont rejetés, traités de fous et d’inconscients mais ils sont les précurseurs de ce qui sera plus tard une norme, une évidence d’une banalité commune.

Dit autrement, vous qui me lisez, vous pouvez sans aucun problème vivre aujourd’hui ce que la population dans 1, 2 ou 3 générations vivra mais avec un plus indéniable : vous aurez eu le contraste permettant de prendre conscience entre ce qui a été une séparation profonde et une réunification dans les lois de l’UN.

Pour les futures générations cela sera comme appartenant aux livres d’histoire et ne réaliseront pas vraiment ce qu’a été la séparation et les souffrances associées. C’est un peu comme les générations actuelles ne peuvent ressentir ce qu’a été la vie dans les tranchées de 14-18…

Aussi, bien qu’un certain nombre d’entre nous arriveront à rallonger le compteur de la Vie en devenant des “Immortels” à différents degrés, notre témoignage les laissera admiratifs mais ne leur donneront en aucun cas la dimension réelle de ce qui a été vécu.

En cela on est béni et en cela notre Esprit Directeur glousse de cette expérience permise aujourd’hui à n’importe qui sur cette planète. Ce sont les temps réduits et donc, comme ça l’indique, ça va pas durer !

Bref, en revenant à nos moutons, je vous propose la vidéo suivante qui est la continuation des articles précédents et qui va vous permettre de comprendre que notre conscience actuelle est décalée par rapport à ce qu’elle devrait être.

Vous allez donc réaliser combien le lâcher-prise (suite à la prise de conscience d’un programme involutif) va vous être d’une importance capitale. Sans ce lâcher-prise, il vous sera difficile de vous recentrer dans l’axe de l’UN-ité, de l’Unité, d’abord dans le plan horizontal mais aussi dans le plan vertical afin de vous retrouver au point zéro.

HG_074Durée 1 h 16

Bien, j’espère qu’avec cette petite vidéo vous avez pu visualiser et réaliser que les programmes involutifs que l’on nous a mis dans le crâne ne sont pas nous. De ce fait, tous les résultats produits ne sont pas nous non plus alors pourquoi vouloir sauvegardez (garder en mémoire, garder des photos, des vidéos, des écrits) qui ne font que représenter une chose fabriquée par le système ?

Voilà pourquoi il n’y aura pas de sauveur car il n’y a rien à sauver ! Est-ce que ça vous viendrait à l’idée de vouloir conserver dans des fioles la pollution de notre technologie d’aujourd’hui pour les générations futures ?

Est-ce que vous sauvegarderiez le gaz moutarde de 14-18 juste histoire d’être sûr que vos descendants puisse en respirer un coup juste pour savoir ? Ce qui a été a été et nous savons qu’en tant que marcheur qu’il n’y a que le temps présent qui compte. Il n’y a donc aucun effort de “mémoire” à faire afin de ne pas oublier.

Les cérémonies de rappel de 14-18 et de 39-45 ne sont qu’un système visant à alimenter les égrégores correspondants. Pensez-vous qu’il faille garder ces égrégores juste histoire de continuer à vivre dans le système involutif mis en place ?

Il n’y a rien à sauver ou à sauvegarder voilà pourquoi il n’y a pas de sauveur qui viendra d’abord. Secundo, s’il y a sauveur, ce sera votre Soi Supérieur qui viendra pour vous sortir de la merde involutive. Comprenez donc l’importance de se reconnecter à notre petite voix d’abord et puis ensuite monter les étages (Soi Supérieur, Esprit Directeur et Christ Solaire).

Je suis revenu sur cet aspect dans la vidéo à venir que j’ai faite dans la foulée de celle-ci. Rassurez-vous celle-ci ne paraitra pas dans 1 mois puisqu’elle est déjà faite. Disons que l’Opération EDLN++ a mis en stand-by les publications “théoriques” parce que justement nous devions allez faire un peu de pratique…

Bref, une fois que la petite sortie de classe automnale sera terminée et que les élèves reviendront sur le banc de classe, le prof reprendra ses cours. C’est vrai qu’avec l’hiver qui s’en vient mieux vaut être au chaud à l’intérieur…

Et puis ça permettra aussi de faire le point sur ce qui s’est passé. Les retours d’expériences sont toujours intéressants à analyser afin justement de virer l’encombrant devenu inutile. Et croyez-moi, il y a beaucoup de choses qui deviennent inutiles quand on va sur les chemins de la simplicité.

En attendant, pour faire court, je vous remet quelques dessins dont j’ai parlé en début de vidéo et le lien vers l’article correspondant complémenté de celui-ci si vous désirez en savoir plus. Cependant si vous voulez vraiment raccroché les wagons mieux vaut commencer par l’article du début de la série publié il y a 4 ans déjà !

Je pense que revisiter ces articles vous fera énormément de bien et vous remettra en perspective que nous vivons vraiment dans l’illusion de nos chers programmes involutifs…

Laurent DUREAU

conscience_03

conscience_04

99 commentaires sur 150 – La Cristallisation Neuronale

  1. Ah coooool, un petit rappel qui fait du bien.
    Quand j’ai lu l’article, j’ai eu l’impression de rêvenir dans la 3d c’etait plutôt bizarre smile
    Les explications décrites correspondent sur les hémisphères me sont familières et j’ai trouvé d’autres moyens simple (l’image d’un pied devant l’autre pour expliquer le passé est tellement simple est efficace !) pour expliquer aux gens le fonctionnement de cette fameuse machine qui est le cerveau.
    Bon timing laugh
    Merciiii

  2. Ca fait du bien de te revoir ! De voir les crobars et suivre tes « histoires ».
    Je me suis bien poilée: capacité à capter les ondes de la rigolade. rofl

     » Est-ce que ça vous viendrait à l’idée de vouloir conserver dans des fioles la pollution de notre technologie d’aujourd’hui pour les générations futures ? »
    –> Les involuants diraient : « DEVOIR de MEMOIRE ».

    Le 2ème croquis représentant la caméra ressemble à un gros char d’assaut d’artillerie lourde.

    Quand aux 2 camér’ânés : ils ressemblent à 2 mickeys perdus dans leur grand parc d’attraction ou plutôt d’attrapes-couillons.

  3. Merci Laurent pour cette mise au pont zéro. Que du bonheur, mon coeur est totalement dilaté heart
    Je vous envoie à tous plein d’amour lumière de cet instant présent UNifié. heart

  4. merci laurent comme d’hab cours magistral et très clair qui permet de se repositionner par rapport à ce qu’on croit etre nos acquis.
    ça bouge, ça secoue même. ça fait du vide et beaucoup de bien au quotidien.
    merci aussi à corinne et à tous ceux de l’invisible.

  5. Bonjour, est-ce que quelqu’un peux me dire comment je peux savoir si je suis au point zéro ou comment je le saurais quand j’y serais? Qu’est-ce qui se produit au juste au point zéro? Merci Laurent pour toutes ces explications!

  6. smile wikipedia : « Des recherches ont montré que les enfants atteints de dyslexie ont tendance à avoir des corps calleux plus petits et moins développés que la moyenne » smile qui est touchant et vibrant, un enfant dyslexique ou un petit ayant bien « travaillé » le jeu de la séparation dans l’éducation nationale ou autre ? smile
    « Bon sang que c’est dur » smile mais que soit le Coeur, l’être et le faire UNIS,
    ce que tu donnes est accueilli, vécu, partagé

  7. MERÇI Laurent .
    Toujours aussi interessant ,lâchons donc nos vieux programmes .
    Et l’appel de Marie n’est plus d’actualité .?
    Bonne soirée à nous tous .

    • « Tout en vous spécifiant, en ce jour, que vous ne verrez pas la fin de cette année sans que la conflagration finale se soit produite et sans que la visibilité de nibiru ne soit actualisée. Même si cela doit être le dernier jour de votre année, il n’y aura aucun sursis, ni aucune attente, ni aucun délai supplémentaire accordé. Réjouissez-vous en cela et soyez en cette joie, en cet amour, en cette grâce. »-Les transformations-.

        • Si ça peut te mettre plus à l’aise, il y a aussi la théorie de laurent : nibiru repassera une deuxième fois à côté de la terre, la terre sera déstabilisée, ce qui pourrait entraîner l’appel de marie puisque on sortirait du cône de sécurité.
          Ce serait en 2018 et pas forcément à la fin de la l’année 2018.

          • Disons que je n’y crois plus beaucoup. A une époque, j’avais préparé mon petit sac de secours 3D. Mais voyons…

            « Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l’heure. (…) C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas. »
            Evangile selon St Matthieu
            Un peu de religion pour s’amuser smile

          • Parler en lieu et place de Laurent c’est bien facile….Alors si une fois Laurent se prononce clairement sur Nibiru en parlant de date, de calendrier je veux bien savoir ça! Et je ne dois pas être la seule. La « secte des nibiru » et autres théories de fin du monde n’a pas encore compris que la fin c’est le début d’autre chose ou quoi?

  8. Merci Laurent et Corinne. Tes commentaires sont au plus haut niveau et nous devons vraiment les appliquer si nous voulons percer le voile de l’illusion. Défaire nos programmes, tout est là, mais quel travail !
    Si encore nous n’avions pas les pré-humains très basiques autour de nous, ce serait sans doute plus facile.
    Il nous faut surtout apprendre à lâcher prise. yes

  9. après visionnage : génial et hilarant heart
    pas plus tard qu’hier, je me suis « goinfré » un beau programme : je l’ai emballé et tout et tout,

    génial et hilarant heart
    pas plus tard qu’hier je me suis « goinfré » un « beau » programme, bien emballé naturellement, bref tout le cinéma, et puis j’ai connu « de la petite séparation » donc vas-y fais comme les moutons… résultat : con-va-l’essence laugh il n’y a pas d’autre mot
    alors quoi ? ben chef on comprend davantage encore en situation…
    ÊTRE LE MOTEUR DE L’UN
    j’en suis
    I did understood rogntudjûûû laugh

    • Depuis que j’ai découvert la dimension du 432hz, il m’est définitivement impossible de regarder le moindre film, la moindre vidéo ainsi que le moindre jeu. Je n’avais pas vraiment conscience des agressions permanentes que je subissais.

      Avec le 432hz, c’est comme une caresse intérieure instantanée, un améliorateur et régulateur de soi-même. Pourvu que la musique y soit la plus simple, la plus douce et la moins transformée de base.

      J’ai été poussé à me procurer un très bon système de son tout en le faisant tourner non-stop et je m’amuse à télécharger les œuvres complètes des compositeurs classique en .FLAC afin de retrouver un son proche de la perfection.

      Cela fait des centaines de gigaoctets !

      En triant, je ne garde que l’apothéose en terme d’effet. Avec Foobar2000 pour Windows par exemple, il est possible d’écouter sa musique directement en 432hz avec un petit réglage logiciel mais aussi d’exporter toute sa musique ré-encodée.

      Nombre de tutos sur le net.

      C’est une aide, une piste à se libérer toujours plus afin d’atteindre son véritable potentiel en faisant vibrer toutes ses cellules en Amour. C’est une chose connue de tous mais même en le sachant pendant des années, je n’y étais pas entré. heart

      • Cher Vincent,
        une fois de plus on se retrouve.
        Ça fait quelques années que j’ai découvert le 432 Hz et depuis je ne peux plus m’en passer et je remasterise ma Cdthèque au fur et à mesure de mes envies. Longtemps focalisé sur la musique vocale, je me suis ouvert à la musique symphonique depuis quelques années. Actuellement, je suis depuis quelques semaines dans l’univers de Sibelius et j’ai passé de longues heures à tout remasteriser en 432 Hz et à me composer un Listener’s Digest comprenant symphonies, poèmes symphoniques, musiques de scène et œuvres vocales.
        La musique de Sibelius me fait voyager et décoller tout en restant dans mon canapé ou en conduisant mais l’écouter en 432 Hz me fait me sentir Un avec la musique, en corps à cœur.
        Et comme l’opération EDLN ++ m’a finalement superboosté , je viens de me payer le cadeau de Noël dont je rêvais depuis longtemps : un micro de qualité afin d’enregistrer les morceaux classiques que j’aime chanter et me lancer enfin dans la création.
        Et si tu savais la jouissance que j’éprouve à chanter en 432 Hz !… bravo

        • Cher amour de Frédérick, nous ne pouvons nous perdre.

          Dans mes dossiers, il y a bien Jean Sibelius, je t’imaginerais en écoutant. En ce moment, c’est un peu la découverte de l’univers classique avec pour commencer, les plus connus et je dois dire qu’il y a des perles intemporelles.

          Je suis aussi passé par Handel et c’est magnifique, même si je grimace un peu face aux grosses voix de bonhomme (ça me rappelle ce côté masculin traumatisant, encore des choses à soigner !). Je préfère les voix plus douces et féminines.

          Comme toi, je deviens intégralement chaque musique en connaissant les notes suivantes avant même de les entendre. Ainsi, il est possible de les accompagner toutes aussi bien par la voix que par le corps tout entier, de vivre une sorte de transe.

          Sans parler des égrégores et du ressenti des auditeurs pour ces musiques. Ajoutons à cela le 432hz et cela peut réellement devenir magique. J’adore aussi chanter mais en face d’une personne, c’est surement moins facile, sauf peut-être si elle chante aussi…

          • Juste pour rappeler que Georg Friedrich tenait beaucoup au « e » après le « a » Haendel, mais je vois que le correcteur est très inculte…
            Bonne écoute, le classique reste une base..! Tout comme les rappels de Laurent qui devient un classique aussi, bientôt en 432Hz… 😉
            Au plaisir
            Xavier

          • Nous pourrions lui dire : Qu’importe vos attachements et tout ce que vous croyez être comme votre nom. Qu’importe la gloire ou la renommée, car ce qui compte maintenant devient votre joie de composer et de jouer de la musique dans votre instant parfait. Afin que nous puissions mieux y voir ce qu’elle nous procure et un peu moins ce qu’elle nous raconte.

          • Là, Miss Gwen, il va falloir avoir la patience de l’Un parce que je viens juste de recevoir le micro et je n’ai pas encore pu l’essayer because of the work I’ve made today for Vincent. Et puis, avant la création, je vais d’abord m’entraîner avec tous les morceaux classiques déjà travaillés sur Logic et qui n’attendent que ma voix pour être diffusés sur Youtube.

          • Youpi les droits d’auteur sur la deuxième vidéo, étrange comme cela me ramène furtivement à une réalité qui doucement s’amenuise (tiens, un nouveau mot).

            Avec l’opéra, le trop parlé et la gueulante m’est un peu moins enthousiasment, même chez les femmes. Par contre, avec les chœurs, cela change tout. Il peut y avoir de grosses voix, qu’importe puisqu’il y a symbiose et équilibre parfait du Féminin-Masculin.

            Pour le Requiem de Mozart, j’ai quasi tout gardé, ce qui est plutôt rare. Pour te donner une idée, sur 20CDs sur 40 de la complète de Handel, je n’ai gardé pour l’instant que 6 titres mais ceux-ci me font vibrer au plus haut point.

            Pour le moment c’est avec Beethoven que je ressens le plus de sensation douces, apaisantes ainsi que de gros frissons avec pour exemple : Symphonie No6 in F « Pastoral » – partie 1, 2 et 3.

            Il est juste de rappeler que chez les femmes, il n’y a pas forcément douceur et vibration incarnée. D’ailleurs, en cette vie, j’y ai découvert le plus de féminin chez certains hommes. La plupart des femmes que j’ai pu croiser étaient aussi rudes intérieurement que le masculin peut l’être parfois et m’est tout aussi fuyant !

            Il m’est tout de même arrivé de croiser du Féminin dans toute sa splendeur avec une jeune maman il y a peu. C’était la première fois que je ressentais autant de féminin, de beauté, de douceur et de bienveillance dans une présence et une voix, j’étais subjugué.

            C’est comme un waouh intérieur, une poussée du cœur. Nous ne savions même plus qui laisser passer en premier et si nous devions continuer nos routes ou pas puisque ce qui se passe à des niveaux autres, fige parfois le corps et le temps, le temps d’un instant.

            Amusons-nous et surtout soyons dans notre instant parfait, dans cette joie si simple et enfantine qui ne demande pas d’effort. Qu’importe les manières et occupations de chacun. Amusez-vous bien.

          • Merci Frédérick, merci Vincent pour votre échange rafraîchissant, et merci Frédérick d’avoir posté ton travail d’une journée de remasterisation en 432 Hz. Justement je voulais te/vous le demander si quelqu’un pouvait partager cela sur un support facile genre You tube. Manifestement tu as entendu avant que je (ou d’autres) n’ai eu le temps de l’écrire. smile
            Ceci dit le chef d’orchestre Sergiu Celibidache ne voulait pas être enregistré (et il y a peu d’enregistrements), car il disait que l’on perdait une bonne partie des fréquences et vibrations par la traduction technologique, que l’accord vibratoire qui se faisait entre l’orchestre et le public, la richesse du son, l’accord harmonique qui se structurait dans l’espace, imperceptible à notre oreille mais perceptible par nos « poils » vibratiles, en bref, la plongée dans l’instant présent, la musique dite vivante car en résonance avec tous ceux qui sont présents à ce moment lors du concert, et qui guident le tempo pour en goûter la richesse, ne pouvaient être captés dans un enregistrement. Mais apparemment, on peut s’en approcher dans certains cas, le 432 Hz comme vous le vivez, certaines interprétations magiques par tel artiste ou tel chef dans tel lieu à telle date…, etc. On dirait même que la matière est dans un de ses aspects, comme la solidification du son (après avoir été celle de l’Amour E =mc2 smile ), et on est tous une grosse caisse de résonance ! blum

          • Subjuguer était aussi un nouveau mot. Ton vocabulaire est si riche, c’est impressionnant. Je me sens parfois obligé d’aller vérifier sur google si la signification correspond bien au mot et au message souhaité.

            je me rends compte qu’il n’y a plus besoin, simplement laisser faire les choses avec confiance.

            Il me fallait dire aussi qu’il est enfin arrivé le temps, celui de la guérison intégrale, de la protection et de la libération. Plus rien ne pourra nous être fait.

            Car,

            Il est venu le temps, celui du Féminin Véritable. Il nous caresse et nous soigne intégralement. Il parcours notre être tout entier au delà même du temps.

            Réjouissons-nous, déposons nos larmes libératrices.

          • A Gabrielle,
            heureux de te savoir toujours présente et attentive.
            J’ai senti un appel et j’y ai répondu car je savais sans savoir ni qui ni comment qu’il ne venait pas que de Vincent.
            De toutes façons je ne me pose plus de questions.
            Celibidache était un être hors du commun et je partage tout à fait son opinion sur le fond.
            Rien ne vaut le spectacle vivant surtout quand on y participe.
            Ce fut d’ailleurs mon gros soucis pendant des années car écoutant de la musique à longueur de journée, je ne pouvais supporter de l’entendre comme mise en boîte.
            Et ce fut l’objet d’une quête : trouver tous les moyens, jusqu’aux plus ésotériques, pour me rapprocher au mieux des conditions du spectacle vivant.
            Sur le plan technique, une chaîne est composée de 3 éléments : une source, un amplificateur et des enceintes avec des câbles pour les alimenter et les relier.
            je ne rentrearo pas dans les détails mais une bonne source, capable de lire les Sacd et de rééchantillonner les Cd est pour moi un minimum. Comme ampli, le tube c’est plus vivant que le transistor. Enfin, comme enceintes, il n’y a pas mieux que l’électroacoustique qui supprime la localisation du son. Les câbles ont aussi leur importance mais avec le DIY on peut s’en sortir raisonnablement. Le nec plus ultra c’est de changer les fusibles…
            Mais il y a un truc tout simple, c’est l’utilisation de cristaux et particulièrement de 3C2P.
            J’en mets 3 sur chaque appareil : un à l’alim, un au milieu et au niveau de la sortie modulation. Pour les enceintes j’en ai placé un sur chaque enceinte, tourné l’un vers l’autre, car ils accentuent les fréquences en fonction de l’endroit où on les place.
            Bien sûr, je ne demande pas de me croire sur parole.
            Il suffit juste d’expérimenter… beach

          • A Vincent, je te rejoins sur le Féminin qui parcourt notre être tout entier, et comme Dupondt je dirais même plus, le Féminin véritable réveille le Masculin véritable en soi qui demande aussi à être revisité/revitalisé et à parcourir notre Etre.
            J’avais écrit un comm sur le retour des dragons sur le féminin qui guérit. Je te mets le lien mais ça commence plus bas, c’est un enseignement en direct par l’absinthe.
            https://www.leretourdesdragons.com/trompettes-sceaux-apocalypse/#comment-1921

            A Frédérick, moi aussi heureuse de te retrouver de loin en loin… je n’ai plus rien pour écouter le musique, c’est curieux, que mon ordi, mais finalement je vois que j’y entends ce que je n’entends pas avec mes oreilles…
            Et je rejoins Gwen, je suis toute ouïe pour tes créations…

            A vous tous, give_rose

          • Pas d’Un-patience, Miss Gwen, y a pas le feu au lac, comme disent nos voisins.
            Faut d’abord que j’apprivoise le micro que je viens juste de recevoir avec quelques morceaux lyriques travaillés avec Logic et qui n’attendent plus que j’y pose ma voix.
            Après, promis, je me prends une douche froide et je me lance à l’eau avec tambour chamane et bols tibétains, tout seul comme un grand garçon que je suis… blum

  10. hello a tous et merci laurent heureuse de te retrouver , je suis en plein dans les ancienne video , que je ré-visionne ,et il y en a une que j’aimerais , retrouver ,c’est celle de la terre creuse ,ou tu expliquer ,que les montagne ete ,(si je m’en rappel ) le cancers de la terre .peut etre que je me plante aussi , si quelqu’un sans souvient , pour me donner le lien , ce serez super cool , faute de je chercherez merci a vs

  11. C’est nous qui te remercie Laurent! thank_you Comme c’est plaisant de te revoir devant le tableau et toujours aussi genial! boast En effet il reste encore bien du boulot et du decrassage, le plus que tu nous enseigne le plus qu’on s’en rend bien compte crazy Et puis aujourd’hui une autre guidance qui s’ajoute a ton video, double bonheur……merci Corrine et YZ, Elea, L’Unvisible et Laurent !! give_rose heart

  12. J’ai pas encore lu l’article mais ça me fait penser que j’aurais bien besoin d’un bon gros crâne de cristal. J’en ai demandé qu’un d’un kilo mais je suis pas au point sur le principe des lignées,
    Est-ce qu’il vaut mieux en avoir plusieurs ? Genre un bien gros puis 2 autres un peu plus petits ? Ou en recevoir qu’un à la fois et monter crescendo en taille ?
    Merci smile

    • bonjour, oui, visionner « rappel concernant les CDC » sur HG-PP. Je me permets par synchronicité, j’y ai été guidé hier. Une seule règle, laisse toi gagner par la vibration, tout ce qui est mental vire, bienvenu chez toi et enjoy

  13. Bonjour à tous .
    Cette vidéo que je viens de réécouter est vraiment top ,ça parle bien et surtout ça vibre bien
    et aide à me remettre dans l’axe ,géant …….
    MERÇI LAURENT .toujours avec ton rire qui accompagne pour nous détendre un peu .
    MERÇI à tous et à l’équipe .

    • Ils ‘sortiront du placard’ après l’Enlèvement… – YouTube
      Pour ascensionner, il faut de l’amour, et la lumières et la paix en soi.
      Vidéo pour « https://www.youtube.com/watch?v=WdDVK-rzims »
      ▶ 11:29
      https://www.youtube.com/watch?v=WdDVK-rzims
      Il y a 15 heures – Ajouté par Heartdwellers francophones
      9 septembre 2016 – Paroles prophétiques de YahuShua à Gwendolen Song, traduites et lues par Justine. Les 3 …

  14. Heureuse de te retrouver Laurent. Comme dab j’ai adoré et combien je suis d’accord avec ta vision sur l’astral et tous les mirages et illusions qui l’accompagnent ; cette fausse lumière où tant se font piéger. Feu du Cœur !

  15. Intéressant !
    Par contre je n’ai vraiment pas envie que tout le monde puisse lire en moi comme dans un livre ouvert.
    Lourds secrets ? Non, jardin secret, nuance ! no

    • C’est l’étape suivante (de ce que j’ai pu en percevoir) : on demande l’autorisation à lire, à « visiter » l’autre ou on attend son invitation à être lu. Sinon c’est de la violence en conserve, ou un viol, et on en fait tous sans s’en rendre compte. L’Unvisible est ô combien respectueux et délicat au plus haut point sur ce point-là, invitation/demande d’autorisation et accueil sans jugement. Bon là en tant que bambins de l’Humanité, on découvre on apprend, mais la conscience est l’axe.
      Et avec la télépathie qui se développe comme une traînée de poudre en ce moment chez nous autres humains, on apprend que le fait de penser de façon récurrente à quelqu’un peut rapidement devenir une forme d’intrusion, mais on apprend alors à naviguer avec ces capacités nouvelles : à s’excuser par exemple, à saluer, à demander l’autorisation d’entrer en contact, ou à envoyer juste l’info si la personne est d’accord… autrement dit c’est le respect qui devient le gardien du jardin.
      Et celui/celle qui marche sur les plates-bandes (les roses ont des épines) de l’autre marchent en fait en même temps sur les siennes, donc il/elle apprendra vite – à ses dépens – à identifier les fleurs et les abeilles de l’autre. Encore une fois, c’est l’axe de la conscience qui est la clé.

      • C’est marrant ce que tu racontes parce que c’est justement ce que je suis en train d’apprendre, mais dans l’autre sens.
        En effet, jusqu’à présent, je me faisais un point d’honneur de permettre à l’autre de lire en moi comme dans un livre ouvert et de me partager son avis sur mon cas. Je choisissais de toujours me remettre en question avant de confirmer ou, éventuellement, d’infirmer son jugement.
        Autant dire que j’ai traversé mainte crise d’estime de soi.
        De même, quand on faisait appel à moi, je ne pouvais que répondre présent.
        Normal, alors d’attirer les abuseurs en tout genre et autres pervers narcissiques.
        Ayant fini par prendre conscience que mon ouverture m’était préjudiciable je me suis rendu à l’évidence qu’il me fallait changer en profondeur.
        Me rééduquer m’a pris quelques années.
        Mais, cette année, j’ai eu par 3 fois l’occasion de dire stop aux abus et aux tentatives de conrôle.
        La dernière fois c’était il y a un peu plus d’un mois.
        Je partais pour une journée d’expériementation vibratoire avec un groupe où je ne connaissais personne.
        A peine installé dans la voiture de l’organisateur, celui-ci se tourne vers moi en me disant: «Ouh là là! ce que tu es chargé!»
        Et il me le répéta 3 ou 4 fois sur 40 km et me le redit alors que nous nous étions arrêtés pour attendre des personnes qui devaient nous rejoindre.
        C’était la goutte de trop et la colère monta toute seule comme une libération.
        S’il y avait des entités sur moi, je ne les ressentais pas et si elle s’accrochaient à moi parce qu’elles avaient vu de la lumière, alors je ne pouvais qu’éprouver de la compassion. Mais en aucun cas je ne me sentais dérangé.
        Donc c’était « son » problème et pas le mien.
        Je n’en reviens pas de m’être mis en colère et d’avoir dit stop aussi rapidement car je ne savais pas le faire il y a encore quelques temps.
        C’est une colère violente mais brêve comme si j’étais traversé par quelque chose qui ne vient pas de moi mais qui s’impose à moi par sa justesse tranchante. Comme si c’était l’égrégore de tous les abusés, les violentés, les violés, qui s’exprimait par ma bouche…

          • Désolé, michèle, mais tu n’as rien compris.
            D’abord, je ne peux pas dire « oui je le sais » quand non, je ne le sais pas, que ce n’est pas mon problème et qu’en plus je m’en fiche.
            Ensuite, pourquoi faudrait-il éviter la colère ? Parce que c’est mal ?
            En tout ce n’est pas ce que j’ai ressenti.
            N’ai-je pas parlé de libération ?
            Pour moi, la colère est chose nouvelle car on m’a appris à la réprimer très tôt comme une manifestation indigne de ma haute intelligence et je me suis conformé à ce diktat jusqu’à il y a peu.
            Mais les modèles éducatifs castrateurs ont volé en éclat sous l’effet de la montée en vibration, alors il est normal que mes programmes involutifs soient remis en cause et détruits les uns après les autres.
            Le programme « la colère ça vient des tripes, c’est donc sale et indigne d’un être aussi intelligent que toi » a été supprimé et je m’en réjouis.
            Ce n’est pas pour autant que je deviendrai colérique mais je la vivrai comme n’importe quelle émotion : elle surgira, s’exprimera, et passera pour faire place à une autre émotion.
            Pas de saisie. Tout en fluidité. cool

      • Merci Trimon give_rose

        Tu sais Frédérick, si je peux en parler c’est seulement parce que j’ai visité les deux côtés smile La face abusée, intrusée, etc etc et cela j’en ai déjà parlé autrement sur ces blogues, et cette face-là est un chemin en soi, apprendre à identifier qu’il y a intrusion, à identifier les intruseurs (c’est compliqué quand on a une famille d’alcooliques ou de drogués ou d’inceste car on vit avec leurs suceurs banalisés depuis toujours), et enfin à mettre de la poix d’étanchéité pour bateau sur les béances intérieures, puis à trouver le point d’équilibre où la respiration devient possible, et enfin, profondément ancré en soi, servir de machine à laver transformatrice pour tout ce qui entre en contact… smile
        L’autre face, celle de l’intruse, shock je vais en parler maintenant en deux mots. Il a fallu quelques décennies pour que j’identifie que j’intruse sans m’en rendre compte. Il a d’abord fallu que je découvre que j’étais télépathe (en partie du moins), et ce talent s’est développé inconsciemment avec ma grossesse. Qui m’a calée sur mon cerveau reptilien. Quand ma fille est née, je sentais littéralement ses besoins ses états sans avoir besoin de les dire avec des mots ni réfléchir, en bref, je savais.
        Et j’ai trouvé cela drôlement pratique et utile.
        Puis le langage est arrivé vite pour elle, et j’ai cru qu’on passait à un autre mode de communication (elle a appris à miauler avant de parler car elle voyait que je comprenais mon chat). Sauf qu’en fait elle est télépathe naturellement et qu’on continuait à échanger sur ce mode-là en toute inconscience, car naturel pour elle, et non identifié pour moi… Il a fallu du temps pour que j’identifie que je passais mon temps dans son univers pour vérifier si ses besoins étaient assurés… et que je la maintenais du coup dans mon univers sans m’en rendre compte. D’autres expériences étonnantes avec d’autres personnes ont suivi. Ce fut alors aussi un chemin pour identifier que j’intrusais bien malgré moi, et malgré mes intentions. Et un chemin encore pour trouver comment et quand entrer en communication télépathique… Et là les animaux sont de grands maîtres en la matière… et l’on a beaucoup à apprendre d’eux particulièrement dans ce domaine. give_rose
        Voilà deux chemins pour les deux faces d’une même pièce.

        En ce qui concerne la colère, je perçois qu’en ce moment les nombreuses tensions émotionnelles ont besoin de se libérer pour s’apaiser, et cela donne des orages qui avec les éclairs et le tonnerre font péter la tension cancéreuse et l’apaisement frais s’ensuit.
        Donc péter un coup de lave est salutaire de mon point de vue en fait pourvu qu’on ne se complaise pas dans l’énergie de colère mais qu’on profite de l’énergie libérée pour se revitaliser et s’apaiser… Quand j’ai des tensions qui durent, c’est souvent ma vaisselle qui se sacrifie, je casse un nombre de trucs !!! (sans faire exprès), mais je vois que ça libère une tension toxique et la transforme, alors je remercie. C’est comme un coup de poing sur la table, nom de dieu, c’est parfois nécessaire pour casser une énergie toxique et la transformer… Si ma vaisselle ne suffit pas, c’est alors, je l’ai remarqué, un de mes amis animaux qui se sacrifie et qui en meurt… la toxicité d’une énergie perverse est si grande que cela peut conduire à de telles extrémités apparemment. Parfois ce sont des enfants qui « offrent » leur vie pour apaiser des tensions perverses dans une famille déglinguée… alors péter un coup de lave, avec cette perspective est plus que salutaire, n’est-ce pas?

        • Merci Gabrielle, merci à vous pour cette transparence et bienveillance les uns les autres, c’est très touchant et c’est aussi cela qui me soigne profondément.

        • C’est tellement juste ce que tu écris que j’en suis tout illuminé et les yeux bordés de reconnaissance.
          Oui le chemin fut long.
          Plus de 20 ans pour arriver à remplacer la périphrase que j’employais par le nom exact pour qualifier la chose qui m’était arrivée l’été de mes 18 ans.
          Et tant d’années de psychothérapie pour comprendre qu’elle n’était ni le fruit du hasard, ni la volonté d’un dieu qui m’avait abandonné et encore moins, comme d’aucuns auraient voulu me le faire croire, la conséquence d’un « bad karma », comme on dit en Inde pour justifier la perpétuation du système de castes.
          Il m’a fallu patiemment démêler les fils, défaire nœud après nœud, pour comprendre que j’y avais été préparé par mon imprégnation familiale et que je pouvais m’estimer heureux de ne pas avoir versé dans la psychose. Le théâtre et le chant m’en ont sans aucun doute préservé en me donnant l’ancrage et la force de détruire l’acquis imposé pour retrouver l’inné inaltérable et la reliance.
          J’ai connu l’état de grâce et je sais le reconnaître quand il me traverse.
          Et c’est ce que j’ai ressenti les 3 fois où j’ai exprimé ce qu’on appelle de la colère.
          Elle n’est pas mienne.
          Elle vient je ne sais d’où mais je sais qu’elle est juste et saine, alors je la laisse me traverser et je deviens volcan (ou peut-être que c’est ma dragonne qui m’a interpénétré et qui s’exprime ?)
          Et l’autre côté de la pièce, alors ?
          Je suis père d’une enfant adoptée et j’ai fait maître d’école, alors, forcément, je me suis confronté à la question de l’intrusivité.
          Sur le plan 3D, vu que j’avais choisi d’être remplaçant et que je ne vis pas avec ma fille, c’était assez facile de ne pas sombrer. Aussi, quand sa mère me demande de surveiller sa page FB, je n’ai pas de mal à lui répondre que je n’y vais que sur invitation.
          Mais, voilà le hic, il n’y a pas que la 3D.
          Et là je dois avouer que je ne maîtrise pas vraiment les perceptions qu’on appelle extra-sensorielles.
          Donc il m’arrive de recevoir des informations sur les personnes qui me sont les plus chères.
          Longtemps j’ai cru devoir leur en parler.
          Cela ne sert à rien.
          Les prophètes prêchent dans le désert.
          Et peut-être que le fait même d’en parler contribue-t-il à fixer une ligne spacio-temporelle.
          Et puis, pour un événement positif, combien de négatifs ?
          Non, je ne souhaite pas développer mes capacités de medium.
          Comme Laurent, l’astral ne m’intéresse pas. Pas plus le haut que le bas.
          Par contre, j’adore m’essayer à la télépathie avec mes chats ou avec les oiseaux qui visitent le jardin.
          C’est toujours surprenant et super ludique.
          je me sens comme un gamin et ça fait du bien! blum

          • Moi non plus l’astral ne m’intéresse pas. Mais j’ai eu plus de 40 ans de recherches et travail psychologique pour apprendre à trier ce qui m’appartenait de ce qui me traversait en provenance d’autres… personnes ou plans. C’est utile d’avoir des repères (pour ne pas se sentir fou).
            En fait c’est notre regard qui « donne vie », là où on porte notre attention. En conséquences, tu peux choisir de ne pas porter ton attention ou ton regard sur le monde subtil que tu ne souhaites pas « intruser » sans le vouloir. Autrement dit, tu mets consciemment une barrière pour tes capacités de medium avec une porte que tu ouvres seulement si les conditions sont requises, seulement quand tu te sens prêt et appelé ou invité à le faire, sinon, c’est porte close, le vêtement sur la peau pour en préserver la fragilité et la sensibilité.
            Quand je fais une séance de magnétisme, je demande l’autorisation à l’âme de la personne de travailler ensemble, et alors j’ouvre mon regard vers l’âme de cette personne. Et elle m’envoie un peu de ce qu’elle souhaite faire émerger chez son être incarné sourd comme un pot.
            La séance terminée, je ferme mon regard sur cette discussion et cet être, (sauf si je comprends qu’il faut continuer à travailler ensemble encore un peu même la séance terminée) et je laisse les dynamiques installées travailler d’elles-mêmes. C’est la garantie de ne pas devenir le jouet de l’invisible astral plus ou moins bien intentionné, ne pas devenir la balle dans le juke box.
            J’ai installé une cloche à ma porte d’entrée.
            air_kiss

  16. En parlant de cristallisation neuronale, je vois quelque chose au niveau des haricots.
    Il dit : « chaque fois que je mange tel légume, j’ai des problèmes intestinaux, je me sens hyper mal, ces légumes sont mauvais pour moi. », Et en fait, ce qu’il se passe réellement, c’est qu’une projection de peur a été faite sur ces légumes, à un moment ou l’autre de son histoire de vie. Un exemple : « maman quand j’étais tout petit m’a fortement grondé parce que je ne mangeais pas ces légumes », une sensation très désagréable commence à se manifester en cette personne à la vue de ces légumes, lui provoquant même à la longue une sorte de dégoût, le corps réagissant même avant de les avoir goûtés,… Donc ce qu’il se passe réellement, c’est qu’une mémoire a été associée à la vue de ces légumes : à la vue du légume, la mémoire est activée, qui sont des pensées négatives qui à leur tour provoque les malaises. Juste une mémoire, juste une programmation : une programmation courte et rapide, un raccourci, une interprétation de la situation : « ces légumes sont mauvais » et toutes les conséquences alors que cela a dans le corps pour concrétiser cette pensée, car naïvement la personne croit cette conclusion.
    Placer tout cela dans la lumière. Y apporter de la conscience. « Ce que je ressentais était juste de l’inquiétude, l’inquiétude de maman face à une pensée, la pensée étant « si mon enfant ne mange pas de légumes, il sera malade », et cette même pensée crée la maladie, d’une autre façon, mais le résultat est le même : le mal être, manifesté dans le corps.
    Dissocier le légume de la pensée que l’on a projeté sur lui, dissocier le légume de l’énergie de mal être dont on l’a enrobé, dissocier le légume de la pensée de maladie projeté sur lui. Libérer le légume ! Et ainsi se libérer soi-même,…
    Si on ne retrouve pas l’événement dans notre mémoire, placer juste cette situation dans la lumière, et avoir confiance que d’une façon ou d’une autre, le travail de dissociation de pensée négative avec le légume se fera. Déjà prendre conscience de ce qu’on entretient comme « vérité d’un temps » avec ce légume, style « il est mauvais », et se rendre compte que ce qui est mauvais, c’est cette pensée même,… Placer tout cela dans le feu de la lumière, le dissoudre, et imprégner l’espace d’une autre pensée : « légume tu es bon et savoureux ».
    Je me rappelle d’un exemple similaire d’une personne qui souffrait d’allergie à la vue d’un animal, juste parce que dans sa mémoire d’homme, il avait associé l’animal avec la perte, la souffrance de la mort. En fait, la vue d’un animal lui rappelait la souffrance ressentie à la mort de cet être cher, qu’il avait eu, un chien, et maintenant il était devenu allergique, ne supportant plus d’avoir un animal. Là encore c’est juste une mémoire, une conclusion erronée face à une situation de vie, de souffrance vécue, qui dit : « avoir un animal fait souffrir », et hopla, au contact d’un animal, même autre, un chat par exemple, la souffrance apparaît sous forme de rejet, manifestée par de l’allergie, sensation d’étouffer, … juste parce qu’une programmation s’est mise : cela est mauvais, cela est à rejeter, et le corps réagit à cela en manifestant le rejet de toutes ces cellules. C’est la pensée associée à l’animal qui crée ça, pas l’animal lui-même,… Changer cette programmation. Accueillir la souffrance ressentie, et voir qu’elle n’est pas due à un animal, ou une personne, ou quoi que ce soit d’autre, elle est juste due à l’illusion de ce monde éphémère, où tout semble naître et mourir, alors qu’en réalité, rien ne meurt, car tout vit pour toujours. Le contact même avec l’animal dont le corps n’est plus là, est toujours possible : par l’amour. Ressentir l’amour pour cet animal, voir aussi tous les moments chaleureux avec lui, et comprendre que cela reflète la réalité de la relation d’amour qui nous unit. On peut même voir circuler son chat ou chien autour de nous,dans un autre corps, plus léger, même quand son corps physique est resté là. Et eux aussi ont des lieux de vie après la « mort », mais l’amour reste. Se visualiser en train de prendre l’animal dans ses bras, dans son « imagination », c’est-à-dire dans son intérieur, le caresser, lui dire qu’on l’aime, ressentir l’amour, ressentir combien ça vaut le coup d’aimer ! L’amour est plus fort que la haine. Et l’amour guérit, car il rétablit cette connexion naturelle, que rien ne sépare, jamais ! « C’est bon d’aimer ! », voilà la vérité, qui apporte santé et bien-être, « l’amour est éternel », et après cela, on peut même ressentir une grande joie à accueillir un autre petit être chez soi,… en sachant qu’en réalité, tout vit pour toujours, se transformant,…
    Ce qui fait mal, c’est de s’empêcher d’aimer, pour quelque raison que ce soit.
    J’en connais même qui rejette l’homme ou la femme après une rupture sentimentale, se créant des problèmes dans le corps, dû à ces mémoires et conclusions tirées sur la situation, style « l’homme c’est mauvais, la femme c’est mauvais », et là de nouveau, placer tout cela dans la lumière, une relation de souffrance n’a pas à se répéter continuellement,… Observer les idées que vous vous faites sur tout ça, et vous aurez la clé de votre délivrance.
    Pareil pour telle femme qui recherche tel homme aux 1000 critères de beauté, … et qui ne trouve pas. Tant d’exigences,… une autre pensée : toute laideur apparente peut se transformer en grande beauté quand tu vois réellement l’être qui est là,…
    Amitié sincère.

    Au fait,en parlant d’autre chose, je reçois du courrier pour le cgev, mais quand j’y vais, on me dit que je ne suis pas autorisée à voir, c’est peut-être dû au fait des opérations auxquelles je n’ai pas participé ? Je ne sais pas. Si vous pouviez y jeter un oeil, ça fait un moment que je n’ai plus rien vu là-dessus.
    Sinon, au plaisir, Love. laugh

    Parfois celui en face voit des trucs que celui qui le vit ne voit pas, alors qu’il a déjà une certaine conscience sur un tas de trucs, c’est marrant hein, cet effet miroir. J’aime cette entraide que nous nous créons les uns par rapport aux autres. smile

    Bisous.

  17. coucou laurent , a propos des fayots qui te font p… enfin des choses , tu n’es pas obligeais de ne plus en manger mais tu peux changer le programme qui te dis « les fayots me font …. »
    Je ne sais pas si tu connait laurent guérison , enfin si tu cherche tu va trouver et j’aime bien comment il raconte l’expérience du piment en la comparant avec l’expérience de ceux qui en mange couramment

    • Il y a pas de mal à péter, après oui, vaut mieux éviter si tu vas voir des gens après en avoir mangé si tu sais que ça te fait péter, moi par exemple j’aime bien péter, ça fait trop du bien et en plus ça sent bon… laugh

      Le kiff, si ça me ferait ça bien j’en mangerais plus souvent des fayots.
      Ne pas péter est pire que de péter.

      Laurent prend toi pas la tête avec cela, apprend simplement la discrétion, mais peut être que les tiens sentent vraiment mauvais, en ce cas oui, faut faire quelque chose. Il y en a ça pue vraiment…

      Mais dans l’ensemble, si on s’avoue les choses, les pets ça sent bon, tout comme le caca frais… il y a des beaux cacas qui sentent bons et d’autres moins bons.

      L’impression que mon corps sort une œuvre d’art, lorsque caca, alors le pet aussi.
      L’odeur me parle, à moi.

      Que ça soit une copine, ou un amoureux, ça sent bon.
      J’sais pas c quoi ces manies qu’ont les gens de faire genre que ça sente mauvais.
      Parfois c vrai, mais pas toujours.

      Si j’aime pas l’odeur du pet d’une personne, par exemple, bah ça veut dire quelque chose, tout comme les odeurs corporelles. Fin bref !

      Donc péter en public, ça non (respect des autres), mais à côté des intimes, je vois pas où est le problème?

      Il y a bien que par chez toi Laurent dont on peut parler de tout ça.
      Love higt

      Le fait de péter par moment remplie très certainement une fonction nécessaire, ne crois pas forcément que les fayots ont les pleins pouvoirs ….

      Pardon, ceci est un commentaire, pas une réponse à Michelle. Excuse-me !

  18. Il n’est plus temps de se cacher derrière un auditoire et de s’y rassurer d’une quelconque manière. Encore moins d’y colporter une interprétation unique et propre à chacun car, la responsabilité est grande et les répercutions immédiates où échelonnées vont souvent bien au-delà de ce que l’on pourrait imaginer.

    Il n’est plus temps de suivre quelconque guide extérieur car tout est présentement délivré en nos cœur. Qu’importe les symptômes et confusions internes, il est venu le temps de la Guérison intégrale, de la Protection et de la Libération. Qu’importe la disparition, la perte ou la mort puisque nous renaissons.

    De plus,

    Il n’est plus temps de se sentir outré au point d’en défendre qui que ce soit d’une manière malsaine car cela s’apparenterait alors à du tribalisme, à un amour falsifié, passionnel et attaché. D’autant qu’une sous-estime de nos semblables. Il est arrivé le temps de l’autonomie et de l’indépendance en chacun.

    Alors, mon Amour, nous nous retrouverons très bientôt, après les événements salvateurs, en ces corps ou d’autres, qu’importe n’est-ce pas ? Car, tout est déjà réalisé dans les temps nouveaux. Voici ma promesse. Il n’y a plus à craindre quoi que ce soit ni à être attaché à qui que ce soit, aussi bien à ses enfants.

    Bien qu’il faille aimer et continuer nos responsabilités jusqu’à la toute fin. Tout est alors parfait pour chacun puisque les routes sont véritablement adaptées. Il n’y a plus qu’à laisser faire, avec confiance et légèreté. Voici venu le temps de ma promesse, voici venu le temps de la Joie et de l’Amour Véritable.

    De plus, toutes émanations, pensées et émotions discordantes seront dès à présent et instantanément retournées à leurs expéditeurs car, ceci est acté au plus profond de mon cœur. Il en est de même pour chacun afin que nous apprenions nos responsabilités. Voici venu le temps de la Vérité Absolue, de la Transparence et de la Justice.

  19. Merci de tout coeur, Laurent, je comprends maintenant bien le mécanisme et j’attends avec impatience la suite.
    Comment faire pour se débarrasser définitivement de tous ces programmes parasites? Le lâcher prise, oui, puis conscientiser, mais parfois ça ne suffit pas. On peut identifier certains programmes, mais d’autres ont du déroulement inconscient smile

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*