23 – Ascension : Quand La Mémoire Cellulaire s’en Mêle

memoire_cellDepuis quelques temps et après bien des décrassages, il m’a fallu prendre en compte un facteur qui devient de plus en plus délicat à gérer : le temps. En effet, autant dans la logique le temps n’existe pas réellement, il est tout de même une réalité pour notre corps physique de 3D4D.

Ainsi quand on nous dit de changer nos croyances afin de changer nos perspectives, on interprète qu’il faut changer des règles que l’on a dans notre tête et hop le tour est joué. C’est simple en logique, cependant dans la pratique ça ne se passe pas vraiment comme ça.

Qu’est-ce qui peut donc venir entraver nos bonnes résolutions du nouvel an au point qu’une à deux semaines plus tard, on les ait oubliées ? C’est comme s’il y avait un frein invisible au changement. Certes, heureusement qu’il y en a un sinon, au moindre souhait, on deviendrait ce que l’on a demandé.

Ça parait une bonne idée au début mais rapidement, cela tournerait au cauchemar puisque basiquement on a plus de choses négatives et monstrueuses en nous, de par notre programmation, que positives et bienfaisantes. Ce frein est donc une bonne chose, cependant il nous freine aussi à imposer rapidement des changements de nature très évolutives.

Quels sont donc les paramètres sur lesquels nous pourrions influencer pour desserrer le frein à main quand cela nous arrange ? La question est simple, et la réponse l’est tout autant quand on connait comment cela fonctionne dans notre merveilleuse mécanique biologique.

Nous savons que nous sommes constitués de cellules biologiques qui, elles-mêmes, sont de véritables entités à elles seules. Chacune d’entre elles nécessite 3 jours (72 heures) pour enregistrer définitivement une information.

Il nous faut aussi comprendre qu’elles appartiennent à des organes précis et qu’elles sont étagées sur 7 plans vibratoires distincts (voir article sur les 7 plans d’harmonisation). Ces 7 plans correspondent aux 7 chakras principaux.

Donc, en gros, il faut 3 jours à une cellule pour encaisser-digérer une nouvelle commande et qu’il y a 7 étages vibratoires différents. Dit autrement, il faudra 21 jours (3 x 7) pour que la totalité de votre corps prenne en compte votre nouvelle demande.

En résumé, si vous faites une nouvelle demande à votre corps physique, il lui faudra 21 jours pour la prendre en compte complètement. Cela ne veut pas dire que votre corps physique la mettra en œuvre, surtout si elle remet en cause d’autres automatismes qui ont été mis au point pendant des décennies.

En effet, nous sommes le résultat de toutes nos créations antérieures qui sont venues transformer le programme initial transmis par nos parents génétiques. Il va donc de soi que si on vous a habitué à manger du beurre salé même avec la confiture de fraise du petit-déjeuner, ce n’est pas en 21 jours que vous allez faire tomber tous les automatismes liés à cette habitude alimentaire.

Hé oui, prendre un peu de sel régulièrement est bon pour la santé, mais en avoir en triple excès est totalement mortel. En conséquence votre corps physique a mis en place des procédés de désalinisation plutôt sophistiqués afin que vous puissiez encore vivre.

Donc, ayant pris conscience que cette tradition mortelle vous tue, vous décidez de passer au beurre doux. La décision semble facile à prendre tant l’évidence est accablante. Cependant, les premiers jours vous allez encaisser le manque de sel dans la confiture à la fraise, mais tôt ou tard cette fadeur va commencer à vous peser…

Et paf, une dizaine de jours plus tard, vous craquez et sous la bonne raison de faire une petite pause dans ce “régime”, vous reprenez un petit peu de beurre salé sur la tartine grillée où la confiture de fraise fait bonne mine. Juste une fois et puis après on reprend le régime. Tout semble ok sauf que cette petite entaille, ne serait-ce que d’une journée, remet tous les compteurs à zéro !!!

Vous êtes donc bon pour recommencer pendant 21 jours ! Donc, la 1ère chose c’est que vous compreniez qu’il va falloir tenir au moins 22 jours sans plier du genou sous peine que votre corps physique n’entérine votre décision. Ça, c’est la 1ère chose mais voyons la suite.

En effet, pensez-vous que votre corps physique, qui a mis plusieurs années pour ne pas dire une dizaine d’années à mettre en place une usine de désalinisation en vous, la déconstruise instantanément et change tout son processus de digestion parce que vous avez décidé subitement de changer la chose ?

Croyez-vous qu’il va vous suivre à la lettre ? La réponse est non, parce que justement pour lui vous êtes une vraie girouette qui change d’avis en permanence et qui n’a pas la moindre idée qu’en l’espace de 24 heures il peut avoir changé d’avis 5 fois.

Votre corps physique n’arrête pas de recevoir des ordres, des contre-ordres, des contre-contre-ordres, etc… Il est fatigué de tout ça et, en fait, il ne sait plus où donner de la tête. Alors telle une mule, il freine des 4 fers en se disant que, s’il vous suit, alors il sera au cimetière en des temps records. Et lui, il n’a pas envie du tout de mourir !

On a donc un gros problème sur les bras, surtout qu’il faut savoir que votre corps physique entend l’Un-Visible et surtout Terre-Mère. Alors, quand Terre-Mère décide d’augmenter le fréquence et impose des nouvelles règles de fonctionnement en accord avec les lois de l’Un, il est évident que vous allez vous sentir très fatigué !

En effet, votre corps physique fera tout pour mettre en œuvre les nouvelles directives de Terre-Mère car, rappelez-vous, il veut vivre. Alors imaginez un peu quand vous lui demandez, de surcroit, de changer des trucs selon votre bon vouloir ? Il va voir cela de loin, de très très loin, sauf si cela va dans le même sens que les directives de Terre-Mère.

Cependant, il est lui-même auto-bloqué par les myriades de programmes involutifs qui font qu’il doit se fader un petit-déj beurre salé – confiture de fraise sur pain grillé tous les matins… Comme on dit, on n’est pas sorti de l‘auberge !

Voilà donc ce qu’il faut comprendre sur la nature du frein à main qui est en nous. On pense ceci ou cela, on se veut du bien, manger bio etc mais notre corps physique nous en fait voir de toutes les couleurs. Et, en tant que marcheur, on n’y comprend plus rien, car plus on fait d’efforts dans le bon sens et plus on devient malade, dépressif, fatigué et un gros dormeur.

Alors les marcheurs débutants se disent qu’ils font tout faux et que s’ils revenaient à comme avant, tout reviendrait dans l’ordre. Or, c’est absolument faux  car entre-temps le corps physique aura commencé à démanteler l’usine de dessalement, et quand vous allez reprendre votre beurre salé, alors là vous allez voir que ce n’est absolument plus comme avant puisque vous vous tiendrez le ventre à pleines mains tellement vous aurez mal.

En d’autres termes, toute personne ayant décidé d’aller dans le sens des voies de l’Un, ne pourra jamais faire marche arrière pour retrouver sa vie d’avant. C’est une illusion totale, car si même mentalement cela est possible, physiquement votre corps aura acté en conséquence et lui ne rebroussera pas chemin.C’est tout bonnement irréversible .

Sachant cela, comment peut-on faire pour fluidifier le changement afin justement de couiner physiquement le moins possible ? La réponse est suivre votre petite voix…

Dans mes articles précédents, je vous ai indiqué qu’il est inutile de vouloir ceci ou cela mais qu’il est bon de maintenir une intention allant dans le sens des lois de l’Un. Ce faisant, à chaque fois que vous sentez qu’un truc vous appelle, alors faites le processus des 21 jours avec décontraction car toute tension ne fait que vous affaiblir en vérité.

Comprenez que la rapidité avec laquelle vous pouvez changer les choses dans votre tête n’est nullement à l’image de la vitesse à laquelle votre corps physique peut changer. Pour la matière, il faut beaucoup plus de temps et secundo, il obéira beaucoup plus promptement à l’information de l’Un-Visible (la “Lumière”) plutôt qu’à vos pensées et désidératas.

C’est en étant posé, dans un espèce de vide intérieur et dans un environnement calme voire serein, que votre corps physique pourra œuvrer le plus efficacement possible. C’est en suivant ses rythmes que vous serez le plus en adéquation avec les énergies du moment.

Aussi, autant j’ai pris l’exemple du petit-déj autant il en est des croyances. Ne pensez pas pouvoir changer vos croyances par une simple décision mentale, car ce serait oublier que toutes vos croyances sont interdépendantes et s’autonourrissent les unes les autres.

Elles sont toutes entrelacées et c’est un vrai château de cartes qui ne tient que par pas grand chose. Une fausse manip et hop, c’est direction tout droit vers le cimetière. Il faut donc savoir retirer les cartes une à une et dans le bon ordre. Or, qui sait faire cela sinon l’aptitude de votre corps physique à entendre et à obéir à la “Lumière” provenant de l’un-Visible ?

Hé oui, alors si progressivement vous constatez que vous vous éloignez du beurre salé (vous en mangez beaucoup moins), n’essayez pas de remettre vos anciens schémas comportementaux au goût du jour. Suivez seulement la tendance et vous verrez qu’au bout d’un certain temps, vous n’utiliserez plus de beurre salé car tout bonnement vous ne prendrez même plus de petit-déj du tout !

Votre corps physique est votre allié afin qu’il puisse redevenir enfin immortel, comme il l’a toujours été. Lui, il sait comment faire et non pas votre cerveau et les infos falsifiées que vous rentrez dedans. Laissez faire, abandonnez-vous à la simplicité et vous verrez comme vos pas sur le chemin seront des pas de géant.

Les croyances dans votre tête sont, elles aussi, matérialisées dans votre corps. Alors, à quoi bon croire qu’en effaçant ce que vous avez dans la tête cela suffira amplement et totalement ? C’est une erreur fondamentale de croire cela et notre vie quotidienne nous le confirme.

En effet, combien d’entre vous sont surpris par des choses qui leur reviennent en pleine poire alors qu’ils pensaient avoir réglé le problème ? Ce n’est que l’écho renvoyé par votre corps physique qui a mis tout cela dans un sac poubelle.

La solution consiste donc à laisser passer les éboueurs et non pas à réouvrir le sac poubelle avec mille questions dans la tête. Car, en réouvrant le sac poubelle, vous ne ferez alors que réactualiser le problème lui-même et donc lui redonnez des forces afin qu’il vienne de nouveau vous pourrir la vie.

Le phénomène d’écho est dû à cette matière dont il lui a fallu du temps pour ôter les traces laissées par ce que vous avez décidé d’abandonner. Le corps sait quel est le tricotage qui emmêlait la chose avec le reste du château de carte. Il lui a fallu prendre des pincettes et du temps pour détricoter et extirper ce que vous ne vouliez plus.

Alors, en bon marcheur, restez zen quand il a de l’écho et ayez le sourire aux lèvres car vous voyez l’œuvre de fond fait par votre corps physique. Rendez lui gratitude et aimez-le pour ce qu’il est. Il appréciera.

Laurent DUREAU

25 Commentaires

  1. Justement, j’essaie de me défaire d’une vilaine habitude, ancrée depuis des décennies. Ton article tombe à pic, et me conforte dans mes ressentis.
    Faisons nous confiance . Nous sommes vraiment tous connectés smile
    Merci infiniment Laurent !

    Belle journée à tous

  2. ce dont j’avais besoin ce matin, gratitude à la VIE et à son messager. Lumineuse journée.

  3. “Donc, en gros, il faut 3 jours à une cellule pour encaisser-digérer une nouvelle commande et qu’il y a 7 étages vibratoires différents. Dit autrement, il faudra 21 jours (3 x 7) pour que la totalité de votre corps prenne en compte votre nouvelle demande.”

    Laurent, j’ai un peu de mal à saisir cette loi des 21 jours, donc toujours d’actualité, mais en contradiction avec le fait que l’on constate ces dernières années que le temps n’est plus le même. Que de plus en plus le boomerang de nos intentions-pensées nous revient à la figure plus rapidement via aussi le corps. C’est rarement instantané d’accord mais n’y a t’il pas quand même une sorte de ‘compression du temps’ (du moins en terme 3D) que beaucoup s’accordent à reconnaître même toi ? dash Alors pourquoi toujours 21 jours et pas 18 ou 10 ?

    • Je me fais la même constatation que toi Phil, les choses vont beaucoup plus vite… il est vrai que je continue mes petits ” rituels ” sur 21 jours pour assurer le coup … Belle nouvelle lune à tous !

    • Ton corps est calqué sur l’horlogerie céleste. Pour lui 3 jours, c’est 3 rotations de la terre. Alors que la terre fasse un tour en 24 heures ou 16 heures ne changera pas le nombre de tours… Ne confondez pas nombre de tours et vitesse d’écoulement.

      Ainsi quand tu percevras une journée en 8 heures, ton corps physique s’en fout royalement car lui il compte en nombre de tours… rofl

      • D’accord merci, le corps compte en nombre de tours peu importe le temps que met un tour, cette subtilité m’avait échappé. good

  4. Bonjour, Laurent et vous tous !
    Oui, on en sortira de cette grouillante auberge espagnole !
    Il ne nous reste plus qu’à boucler nos sacs poubelles, les sortir dehors et rendre grâce au Glorieux éboueur céleste de les incinérer….Aprés avoir été des zombis ovins, bovins et humains (Humons l’UN), re-devenons des créatures de Lumioère. A Toujours !

  5. l’Autorité s’acquiert par un travail d’unification intérieure
    Avant d’exercer son autorité sur les autres, il faut commencer par un travail sur soi-même. Quand un être qui a tout d’abord travaillé sur ses propres enfants (les cellules de son organisme) doit s’occuper d’autres enfants, à l’extérieur, en tant que parent, enseignant, etc., ou même exercer des responsabilités qui lui donnent de l’autorité sur des adultes, ses paroles, ses gestes les impressionnent par leur accent d’authenticité. Ceux qu’il instruit, éduque ou dirige sentent qu’il ne joue pas un rôle, mais qu’il est tout entier dans ce qu’il dit comme dans ce qu’il fait. C’est pourquoi sa présence est magique et il obtient des résultats. Ses habitants au-dedans de lui le soutiennent et lui donnent des forces, parce qu’il s’est habitué depuis longtemps à travailler dans une direction unique : le bien, la lumière. Un être n’a de véritable autorité que lorsque toutes ses cellules dégagent quelque chose d’unifié, d’harmonisé. Sinon, tandis que la partie qui parle fait entendre un certain son, tout le reste de la personne crie le contraire, et les autres, qui le sentent, ne peuvent pas le prendre au sérieux. Omraam Mikhaël Aïvanhov

  6. Merci Laurent- ce texte vient de mettre un sérieux coup de balai dans ma perception Mon cerveau et ma volonté ont passé leur temps a me mettre en conflit avec ma petite vvoix = fatigue en tous les corps même certains qui essayaient la Zen attitude ! Merci a toi, y compris l’explication de la “rotation” grâce aux commentaires judicieux Quel travail !!! Je suis fatiguée rien qu’à y penser La tartine au beurre salé … = insuffisante pour le dopage blum

Les commentaires sont fermés.