17 – Fourre-Tout Libérateur du Prépare-Toi

coursDepuis une semaine, plusieurs sujets reviennent sans cesse sur le devant de ma scène intérieure et je vais, dans cet article fourre-tout, vous lâcher tout ça afin qu’une certaine fluidité revienne en moi.

En effet, à bien des égards, vous tous qui me lisez pouvez avoir des réflexions légitimes me concernant. C’est normal, et je sais qu’aussi bien dans vos commentaires que dans les emails que vous m’envoyez, vous désirez bien faire. Souvent vous y mettez du tact selon votre sensibilité et je vous en suis vraiment reconnaissant.

Cependant, à l’image d’un mur, si chaque un d’entre vous ne fait qu’envoyer un caillou (plus ou moins gros), un crachat pouvant aller jusqu’au bidon d’huile de vidange ou de frites, à la longue le mur devient une décharge. Certes, les éboueurs passent régulièrement mais cela n’empêche que le mur, en silence, encaisse jusqu’au moment où il se pose la question de comment il va réagir…

En effet, chaque Un d’entre vous voit le mur à sa façon et il aimerait qu’il soit de telle hauteur, de telle couleur ou de telle forme. Chaque spectateur du mur aimerait, par facilité personnelle, que le mur s’adapte à ses besoins. Certains aimeraient pouvoir y adosser un WC public, tandis que d’autres aimeraient y voir des crochets pour accrocher leurs frusques ou leurs tableaux.

Certains voudraient que la corniche soit de telle forme soit pour y faire du surf, soit pour jouer à l’alpiniste, soit pour y mettre des pots de fleurs voire y accrocher quelques symboles religieux… Bref, un nombre certain de lecteurs-lectrices de ce site me disent ce qu’il faudrait que je change en moi pour leur plaire un peu parce qu’ils ont des désagréments.

C’est légitime, je comprends mais que puis-je y faire véritablement, puisque chaque demande est souvent en opposition avec une autre. C’est ainsi que je me retrouve en position inconfortable pour la raison suivante : Si je réponds positivement à l’un, j’exclus l’autre. Mais non, me direz-vous, et j’y répondrai :  vous n’êtes pas à ma place et vous n’avez pas toutes les données que j’ai. Prenons donc des exemples concrets :

Laurent, sois plus concis
Il est évident que la concision, ça avantagera les cérébraux et aussi ceux qui manquent de temps pour lire. En effet, quand ça pédale vite sous le capot, c’est sûr que cela devient énervant assez rapidement, cependant c’est omettre plusieurs choses évidentes :

1) Mes articles ne sont pas écrits par un mental qui pense et qui peut donc plus ou moins diluer selon sa volonté. Non, c’est de l’écriture automatique dictée par ma petite voix. En gros, je me canalise moi-même. Il n’y a donc aucune trituration de ma part. Comprenez en quoi je suis gêné pour répondre à cette demande, car cela me demanderait de corriger et donc de falsifier ce que ma petite voix transmet…

2) Mes articles, même s’ils donnent de l’information, sont d’abord basés sur une vibration à l’image d’une chanson. Il y a donc des paroles et des refrains avec la contrainte de la mélodie elle-même. Ceci entraine que, forcément, un refrain c’est repris régulièrement, d’où mes multiples répétitions et secundo, les paroles suivent une rime qui ne peut être raccourcie sinon le rythme de la mélodie s’écroulerait, tout simplement.

Peut-on donc légitimement demander à un chanteur d’être plus concis ? C’est difficile car lui, il essaie de chauffer ton âme et non de faire uniquement une transmission d’information dans le style d’un télégramme où chaque mot coute cher.

Laurent, sois moins populaire dans ton langage
Hé  oui, il y a des expressions qui peuvent déranger. Je le conçois bien car, justement, c’est fait exprès pour 2 raisons :

1) Si on me demandait d’être un technicien de l’info, je rédigerais des rapports techniques. C’est vrai, un rapport technique évacue d’emblée toute émotion, tout sentiment, car il se cale sur un truc absolument impersonnel. C’est froid et ça ne rentre qu’avec un mental en résonance avec l’austérité vibratoire. C’est un choix et ce n’est pas celui de ma petite voix.

2) Le propre du langage populaire (je n’ai pas dit vulgaire, car il y a vraiment une différence entre la vulgarité et la popularité) est d’être un langage imagé. Ainsi, au lieu de dire “j’ai le cœur qui bat plus vite” ou “mon rythme cardiaque s’est accéléré”, il est vrai que dire que “j’ai le palpitant qui s’emballe” ou “j’ai la pompe amoureuse s’est mise en marche” est beaucoup plus parlant vibratoirement.

Aussi, il est plus poétique et recherché de dire que votre rythme cardiaque découvre la fonction exponentielle mais là, c’est réservé à une élite. Ne croyez pas que le blogueur que je suis soit un inculte de la langue française. Bien au contraire, j’en ai fait un sacré tour mais ma fonction aujourd’hui est de me faire comprendre de tous et non pas seulement par ceux qui savent ou qui veulent de l’impersonnel bien normalisé.

Laurent, c’est trop alambiqué
Là encore, il est difficile d’avoir dans son lectorat des élèves allant du CP à la Terminale. En effet, imaginez être un instituteur de village où il n’y a qu’une seule classe. Ça part donc du gamin de 5 ans qui ne sait ni lire ni écrire à celui qui prépare son bac et qui est tout boutonneux. Certes, je peux faire des petits ilots selon les tranches d’âges (faire des articles spécifiques) mais ils sont tous dans la même classe (le même blog).

L’exercice n’est pas simple, car pendant que je cause avec un groupe, tous les autres sont livrés à eux-mêmes et on sait combien ça dégénère vite. Il faut donc transmettre dans un mode multidimensionnel où chaque élève prendra ce qu’il est capable de capter. Ainsi, pour certains ça sera des fois trop alambiqué, alors que ce sera pure jouissance pour d’autres.

Voilà pourquoi je fais beaucoup d’images et donc que  j’ai besoin d’un vocabulaire imagé (et donc populaire). C’est aussi la raison pour laquelle mon vocabulaire est réduit à sa plus simple expression. En effet, combien d’entre vous qui me lisez n’avez-vous pas compris un mot ?

Hé oui, ma petite voix fait un exercice très difficile car elle doit transmettre à tous, en toute égalité, tout en diffusant des concepts que même des gens très intelligents seraient incapables de concevoir. De plus, le vocabulaire “actif” dont elle peut se servir a été sévèrement réduit afin d’être compris de tous.

En effet, plus je monte en fréquence et plus mon vocabulaire autant populaire que scientifique diminue (s’étiole). Et d’où cela vient-il ? Ça vient du fait que dans l’Un-Visible, personne ne parle avec un langage parlé qui vous sort de la gorge.

Les cordes vocales ont reçu un implant qui nous a été greffé afin que nous puissions explorer l’involution dans ses profondeurs. Ces cordes étaient à l’origine pour créer des sons de “création” mais pas pour parler. Le langage parlé est une dégénérescence profonde dûe à la perte de nos capacités télépathiques. Hé oui, dans l’Un-Visible tout le monde se comprend car il n’y a qu’une seule langue dite universelle.

Cette langue universelle n’est pas une langue apprise, tel que l’Anglais, ou le Français ou n’importe quoi d’autre du même genre, mais une aptitude innée donnée automatiquement à toute forme de vie. C’est la raison pour laquelle, lorsque l’on parle avec l’Un-Visible autant que le visible (une pierre, une plante, un arbre, une fleur, un animal, etc…), on n’est limité que par notre propre bibliothèque intérieure.

On est donc des sourds au langage universel car nous avons perdu l’aptitude naturelle à la télépathie. Et puis on est muet parce que nous avons aussi perdu l’aptitude à nous exprimer vibratoirement.

En effet, mon ami, mon frère, tu crois t’exprimer au Divin avec tes mots parlés dans ta tête, mais c’est du charabia que personne ne comprend dans l’Un-Visible. Alors, si tu es plus évolué tu diras que tu parles avec ton cœur, et comment fais-tu cela mon frère, mon ami ? Comment fais-tu cela, car c’est une grande énigme pour la majorité d’entre nous tous !

Hé oui, comment veux-tu qu’une prière soit entendue quand tu ne fais que répéter une suite de sons qui n’ont ni queue ni tête pour l’Un-Visible ? Que peuvent-ils percevoir de ce que tu racontes ? Ils ne peuvent percevoir que la vibration que tu dégages, d’où l’acte hautement involutif de prier le Divin pour recevoir des biftons quand ton cœur émet le manque chronique.

J’ai déjà écrit là-dessus, mais maintenant je pousse le bouchon encore plus loin en vous révélant ce que j’ai appris au contact des EDL et EDLN. C’est par la vibration que tu émets que tu discutes avec eux ; or, comment peut se matérialiser le langage vibratoire ? Il se matérialise par les images que tu vas vivre intérieurement. Il sera fait par les émotions, les sentiments, les parfums et les effluves vibratoires.

En gros, c’est par l’image que tu transmets ce que tu veux dire. Ainsi quand je dis “mon palpitant”, je ressens mon cœur battre, résonner tel un tambour, et c’est par cette image vibratoire que l’Un-Visible comprend que tu es en train de parler du cœur. Par contre, si tu dis que ton cœur ceci cela sans que dans ton être ce mot résonne, alors si tu seras un muet mon frère, mon ami.

Nous savons tous que nous sommes des bouchés à l’émeri, des sourds, mais en plus nous sommes des muets. Alors comprends-tu pourquoi, lorsque tu essaies de parler avec l’Un-Visible, il est difficile d’avoir de la conversation puisque même quand tu entends tu n’es pas capable de répondre !!!

Alors autant l’intello qui se gargarise d’avoir un langage nickel, complètement dégagé de toute vibration intérieure, est en fait plus bas dans l’échelle de communication qu’un péquin moyen qui fait dans le populaire. Hé oui, l’intello “clean” brille parmi les hommes mais est complètement à l’opposé par rapport à l’Un-Visible. Hé oui, c’est le monde à l’envers et c’est normal puisque c’est nous et nos normes qui sont à l’exact opposé des lois universelles.

On comprend donc que l’on soit les seuls dans l’Univers officiellement. C’est normal puisque nous sommes les seuls à être descendus aussi bas dans la vibration. Alors comprenez-vous pourquoi ma petite voix joue du populaire, du refrain et de la simplicité ? C’est juste pour vous préparer au langage universel où il va falloir retrouver vos aptitudes à colorer intérieurement ce que vous voulez dire.

En effet, d’après vous quand les EDL font la fête, que font-ils exactement ? Se bourrent-ils la gueule, engloutissent-ils des quantités énormes de merdes culinaires et tiennent-ils des propos plutôt ras des pâquerettes ? Non, rien de tout ça, alors que font-ils pour s’amuser ? Que font-ils pour se mettre en joie alors que, par définition, ils le sont tout le temps ? Ça doit être bien morne chez eux, n’est-ce pas ?

Hé bien pas du tout, et savez-vous quel est le jeu qu’ils affectionnent le plus particulièrement ? Ce n’est pas le lancer de couteau ou autre compétition physique mais plutôt l’extension de leurs capacités vibratoires “du cœur”. Bah, là, je ne vois pas de quoi tu parles Laurent !”.

Généralement, ils se mettent en cercle et chacun à son tour va au centre du cercle. Par exemple, si le thème porte sur un mot-concept (le cœur par exemple), chacun devra enrichir le concept par des vibrations-parfums-couleurs qu’il expérimentera en lui-même afin que tout le monde puisse percevoir la magie dont il est capable.

Il n’y a pas de compétition à proprement parler, car on ne peut classer des œuvres d’art entre elles. Il y en a pour tous les goûts, toutes les sensibilités, toutes les tendances. Ainsi, chaque acteur du cercle peut montrer son unicité et, grâce à ce jeu, il peut dépasser ses propres limites grâce à l’amour inconditionnel de tous les participants, grâce à leur amour pour lui et ce qu’il ose entreprendre.

Il est évident qu’au début, ça commence avec des mots simples mais plus on est expérimenté et plus on va vers des regroupements de concepts au point d’en faire des films. Hé oui, dans l’Un-Visible il est fortement apprécié que chacun fasse son cinéma mais en des lieux et moments convenus entre tous.

Et généralement, je sais que cela va vous surprendre, mais c’est celui qui souvent est le plus déjanté, le plus créatif, le plus coloré vibratoirement, le plus parfumé qui se trouve être le chef de tous. En effet, il démontre, par sa maîtrise de sa capacité à transcender ses limites, qu’il est en fait le plus proche de l’Êtreté universelle qui est celle du Sans-NOM : ne pas se prendre au sérieux tout en assurant un max sur les responsabilités dont il a la charge.

Enfin bref, tout le contraire des croyances d’ici-bas… Alors, comprenez maintenant que me demander d’être concis, d’avoir un langage privé de vie car purement mental, de ne pas être alambiqué, de ne pas être imagé et populaire est tout bonnement aller à l’encontre de ce qui EST dans l’Un-Visible.

Nous sommes dans un jeu car nous sommes des joueurs et nous sommes venus jouer, jouer à quoi ? Jouer à nous faire peur… Il est vrai que nous y réussissons très bien puisque, justement, le monde de 3D est fait pour cela, cependant la fin du jeu a été sonnée et il est temps de ressortir du cercle afin de pouvoir retourner à nos véritables responsabilités tout en gardant aux lèvres ce sourire que l’on s’est bien marré.

Hé oui, mon frère, mon ami, nous faisons partie de cette élite sauf que nous nous sommes trop pris au jeu au point de croire que les ombres projetées sur la paroi de la grotte sont la réalité. Tous les personnages autour de nous ne sont que des ombres ainsi que toi-même. Il est donc normal que ce soit si tristounet quand enfin la petite flamme s’allume en nous. On veut fuir ce monde de l’ombre car, vibratoirement, on ressent que cela n’est plus pour nous.

C’est dur-dur le réveil, et comprends que plus tu te simplifieras la vie, le vocabulaire et l’envie de briller aux yeux des autres (qui ne sont que des ombres) et plus tu auras des chances de redécouvrir ce que tu as été de tout temps : un soleil joyeux et radieux qui s’est fait piéger par son propre désir d’aller encore plus loin que toutes les limites connues.

Alors rappelle-toi que la sonnerie dans le couloir de l’école a sonné afin que tu commences à ranger tes affaires et faire ton cartable afin que tu sois définitivement prêt lorsque la grande sonnerie (l’appel de Marie) te donnera l’autorisation de gicler dehors comme une fusée. Dehors, c’est la 4D qui t’attend (la cour de la récré) avant que s’ouvre le portail de l’école vers la 5D.

Quant à ceux qui auront voulu rester dans la classe de 3D, libre à eux de continuer à expérimenter les jeux de l’ombre grâce à la lumière artificielle des néons… En attendant, comprends, vis et ressens la mélodie de mes écrits car ce n’est pas un devoir à faire mais un abandon à une autre forme d’enseignement qui te prépare à ce que tu vas trouver dans la cour…

Laurent DUREAU

81 Commentaires

  1. Laurent, il me faut te remercier de tout coeur pour tes partages, tes enseignements et ce que tu es. Je crois avoir atteint un seuil grâce à toi, l’eau encodée etc, un sommet même. On le sent quand on passe un cap, sans savoir pourquoi mais on a cette phrase et c’est suffisant. Ce fameux non-temps, tout est vécu en même temps même le futur, Eurêka du coeur Laurent ! Nous avons une place ô combien importante et allons accomplir de grandes choses. ceci à permis de mettre des mots sur des ressentis mais aussi d’enrichir le vocabulaire. Le plus important c’est le travail fait sur l’humilité et la prise de conscience de qui je suis vraiment : quelque chose de bien plus important que ce que je croyais, ce qui demande de ne plus faire de vagues (même si notre sensibilité est mise à rude épreuve en ce moment). Ce qui permet aussi d’être prêt à guider comme il se doit, en toute simplicité et maitrise selon chaque personne quand le moment se présentera (baffes et caresses, le grand principe M/F !), impassible et sévère pour bien (la façon de faire est différente pour chacun), encore faut-il qu’ils aient la volonté, l’intention non pas simplement de le dire mais de le vibrer : « Je souhaite avancer encore et toujours vers la perfection d’amour, sortir de tout attachement humain ». Réconforter, d’accord, mais s’il n’y a pas d’efforts à côté, c’est trop énergivore. Par exemple, je ne sais pas pour les autres marcheurs mais fréquenter des lieux où ça grouille de monde, même une seule personne en pleine 3D, c’est l’épuisement au bout de peu de temps et il me faut rentrer m’allonger ! Même sans voir réellement la personne, un simple écrit peut faire comme si tu étais au contact réel, c’est étrange. Plutôt que de continuer à commenter avec un manque de recul, il est préférable de seulement te lire, toujours avec grande attention et plaisir (si tu écrivais un texte gros comme la bible, tout serait lu quand même parce que ça va directement au coeur tu comprends, c’est tellement rare ! Encore une fois, quelle perfection et vibration Laurent, merci) et peut-être une plus grande légèreté, c’est du bonus comme on dit. Tu peux être fier, pour nous tous. C’est comme si je te connaissais par coeur en m’étant imprégné de toi, comme si je devenais toi, c’est d’ailleurs pour ça qu’il y a eu énormément de coïncidences, similitudes de mon côté. Le truc chouette, plus le temps passe, plus on se perfectionne mais là, on dirait que tout s’accélère et c’est encore mieux. Allez Marie, balance la sauce ! En route vers les lois de l’UN et rien d’autre !

    Je viens de relire les 5 publications : « Rétrospectives afin de Comprendre ce qui s’en vient » sur etredelanature.fr, extraordinaire, parfait ! à conseiller vivement !

    https://www.youtube.com/watch?v=VD2OBcBCywM

    • Prend tout cette 3D avec le cœur heart car parmi tout ce cohue bien des frères/sœurs friends sont en attente unknw . Propage ta lumière sans sourciller acute , car de l’Un ils font partie aussi. Tu reçois beaucoup, donne a ton tour beaucoup, même si cela semble trop difficile. Pense au courage en toute humilité de Laurent. Ce que tu as dit a Laurent et une vue juste de ton cœur mais pas d’empressement car cela pourrais sembler être de la fuite au préliminaire Namasté namasté namasté
      yes

    • l’appel de Marie, la pelle de Marie, et là ça dépend du verbe qu’on met devant, rouler ou recevoir… Falbala ou Obélix laugh
      Autrement, pour ton expérience d’épuisement à côtoyer une foule d’ smile êtres vibrant 3D, c’est kifkif pour moi aussi (et je vis en Ile de France, alors je reste allongée !)

    • Merci Vincent pour ton partage. Je suis en accord avec ton opinion.
      Laurent que je lis déja depuis plusieurs années est un être conscient et libre.

      CONSCIENT?

      C’est une personne qui a pris conscience de lui même, de son environnement et ce qui s’y passe dans le but de devenir responsable en trouvant des moyens de minimiser les impacts négatifs des ignorants qui l’entoure, dans son petit monde. Cela passe par la prise de conscience de soi d’abord, c’est un long travail ardu. Personne ne devient conscient juste ne lisant quelques bouquins ou en ayant un aura clair. Une vraie prise de conscience est un travail intérieur qui se passe sur un temps plus ou moins long, selon le travail qui a déjà été fait dans d’autres vies. Dans le rang de ceux-là qui sont devenus conscients et que je lis souvent, l’éveil serait une sorte de prédiction pour un Nouveau Monde dans lequel tout serait beau et merveilleux. Il n’est pas interdit de rêver, cependant j’ai tendance à croire que ceux-là « éveillés » ne sont que des zombies qui se croient vivants, car, ils occultent totalement les réalités de ce monde pour vivre dans leur monde de Bisounours.

      Oui, il y aura un grand changement et cela à tous les niveaux de la vie. Cette vie-là que nous connaissons tous hier et aujourd’hui, cessera d’exister et ça c’est une réalité que vous voyez et vivez tous, que vous le vouliez ou non, que vous vous bouchiez les oreilles ou non. Ne pas voir, ne pas entendre, ne pas parler des choses qui fâchent bref, faire l’autruche est devenu le crédo de ses pseudo éveillés. N’en déplaise à nombre d’entre vous (si vous faites partie de ceux-là), je ne suis pas là pour passer la pommade et fermer les yeux sur l’ignorance aberrante qu’affichent ses personnes. Quand il faut secouer les gens, il faut bien que quelqu’un le fasse. Moi aussi, j’aimerais bien être dans ce monde illusoire et croire que demain le monde sera un paradis. Mais mon message ici c’est : HÉ ! RÉVEILLEZ-VOUS !

      Ce n’est pas à coup de positivisme ou de jeu d’autruche que vous changerez le monde. C’est par la force de votre esprit dans l’action. Le positivisme joint à l’action c’est cela qui change les choses.
      Ces écrits sont tiré du sites : http://www.lesportesdelascension.com/conscience-eveil-ou-reve-utopique/
      Une dame remarquable avec une conscience très élevé également qui s’appel Auset Nf’r.
      Elle a ouvert une école pour aider les gens à l’éveil.
      Ceux qui aime le vibratoire tous comme Laurent aimerons cette dame qui as fais plusieurs video youtube.
      Bonne journée mon frère.

      • « DIX HOMMES CONSCIENTS ET DEBOUT SONT BIEN PLUS DANGEREUX

        QU’UN MILLIARD D’INDIVIDUS ENDORMIS ET SOUMIS ! »

        Pour preuve vous êtes dans un monde où, une dizaine d’individus conscients vous ont soumis à l’esclavage. Non ? Vous pensez que vous n’êtes ni soumis, ni esclave, ni endormis ?

  2. Merci Laurent,
    Au travers de ton article, je te comprends, mais mieux : je me comprends.
    Je comprends pourquoi, il m’est toujours difficile de faire des commentaires, car cela me demande un effort de me mettre à raisonner alors qu’il est plus simple pour moi de résonner.
    Je retire tout naturellement la quintessence de tes écrits et pour cela reçois amour et gratitude de ma part.
    Feu du coeur à toutes et à tous. heart

  3. Bien que tu n’en aies pas besoin, je balance un petit coup de jet sur ton “mur bariolé par les autres”. Cela fait maintenant x articles que je ne mets pas de commentaire, et pas un depuis le début de ce nouveau blog. D’aucuns pourraient d’ailleurs croire que j’ai déserté les rangs des marcheurs. Mais j’estime qu’aucun com n’est nécessaire. Tu suis la voie et ta voix, tout en permettant aux nouveaux venus de s’accrocher à la rame qui amorce le virage à 90°. Je me rends bien compte qu’autour de moi, de plus en plus d’humains s’éveillent, même s’ils en sont généralement aux découvertes des crasses 3D qu’ils ont longtemps ignorées. Alors dans tes articles, rien ne me semble nouveau?… tant mieux! C’est que c’est déjà intégré… Et puis on se ferait sacrément ch— sans le langage coloré que tu emploies. Mais bon, tout le monde n’est pas fan d’Audiard. Tu radotes, tu répètes, tu répépètes… ben ‘faut être indulgent avec les vieux… euh, je veux dire avec les p’tits nouveaux qui débarquent avec leurs gros sabots et leurs oreilles vibratoires bouchées à l’émeri.
    Bonne continuation.

    PS: que serait-ce si, comme Le Passeur (Urantia-Gaïa) tu cessais de publier aussi longtemps… moi je dis que c’est bon signe, mais c’est la ligne de temps que j’ai choisi de créer… Bises à tous

  4. C’est vrai qu’on est jamais autant nous même que sous un regard aimant.

    Ce qui me fait penser que si finalement beaucoup aspirent à la solitude, c’est moins de leur fait que parce que le regard des autres sur eux ne contient pas assez d’amour pour qu’ils puissent s’exprimer !

  5. Ne change pas Laurent, jamais! (Qui a osé émettre cette vibration ?!)
    Je t’Aime tel que tu Es
    Milles Mercis ^*

    Ps: Truc de fou!!!! – comment on désactive l’implant? Et tous les autres s’il y en a? “Les cordes vocales ont reçu un implant qui nous a été greffé afin que nous puissions explorer l’involution dans ses profondeurs.”

  6. Cœur cœur ne sens-tu rien pour une foi ?
    Houlalalaaa Houlalalaaaa j’ai pris un coup de chaleur !
    Du coup qu’est-ce que tu vas faire ?
    Bin j’vais aller jouer dans la cour transe lucide avec les lumineux voilivoilou
    Merci Namasté crazy

  7. Hell’eau !

    Quelle synchronicité !!!
    Ce matin je pensais à l’inscription sur le frontispice du temple de Delphes le “Connais-toi” aujourd’hui j’aurais plutôt mis “Aimes-toi” car s’aimer c’est émettre !!!
    L’intelligence est dans le Coeur et pas ailleurs.

  8. comme dab lolo tu est parfait ,aux autres a discerner ce qui est bon pour eux ,pour moi depuis toutes ces années c’est parfait rien dire……….Adrien heart et merci aux gens qui te soutienne et t’entour ……..

  9. Merci! Quel plaisir d’écouter une musique si vibrante et lumineuse! Mon âme se réjouit et une seule écoute ne lui suffit pas…BOUM vraiment! Une ptite piqure qui rappelle à quel point le son du pédalier (y brille celui là) lourd et monotone et encore bc trop présent.

  10. Bonjour,
    Comme l’a dit Roger, ne change rien. Laurent est celui qui est nature et qui s’exprime avec beaucoup d’images très compréhensibles pour moi.
    Tu es celui que tu es, et cela est bien.
    Belle journée à toi et l’équipe.

  11. Je ne commente pas d’ordinaire, mais j’ai envie de dire “la critique est facile , mais l’art est difficile”, et plus particulièrement de plaire à tous. Merci Laurent, continue d’être ce que tu ES. Chacun comprendra et prendra ce qui lui est nécessaire pour avancer.Perso j’aime les “images”. Merci “au maitre de cette classe unique” et vivement la récré. A bientôt la prochaine leçon . Merci, merci et bises ensoleillées. heart bravo

  12. pour les marcheurs qui se sentent isolés illusoirement….(tel est mon cas! C’est le tour de France dans mon entourage) une pure 3D bien incrustée et qui me pèse par moment, je pourrais être montrée du doigt telle une extraterrestre qui part en live dans des délires et me faire admettre aux urgences à tous moments..Parler de chakras par ex et on me regarde avec des yeux! Du genre redescend sur terre ma fille c’est quoi ça Pense à ta retraite. C’est pas simple alors oui ce mur permet de partager nos ressentis( impossible autrement), poser les interrogations et émettre notre gratitude…
    Gratitude pour ce partage lumineux L’or ent.

  13. Salutation Laurent,
    Je marche en silence à tes côtés depuis (si mes souvenirs sont bons quand à la dénomination du blog) “asso-k8”.
    J’ai arpenté tes blogs en long puis en large ensuite en travers, et même à l’envers pour avoir séché quelques cours. Suis toujours là et avec joie. Bref, crois tu que tant d’années soient pour tes beaux yeux ?
    C’est la première fois que j’interviens pour te partager l’élan de ma vibration en te livrant jusqu’ici le fruit de ton travail en version courte…
    heart heart heart

    … et continues de râler … Merci ! cool

  14. Salvadore Dali disait qu’il aimait lire des livres scientifiques auxquels il ne comprenait pas tout, mais que ça l’aidait à développer son art, sa curiosité, à entretenir sa créativité. Il transmutait donc cela à sa manière et l’exprimait ensuite au monde. Il vibralisait les écrits, les passait à la moulinettes de son mentalo-ressenti et créait. C’est bien ce que nous faisons après tout smile
    Ne change rien Laurent, tu es unique et magnifique, comme nous.

  15. Ma petite voix m’a guidée vers ta vibration Laurent.
    Et j’y ai découvert une caverne d’Ali Baba débordante de trésors lumineux…
    Je ne sais pas si, à l’appel de Marie je décollerai du plancher 3D, mais si mes ailes sont trop faibles, tes enseignements d’âme à âme, de cœur à cœur me manqueront énormément tels que tu les captes et transmets… yes Merci Laurent, à toi et à toute ton équipe fabuleuse. heart

  16. Une histoire pour mes amis, mes frères…pour toi Laurent smile

    Vous étiez sur le chemin de la maison lorsque vous avez fait un accident.
    Une erreur de conduite. Rien de particulièrement remarquable, mais fatale néanmoins.
    Vous avez laissé derrière vous vos frères, vos amis.
    Ce fut une mort sans douleur.
    Votre corps a été si complètement défait; vous étiez mieux ainsi, croyez-moi.
    Et c’est alors qu’on s’est rencontré…

    “Qu’est-ce que … qui est arrivé?”, tu m’as demandé. “Où suis-je?”
    “Tu es mort,” je t’ai dit, d’un ton neutre. Pas la peine de mâcher les mots.
    “Je … je suis mort?”
    “Ouaip. Mais ne te sens pas mal à l’aise. Tout le monde meurt, “ je t’ai dit.
    Tu as regardé autour. Il y avait le néant. Juste toi et moi.
    “Quel est cet endroit?”, tu m’as demandé. “C’est ça l’au-delà?”
    “Plus ou moins,” je t’ai dit.
    “Et tu es Dieu?”, tu m’as demandé.
    “Ouais,” répondis-je. “Je suis Dieu.”
    “Mes frères, mes amis,… » tu as dit.
    “Oui?”
    “Ils seront OK?”
    “ Ah! Voilà ce que j’aime voir,” te dis-je. “Tu viens de mourir, et ton principal soucis est pour ta famille humaine. C’est bon ça. »
    Tu me regardais avec fascination. Pour toi, je ne ressemblais pas à Dieu. Plutôt à un homme. Ou peut-être une femme. À une certaine figure d’autorité vague, à l’élite, à quelqu’un d’important. Assurément plus à un prof de lycée qu’au Tout-Puissant, en tout cas.
    “Ne t’en fais pas,” je t’ai dit. “Tes amis, tes frères vont bien. Ils se souviendront de toi comme parfait dans tous les sens. Ils n’ont pas eu le temps pour nourrir du mépris envers toi.
    Ils vont pleurer ou se fâcher, mais secrètement ils seront soulagés.
    Pour être juste, ta relation avec les autres était vouée à l’échec.
    Si ça peut te consoler, ils se sentiront très coupables de se sentir soulagés. “
    “Oh!” tu as dit. “Alors qu’est-ce qui se passe maintenant? Est-ce que je vais au ciel ou en enfer ou quelque chose? “
    “Ni un ni l’autre,” je t’ai dit. “Tu seras réincarné.”
    “Ah,” tu as dit. “Donc, les Hindous avaient raison».
    “Toutes les religions sont bonnes à leur manière,” je t’ai dit. “Marche avec moi.”
    Tu m’as suivi alors que nous traversâmes le vide. “Où allons-nous?”
    “Nulle part en particulier,” je t’ai dit. “Il est juste agréable de marcher pendant que nous parlons.”
    “Alors, à quoi bon?”, tu m’as demandé. “ Quand je vais renaître, je vais être une ardoise vierge, non? Un bébé. Donc, toutes mes expériences et tout ce que je faisais dans cette vie a servi à rien. “
    “Ce n’est pas ainsi!» t’ai-je dit. “Tu as en toi toutes les connaissances et les expériences de toutes tes vies passées. Tu ne t’en souviens pas en ce moment “.
    Je me suis alors arrêté de marcher et je t’ai pris par les épaules. “Ton âme est plus magnifique, belle, et gigantesque que tu ne peux te l’imaginer. Un esprit humain ne peut contenir qu’une infime partie de ce que tu es. C’est comme coller ton doigt dans un verre d’eau pour voir si elle est chaude ou froide. Tu mets une infime partie de toi-même dans le récipient, et quand tu le retires, tu as gagné toutes les expériences qu’il contenait. »
    “Tu as été dans un humain pour les 66 dernières années, de sorte que tu ne t’es pas encore étendu et tu n’as pas encore senti le reste de ton immense conscience. Si on restait ici assez longtemps, tu te souviendrais de tout. Mais inutile de faire ça entre chaque vie “.
    “Combien de fois ai-je été réincarné, alors?”
    “Oh. Des tas et des tas de fois. Et dans un tas de différentes vies. » dis-je. “Cette fois-ci, tu seras une fille de paysan chinois en 540 avant J.-C. »
    “Attends, quoi?”, tu as balbutié. “Tu me renvoies dans le temps?”
    “Eh bien, techniquement, oui. Mais le temps, comme tu le sais, existe seulement dans ton univers. Les choses sont différentes d’où je viens “.
    “D’où tu viens…?” tu as dit.
    “Oh, bien sûr,” je t’ai expliqué: “Je viens de quelque part. Quelque part ailleurs. Et il y a en d’autres comme moi. Je sais que tu as envie de savoir comment c’est là, mais honnêtement, tu ne comprendrais pas “.
    “Oh,” tu m’as dit, un peu déçu. “Mais attends. Si je suis réincarné à d’autres endroits dans le temps, je pourrais avoir interagi avec moi-même à un moment donné “.
    “C’est sûr. Ça l’arrive tout le temps. Et avec les deux vies seulement au courant de leur propre vie, tu n’as pas conscience de ce qui se passe “.
    “Alors, quel est le point de tout cela?”
    “Sérieusement?” demandai-je. “Sérieusement? Tu me demandes le sens de la vie? N’est-ce pas un peu stéréotypé? “
    “Eh bien, c’est une question raisonnable.” Tu as persisté.
    Je t’ai regardé dans les yeux. “Le sens de la vie, la raison pour laquelle j’ai fait cet univers, c’est pour que tu prennes de la maturité.”
    “Tu veux dire les êtres humains? Pour qu’on mature? “
    “Non, juste toi. Je fis tout cet univers pour toi. Avec chaque nouvelle vie, tu grandis et mûris et devient une intelligence plus grande et une plus puissante”.
    “Juste moi? Qu’en est-il de tous les autres? “
    “Il n’y a pas d’autre,” je t’ai dit. “Dans cet univers, il n’y a que toi et moi.”
    Tu m’as regardé fixement. “Mais tous ces gens sur Terre …”
    “Tous toi. Différentes incarnations de toi. “
    “Attends. Je suis tout le monde !? “
    “Là, tu l’as! » je t’ai dit, avec une tape de félicitations dans le dos.
    “Je suis tout être humain qui n’ait jamais vécu?”
    “Ou qui ne vivra jamais, oui.”
    “Je suis Abraham Lincoln?”
    “Et vous tu es John Wilkes Booth, aussi,” ajoutai-je.
    “Je suis Hitler?” tu m’as dit, consterné.
    “Et tu es les millions qu’il a tués.”
    “Je suis Jésus, un maître?”
    “Et tu es tous ceux qui l’ont suivi.”
    Tu es tombé silencieux.
    “Chaque fois que tu as été un bourreau,” je t’ai dit, “tu as été la victime de toi-même. Chaque acte de bonté que tu as fait, tu l’as fait pour toi-même. Chaque moment heureux ou triste jamais connu d’être humain a été, ou sera, connu par toi. “
    Tu as pensé un long moment.
    “Pourquoi?” tu m’as demandé “Pourquoi faire tout cela?”
    “Parce que, un jour, tu deviendras comme moi. Parce que ce que c’est ce que tu es. Tu es de mon espèce. Tu es mon enfant. “
    “Whoa,” tu as dit, incrédule. “Tu veux dire que je suis un dieu?”
    “Et bien. Pas encore. Tu es un fœtus. Tu grandis encore. Une fois que tu auras vécu toutes les vies humaines dans tous les temps, tu auras assez grandi pour naître “.
    “Donc, tout l’univers,” tu as dit, “il est juste …”
    “Un oeuf.” répondis-je. “Maintenant, il est temps pour toi de passer à une autre vie. À autre chose smile.”
    Et je t’ai renvoyé sur ton chemin.

  17. Très bel article, surtout le passage sur la communication entre EDL ! Ce qui se passe sur un espace comme celui de ce blog n’est que le reflet de ce qui se passe à plus grande échelle dans le monde, et à plus petite échelle dans nos cellules … on comprend pourquoi c’est autant le bordel … et pourquoi il nous est juste demandé d’être Soi même ! Elle est là selon moi la véritable liberté, être soi même tout simplement smile Belle journée à tous !

  18. Tes délires parfaitement formulés nous apportent connaissances et Lumière ! Chacun réagit donc selon sa fréquence.
    Sois béni pour ton travail, sans oublier celui de ton équipe. heart

  19. Reste comme tu est Laurent , n’écoute pas ceux qui explique comment ne pas y arriver.
    Tu m’apporte et apporte beaucoup a tous ceux et celle qui sont dans ce monde, mais ne sont pas de ce monde. Bien a toi et a tout ceux qui te suivent avec Bonheur, Amour et Respect.

  20. 51 commentaires déjà en moins d’un jour. C’est un blog intéressant que le vôtre et je suis heureux de le consulter régulièrement good good

  21. “Alors autant l’intello qui se gargarise d’avoir un langage nickel, complètement dégagé de toute vibration intérieure, est en fait plus bas dans l’échelle de communication qu’un péquin moyen qui fait dans le populaire.”

    Je me demande si du coup, ce n’est pas aux intellos qu’est destiné la phrase mystérieuse : “les premiers seront les derniers” ? …

    Perso, ton langage populaire me convient très bien. Et le “reste” aussi, bref tout l’enseignement.

    • Bah qui dit intello dit altère de l’ego! Et chaud de pouvoir dégonfler un muscle si bien entretenu et gonflé depuis des lustres…
      Alors soyons simple, humble et re-decouvrons la vibration du cœur…redonnons sa place au mental…celui qui exécute et non celui qui pilote…

  22. Merci beaucoup Laurent pour tout ce que tu partages et pour qui TU ES !
    Quand on ose Être qui on EST on dérange forcément. Et rester qui on EST est essentiel car de toute façon on ne pourra jamais plaire à tout le monde.
    Alors GO pour le meilleur de la Vie !

  23. merci laurent
    merci a tous pour c commentaire
    mais es ce que quelqu’un s’ait sil y a eu une vague d’énergie cette nuit parceque j’ai ressenti des truc bizard que j’ai du mal a expliquer
    encore merci grasse a vous je ne suis plus seul

  24. J’adore comme tu écris, car tu as l’art de rendre vivant ce qui pourrait rester abstrait; c’est d’ailleurs ce qui a fini par m’attirer définitivement dans l’équipe, que je suivais de loin en loin auparavant . Comme j’aime bien voir beaucoup de choses et de sources diverses, je suis allée m’abreuver partout, mais je me suis finalement posée ici smile laisse les gens parler, ils parleront toujours, de toutes façons.

    Namasté à tous ( et merci à Sébastien, de Pierre de Gaïa , j’ai reçu le paquet en 48H , avec un petit cadeau en plus air_kiss

    heart

  25. Je suis tombé sur cette citation : « Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur » (‟Le mariage de Figaro”, de Beaumarchais).
    J’aime bien aussi celle là : « On ne peut pas plaire à tout le monde et à son chien ». Personnellement j’adore mon chat.
    Merci Laurent pour cette petite mise au point.

  26. Les piliers rouges Laurent dans la neige en haut de la montagne ventée de l’ascension n’évite pas la navigation a cœur.
    Je me suis reconnecté a Yann Lipnick encore grâce à laurent. C’est “drole” quand même la vie des fois, 10 ans après reprendre le travail sur le clair ressentie passé au oubliette de l’involution.Et je vois que Yann aussi a mis le turbo. M’enfin…
    Yann nous propose le code d’activation du cœur pour nous autre coincé du palpitant:
    “Uhxnué” pronocé “ouhxnoué”.
    Tentative de commentaire utile. bises. Tristan

    • Merci Tristan bravo
      En voici un autre pour faire du bien à l’eau que nous buvons et à celle dans notre corps.
      NHÛKNY (NOUKNAILLE)

  27. Merci merci Laurent surtout ne change rien et continu à être celui que tu es !
    Ton enseignement vient du coeur et nous vibrons a l’unisson . Alors merci encore

  28. Merci Laurent, merci à tous pour vos commentaires.
    Comment fait-on pour désactiver l’implant ?
    Tite piste siyouplait…
    Feux du heart

  29. Bonjour à tous et à toutes . très cher Laurent , moi j ai aucun reproche à te faire car quand tu nous passe un savon et que même si des fois t y va pas avec des pincettes , la plus part du temps , tu à raison ! D ailleurs , au contraire , je t en suis reconnaissant car ça m ouvre les yeux sur ma façon d être et d agir et ce en temps réel ( synchronisitées ) et je t encourage même à continuer car ça me donne du courage pour contrer ça ! Alors merci . good

  30. Merci à tous
    Laurent t un super prof !
    et tous ceux de l’ invisible merci !
    bravo
    J’ en profite pour faire un coucou à Brigitte
    que je suis sur son blog même si je ne commente que très rarement
    je vous suis, Vous m’ avez bien aidés et vous en remercie du fond du coeur!
    et surtout l’ humour merci d’ apporter de la légèreté dans tout çà .

      • merci à Brigitte grâce à qui Laurent ne serait pas celui qu’il est sans elle… Comme nous!
        N’oublions pas la nécessité du Féminin, Laurent nous le répète assez. D’ailleurs, Corinne est bien peu présente dans ces blogs. Merci à toi, Corinne, de veiller sur Laurent et de lui insuffler ce qu’il a de plus beau!

  31. waw, quel texte, merci!

    je suis en train de tout lire depuis le début (enfin, pour l’instant que homo-galaticus smile ) et plus je lis, plus je suis envahi par une sensation de paix intérieure, qui remplace tout ce que j’étais, ou pensais être jusque maintenant, faut que je ralentisse sinon je vais devenir muet rofl

  32. Merci Laurent pour tes magnifiques chansons hautement vibratoire c’est ainsi que je l’ai ressenti en te lisant car a une époque j’ai fais dans la guitariste et je me canalisais moi-même en transmettant une vibration dans laquelle je transmettais la vibration du retour à la source et de l’unité chose que je ne savais faire avant a chaque fois ma petite voix faisais de son mieux pour transmettre ses hautes vibrations à travers cette guitare que je jouais et ceux qui m’écoutais se sentais porter par quelque chose de pure et puissant et ça les faisais beaucoup de bien sauf qu’un moment j’ai eu droit à des oui mais tu ne chante pas en français mais dans un dialecte de chez toi (l’Afrique ) la langue des ancêtres de ma famille donc on ne comprend rien a ce que tu racontes ( l’écoute vibratoire étant quasiment absent ça a commencé à râler rouspéter et là son apparu les bonnes dames qui font les perroquets en faisant les reprises des chansons connues et ont peu à peu foutu le bordel que j’ai compris que ces gens ne percevais pas la vibration qui les étaient envoyés par ma petite voix.

    et en tombant entre les mains de gurus chanteurs j’ai commencé à faire des concerts mais en incluant des mots qui les parlaient et pour traduire c’étaient pas facile en français limite je devais laisser tomber faire dans la chanteuse qui excite les assoiffé de petites nenetes bien gaulé enfin le dernier concert que j’ai fais ma petite voix m’a fais comprendre que cette voie n’était pas bonne et j’ai vendu tout le matériel qui m’avais servi dans ce chemin et ma petite voix m’a guidé vers toi pour continué à vibrer mais plus avec les cordes vocal pour les moutons bouché mais laisser mon palpitant envoyé ces plus belles impulsions colorés à toutes la créations en éclaircissant ma compréhension de ce qui EST et en débouchant mes tuyaux avec les magnifiques chansons décapantes vibratoirement du PLOMBIER et je peux dire que cette musique là dépasse toute celle que j’ai entendu ici bas et vraiment merci encore à mon ESPRIT DIRECTEUR de m’avoir mis en contact avec ce magnifique ETRE que tu es et merci à ta petite voix et à ton ESPRIT DIRECTEUR de t’avoir mis sur notre chemin pour nous transmettre ces magnifiques vibrations célestes que tu porte en toi.

    give_rose

Les commentaires sont fermés.