85 – Lampadaires, Voilà ce qui vous attend !

annie_01N’étant pas actuellement dans les conditions idéales pour écrire des articles ou faire des vidéos, ma petite voix m’a suggéré simplement de reprendre la tactique de l’email qui consiste à vous faire part de la correspondance que j’entretiens avec des marcheurs en difficulté.

Comme d’hab, je vais rendre cela anonyme en commençant par donner un autre prénom à la personne concernée tout en sachant que vous allez, en tant que lampadaire, avoir des questions similaires et qui correspondent à la sortie de la 3D.

Ce type de demande va donc être en forte expansion et je sais combien il est difficile pour certains de savoir par quel bout commencer. Voilà donc un exemple concret tiré de mes innombrables correspondances.

Bonjour Laurent,

Voilà j’ai une question, ça faisait plusieurs années que j’étais sur le chemin du réveil, du coup j’étais plus en phase avec ma vie, et mes relations, et voilà qu’après 15 ans de boite je me suis fait brutalement licencier, du coup plus d’amoureux et j’avoue même si ma vie ne me correspondait plus de l’inquiétude, quelle tactique adopter dans ces cas là ( je suis dégoûtée du salariat ) et les relations hommes femmes et les relations tout court ne sont basées que sur l’intérêt.

As-tu un conseil dans ces cas là quand on ne croit plus en rien mais qu’on ne sait pas quoi faire?? merci pour tes conseils éclairés.

Annie

Bonsoir Annie,

Quoi te dire sinon que c’est ce que va subir un grand nombre de personnes afin qu’elles se réveillent.

Disons que lorsque tu dis croire en rien, il faut préciser ne plus croire aux espoirs de 3D. En effet, en 4D l’espoir n’existe pas et ça déroute un peu au début mais on s’y fait à la longue. Il y a une autre façon de voir la Vie cette fois-ci et non le simili de Vie que les gens pensaient avoir ou caressaient.

Idem pour les relations « conjugales », c’est une remise à plat nécessaire puisque c’étaient des contrats de vol réciproque. Il faut donc bien casser les chaines afin de trouver une autre manière d’être ou pas avec quelqu’un.

Pour le salariat, ou plus communément l’esclavagisme, il est évident que c’est une zone en prévision d’une destruction totale, même si ça prendra encore un peu de temps.

Et puis pour le « on ne sait pas quoi faire », c’est normal puisque l’on te demande maintenant d’être et non de faire.

Fort de tout cela, vis chaque instant pour ce qu’il est, ne regarde pas derrière et encore moins devant. C’est alors que tu découvriras où ta petite voix désire t’emmener. Donc le mental-égo va avoir des souci pour continuer à croire qu’il est le chef… En d’autres termes tu vas avoir des vagues à l’âme mais c’est comme en pleine mer par jour de tempête. Il y a juste à attendre que ça passe sans trop se prendre la tête du pourquoi la mer est si en colère.

Bises,
Laurent

 

Merci beaucoup pour ta réponse mais j’ai une question cruciale : de quoi on vit après, pole emploi qui vous surveille c’est l’horreur, éclaire moi stp,

Cordialement,
Annie

Bonjour Annie,

C’est là toute la beauté du changement : ne rien pouvoir planifier afin d’être en sécurité et de continuer à être le robot qui vit en automatique grâce à des programmes dont il ignore l’existence ou dont il croit en être le créateur…

La solution consiste donc à vivre son instant présent en étant afin que, justement, tu puisses entendre ta petite voix te dire ce qu’il te faut agir. Ainsi de la réaction tu passeras à l’action, ainsi du robot automatisé tu découvriras ce qu’est la vraie Vie en vérité : celle selon les lois de l’Un.

Il est évident que pendant ce transfert de commande du mental-égo vers ton Soi Supérieur (ta petite voix), la foi va être l’élément capital qui fera toute la différence.

En résumé, s’inquiéter reste une attitude de 3D qu’il va te falloir dépasser puisque nous passons en 4D. L’inquiétude a son antidote qui s’appelle la foi. Non pas la foi en un bon Dieu ou une quelconque divinité extérieure à toi mais à la divinité qui habite en toi et que tu as formidablement ignoré pendant toute ta vie…

Hé oui, car si cela n’était pas le cas, c’est plutôt moi qui serais en train de te demander comment faire pour élever ma fréquence…

Regarde donc maintenant le monde pour ce qu’il est, sans jugement, car d’une certaine façon il est l’extériorisation de ce qui est en toi. C’est juste une histoire de taille entre toi (avec ton corps physique) et l’Humanité habitant la planète.

Ce faisant, regarde dedans en étant simplement dans ta présence et non dans l’analyse mentale des couacs. Il y en aura, alors laisse-les sortir, laisse-les s’exprimer puis continue à vaquer à ton quotidien le sourire aux lèvres car tu sauras que lorsque l’on est en paix dans sa tête, la paix du cœur peut s’exprimer.

Quand cette dernière est alors présente, tu verras des miracles s’accomplir car enfin ta petite voix pourra te montrer ce qu’elle sait faire puisqu’elle pourra exprimer tous les potentiels cachés en toi que ton mental-égo à toujours voulu que tu ne les trouves pas.

Bref, ta déité se dévoilera à toi seulement si tu veux bien arrêter la musique de peurs savamment entretenue par ton mental-égo, ta petite personnalité, qui veut tout maitriser en te faisant croire que tu peux le faire à grand coup d’efforts, de souffrances et d’abnégation.

Être ne demande qu’à être dans son instant présent et évacuer avec gentillesse (et fermeté) tous les doutes qui t’assaillent en ne t’attardant pas sur eux. Hé oui, ils ne sont que les émissaires, les vendeurs de tes peurs. Il te faut donc changer de crèmerie : passer de celui de l’attente qui amène doutes, frustrations et souffrances, à celui où tout est déjà accompli dans l’éther et que cela se manifestera dans la matière seulement quand tu seras en paix, centrée et connectée à toi-même.

Bien à toi,
Laurent

 

Je ne sais pas s’il y aura suite à cette conversation et s’il y a, dans combien de temps. C’est pourquoi je vous la propose maintenant. Comprenez que l’inquiétude va surgir de partout et derrière des questions simples des marcheurs au début du chemin, les réponses ne sont pas évidentes tant on ne sait pas par quel bout prendre la problématique.

En effet, on ne peut pas les inonder de plein de conceptions quand ils passent des moments de questionnements pour ne pas dire de sombritude. Ils cherchent un appui et pas une borne qui leur déversera le contenu de la bibliothèque universelle en 5 minutes chrono.

C’est justement votre êtreté, votre paix rayonnante qui les attirera et non votre science (fusse-t-elle même issue du plombier délireur). L’objectif n’est pas de faire plaisir justement à votre mental-égo car il essaiera forcément de vous faire sentir supérieur à l’autre personne afin de prendre un ascendant sur elle.

Non, c’est une tentative de domination, alors si vous découvrez que cela commence à se faire en vous, écourtez la conversation et allez voir comment votre mental-égo s’y est pris pour capter cette opportunité et la tourner à son avantage.

En effet, la meilleure façon d’être en osmose avec quelqu’un est d’abord d’être dans son registre linguistique. Dit autrement, vous employez le langage utilisé par l’autre personne afin d’être justement sur le même dictionnaire.

Hé oui les pompeux et les pédants apprécient sortir des grands mots pour se la péter (ça c’est pour les pires) cependant il arrive bien plus souvent que nous utilisions des termes qui nous semblent communs et bien intégrés par nous-mêmes (c’est le mot juste) mais qui peuvent être complètement nouveaux, voire compris de travers.

Ainsi quand je dis c’est de la 3D, d’après-vous que va comprendre le pèlerin en face ? En effet, il n’aura pas visualisé les moult vidéos où je rabâche le véritable contenu de ce que veut dire la 3D. Chacun va donc comprendre selon le degré de gravage cervelesque.

Donc être au même niveau de vocabulaire en s’assurant que les définitions sont communes aux deux personnes. Aussi, par sécurité, je préfère personnellement mettre un cran en-dessous et cela m’assure 2 choses : 1) Qu’il y aura moins d’embrouilles et 2) Que je me place dans un état d’humilité par rapport à l’interlocuteur, ainsi je désactive partiellement les réactions égotique de la personne.

Quand je fais ça, cela se fait naturellement et je n’y pense pas du tout car c’est automatique. Et comment faire pour que cela soit automatique ? Hé bien c’est très simple : soyez vous-même et si vous êtes vraiment dans le Service, alors vous aurez l’humilité d’être un cran au-dessous sur l’échelle égotique.

Le second truc (après l’aspect vocabularistique) c’est de ne pas se prendre au sérieux en croyant être un sauveur, un patriarche, un celui qui sait face à l’autre personne. En vérité, la personne ne doit pas pouvoir vous cerner par son mental mais plutôt vous approcher parce qu’elle sent que vous émanez une vibration qui la motivera à rentrer en contact avec vous.

Dit autrement vous n’êtes à l’initiative de rien et ce n’est que lorsqu’il y a une demande que vous l’ouvrez… Aussi, avant d’ouvrir la bouche, c’est votre ouverture de cœur qui fera que l’autre personne viendra vers vous.

Il est évident que si vous pissez le bien être par tous les pores de la peau, que votre sourire porte concurrence à la Joconde, que votre regard est la douceur incarnée tout en étant la voie lactée et tout cela renforcé par un humour à vous dérider n’importe quelle personne aussi sérieuse qu’à un enterrement, vous mettrez alors toutes les chances de votre côté pour que le futur demandant ose demander.

Aussi quand vous ouvrirez la bouche pour émettre un son audible et intelligent, comprenez que vous utilisez votre verbe créateur et que donc l’impact qu’il aura sur l’autre personne sera conséquent. Soyez donc mesuré dans vos élans d’aide, car souvent on part assez vite dans les confidences pour en arriver à parler de nous et non plus être à l’écoute du demandeur.

En effet, il y a un petit programme en nous qui aime tirer avantage de l’ouverture de l’autre pour s’en servir comme psy. Ne tombez pas dans le panneau, alors autant vous ferez attention à ce que vous allez débiter autant vous pourrez envoyer un max vos énergies de bien-être. Feu du cœur et autres sont invisibles aux yeux physiques, mais l’âme de l’autre personne en face vous en sera gré à un point que vous n’imaginez pas.

En d’autres termes, c’est votre rayonnance qui va faire tout le boulot tandis que votre parole ne sera là que pour divertir le mental-égo de votre interlocuteur. Pendant que ce dernier tentera de décoder vos dires, il ne sera pas à écouter le tremblement de terre vibrationnel qui se passe en lui. Ainsi votre rayonnance vibratoire fera un travail plus en profondeur et en accord entre votre petite voix et celle de votre interlocuteur.

Dit autrement, je ne me sers de mon verbe créateur que pour dérider le mental-égo de mon ou mes interlocuteurs mais le véritable travail se fait par l’élan énergétique et vibratoire que j’irradie en tant que soleil.

Bref, ça rejoint les séances de bronzage à la plage. Ça cause peu et le soleil brille fort. Et si tu sais bien faire, alors la personne va rapidement vouloir faire du naturisme car elle ressentira une confiance suffisante en vous et que vous n’en abuserez pas. Comprenez par ce naturisme la capacité de la personne à vous livrer des informations qu’elle cache communément aux autres par sécurité.

Une vraie relation de communication est une relation totalement transparente où les zones d’ombres peuvent être vues afin d’être exposées au soleil des lois de l’Un. En vérité, le degré de transparence est proportionnel au degré de confiance que vous pouvez ressentir envers quelqu’un.

Si vous n’êtes pas complètement transparent lors d’une conversation, l’autre le ressentira et cela activera en lui des programmes de protection et donc de méfiance. En étant vous même, sans rien cacher “vibratoirement”, vous vous donnez la chance d’être vrai, entier, et donc d’être dans votre véritable êtreté.

Cette dernière ne peut souffrir le fait de cacher ce que vous êtes en vérité. Cette fameuse intimité prônée par les préhumains n’est en fait qu’un programme de dissimulation à des fins de sécurité, mais quelle sécurité ? Celle de 3D mais pas de 4D et encore moins de 5D.

En 4D, on apprend à développer la confiance en se faisant confiance. En osant montrer ce qui est en nous alors on aide les autres à faire de même et que feront-ils ? Ils verront que nous partageons tous les mêmes problématiques et cela nous rapprochera d’autant que l’on pourra alors les résoudre ensemble.

Hé oui, l’autre est un miroir, alors imaginez quand ledit miroir est déformé, crasseux et graisseux à certains endroits, qu’allez-vous voir de vous ? Une image déformées et votre réflexe sera alors d’y mettre un coup de chiffonnette pour rendre cette partie de vous plus lumineuse.

Par contre, si chacun s’amuse à mettre des autocollants pour planquer la crasse derrière des slogans publicitaires, pensez-vous que cela fera avancer votre prochain ? Non, vous ne l’aiderez pas et en plus vous ferez de la pub commerciale pour les sombres… L’intimité de 3D est en vérité une sombritude qui n’existe pas dans l’Un-Visible.

Hé oui, quand tout est visible comment voulez-vous que les voleurs, les menteurs, les arnaqueurs, les profiteurs, les vendeurs et autre machins en “eur” puissent continuer à vous manipuler ? Donc le passage en 4D va effectivement demander un nettoyage de surface pour le miroir mais aussi en profondeur, dans sa matière mais ça prendra un peu plus de temps.

Comprenez-vous quand on nous dit que la Lumière va tout nettoyer ? Hé oui, elle va mettre en lumière toutes nos crasses. On pourra donc s’aider mutuellement à briquer le cristal de toute personne désireuse justement d’y voir plus clair !

Laurent DUREAU

76 commentaires sur 85 – Lampadaires, Voilà ce qui vous attend !

  1. C est exactement ce que je fais (humblement)je passe souvent par le biais de la géobiologie ou bioénergie car les gens recherchent la sécurité physique alors quand je sens qu’un personne commence à s’intéresser à l »invisible je glisse discrètement dans la conversation les problèmes d’ondes et éléctromagnétiques qui sont de plus en plus connus et reconnus par tout un chacun et donc je commence à vanter les cristaux L’Amour Un « bons marchés » qui sont terriblement efficaces et j’amène tout doucement la conversation sur les sites de Laurent pour les explications ,bref je leur mets le pied à l’étrier s’ils le désirent et ainsi ce n’est pas moi directement le « solutionneur » des problèmes et ainsi je gonfle pas mon petit égo,je ne fais que l’entremetteur !!!En bref je profite de la moindre brèche pour évoquer l’invisible discrètement.Bonne journée les petits pieds

  2. Merci Laurent et l’équipage .
    Tu sembles être overbooké … C bon signe la suite… ;)
    Gratitude force et bonheur à chacun ici là bas et maintenant.
    La séance continue avec les commentaires toujours ( j’arrondis ;) ) bien inspirés.
    beach
    Heureux que l’on soit connectés.
    Inity

  3. Salut les petits pieds !
    J’ai souvent des amis qui se posent des questions similaires mais ils n’ont pas la connaissance cruciale, celle que l’on change de monde/jeu/paradigme pour passer de la 3d a la 4d. Comment leur en parler ?
    Du coup ils me posent des questions sur ma nouvelle vies, avec en Toile de fond les inquietudes 3d, je leur explique ma demarche. Mais sans savoir que le jeu est fini, mon retournement parait etre une lubie de bisounours…
    Feu du coeur

    • Salut Trimon,
      S’ils voient que ta démarche te réussit, de par ton exemple, ils vont se poser des questions. Mais comme ils vont avoir tendance à transposer ta problématique dans leur monde 3D avec les peurs qui vont avec, ils ne peuvent comprendre. Peut être que l’exemple que tu donnes leur permettra d’aller voir plus loin pour eux-mêmes, car n’oublions pas que la démarche est personnelle avant tout.

  4. Je pense qu’il faut y aller mollo car bien des gens ne sont pas prêts à lire ou à entendre certaines choses qui leur paraissent être une hérésie. Ils risquent alors de tout rejeter d’un bloc, ce qui serait dommage…

    Mieux vaut donc y aller petit à petit, par exemple en les familiarisant dans un premier temps avec l’encodage de l’eau, ce qui peut déjà être « énorme » pour certains.

    Il ne faut pas oublier que chacun a son propre rythme et son libre-arbitre, et qu’il est primordial de le respecter.

    FDC

    • Perso, j’ai pas de recette établie quand je parle de ça. J’y vais selon l’instinct et le ressenti.
      Et quand on est honnête avec soit même et qu’on observe ce qui se passe à l’intérieur de nous, on arrive à cerner quand le mental-égo veut son petit quart d’heure de célébrité « regardes, moi je sais prends en de la graine petit scarabée ».

      Plusieurs fois j’étais tenté d’aller vers cette direction.. pas plus tard qu’hier d’ailleurs (oui je plaide coupable votre honneur laugh ) mais heureusement j’ai pu voir le panneau STOP avant qu’il ne soit trop tard.. blum
      Mais par contre Rayonnance, Êtreté, Feu du Coeur kiss sont toujours de mises.
      Comme c’est si bien dit dans l’article give_rose, le plus gros du boulot se fait avant tout au niveau du Coeur.

      https://www.youtube.com/watch?v=k7D0U_RhH-I

          • Mais enfin Romain, qu’est-ce que tu en sais de l’état d’esprit de cette personne ?! unknw

            Et puis, chacun a le droit de s’exprimer sans avoir à subir des jugements à l’emporte pièces. dash

          • Merci Vincent give_rose

            Je crois qu’il y a un gros malentendu. Si j’ai posté ce comm « en réponse » à mc c’était pas une réponse perso en son encontre mais c’était plutôt pour rebondir d’une manière général sur ce qu’il disait.

            Je n’ai en aucun cas blâmé ou montré quiconque du doigt D’ailleurs, comme à chaque fois, je ne parle que de mon expérience personnelle et de mon ressenti sur le moment sans plus..
            « Plusieurs fois j’étais tenté d’aller vers cette direction.. pas plus tard qu’hier d’ailleurs (oui je plaide coupable votre honneur laugh ) »

            « Se la péter en parlant d’ascension », pour résumer, c’est un truc qui peut nous arriver à TOUS et à moi le premier.. le petit égo ne va pas lâcher son emprise comme ça d’un claquement de doigt. Sachant cela, ça me viendrait pas à l’idée de critiquer un marcheur parce qu’il s’est fait avoir par un programme involuant (et je n’ai jamais dit que mc ou quelqu’un d’autre s’était fait avoir wacko ). C’est ni bon ni mauvais.. C’EST.

            Donc sur ce coup là, je ne vois aucun jugement à l’emporte pièces.. pas venant de moi en tout cas acute

            Je comprends pourquoi je poste pas souvent boredom

          • Nous serons tous des princes un jour et nous n’aurons plus besoin de nous justifier pour quoi que ce soit. Nous serons sûr de nous et mieux, nous enfoncerons le clou encore plus par tous les moyens afin de montrer ce que nous balance quiconque à la goule tout en ayant les meilleures intentions possibles.

            Voilà le gros soucis, beaucoup n’osent même pas s’exprimer par peur de se faire tailler un short mais aussi que d’autres comprennent de travers. Pire, n’osent peut-être pas la jouer naturel en se bridant aussi par peur alors que quoi de plus beau et de plus agréable un enfant qui s’exprime en totale sincérité, spontanéité, transparence, sans être conscient que cela puisse déplaire où pas ? Bien sûr, sans spam tout en ayant un minimum de tact.

            L’intéressant est la lecture de tous les témoignages, peu importe le mode de vie où le vécu de chacun. De là à être d’accord où pas d’accord et à débattre (même dans sa tête), grande perte de temps, illusion totale. Allez, ne faisons pas nos Calimero et soyons grands. Vivement que l’on devienne tous immenses afin de s’étonner mutuellement.

            C’est étrange mais c’est comme si je ressentais aussi les états-d’âme de chacun vis à vie des autres et pas seulement sur ma personne. Je savais qu’on allait te répondre de cette manière en quelque sorte et c’est incompréhensible. Comme si tout ce qui était fait aux autres en bien où pas me l’étais fait aussi, nous sommes vraiment tous reliés et au-delà de nos blablas inutiles, vous n’imaginez pas combien je vous aime, c’est surement ce vers quoi nous allons.

        • Si se la péter aidait à avancer, on le ferait tous mais puisque ce n’est pas le cas, à quoi cela servirait ? On aurait plutôt dit de l’enthousiasme mêlée à de la joie et vivacité, ce n’est peut-être que mon état d’esprit aussi (en réalité, pas que, vraiment pas que). Ne nous fions pas qu’aux écrits car nous serions parfois étonnés de ce que pourraient être et émaner les gens face à nous, il y a parfois jeu et relachement par l’écrit et le réel est bien différent.

          L’énergie des commentaires est souvent la même, cela manque de punk par exemple, d’insolence naturelle (un certain Bart m’avait fait marrer sur TDV, il avait réussi à faire gigoter et s’était fait recadrer rapidement mais grand savoir-faire, grand artisan à n’en pas douter) alors si en plus les énergies minoritaires viennent à se faire rembarrer pour rien par la maison de retraite, on est mal barré non ?

          https://www.youtube.com/watch?v=KcQ8zfa-t4U

  5. Par expérience, exprimer « haut et fort » ce qui EST, est à double tranchant, chez l’éveillé(e) ce sera un son mélodieux, chez le « bisounours » ce sera « cotonneux » en revanche, pour le comateux ce sera l’apocalypse (version biblique)..

    Il est (parfois) nécessaire de passer par une étape « édulcorante » de l’explication pour, petit à petit, le mener vers l’acceptation et, la découverte par l’expérimentation.

    « Tremblez mais avancez », c’est le conseil des Guides smile

    Feu du Cœur, heart

  6. Le mental résiste encore pas mal et se la joue « saboteur ». Alors qu’une part de moi connaît la paix, la confiance dans le « plan » céleste, divin, de l’invisible, à la fois individuel et collectif, une autre s’agrippe à des espoirs de déblocage de mécanismes qui ont amené ma compagne à choisir la séparation plutôt que la guérison… De mon côté, j’ai compris mes propres écueils (énergies de manque et de frustration) et oeuvre à leur libération, juste en étant moi-même, aimant, compréhensif, clairvoyant, joyeux, conscient.

    De son côté, elle fuit en se barricadant derrière des verrous mentaux qui l’empêchent de se raccorder à elle même (et pourtant elle a des capacités exceptionnelles, un peu comme la Corinne de Laurent). Cette divergence entre nous crée en moi une séparation, avec une tristesse immense qui s’abat par vagues, auxquelles je tente de ne pas résister. Juste les accueillir et sentir cette bienveillance de l’invisible (dont la partie de moi qui s’y trouve)… ça va mieux, et ça revient… sûrement jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien de ces basses vibrations.

    Mon empathie, plus subtile à l’égard de ma compagne séparée (je ne trouve pas le terme adéquat) qu’envers quiconque, tellement les partages de ces dernières années ont été forts, me fait ressentir la détresse dans laquelle elle se trouve (une mère perverse narcissique dont elle ne parvien pas à s’éloigner, une maison en travaux où son « homme à tout faire » – moi- n’habite plus depuis maintenant presque 2 mois, un travail stressant, les blessures multiples reçues par attraction en rapport direct avec sa situation familiale) et qu’elle semble elle-même nier (mais je la perçoit dans ses yeux lorsque je la rencontre).

    Alors quoi? Tout est parfait, pour la partie clairvoyante de moi-même. Pourquoi donc s’inquiéter pour cette amie, cette soeur? Pourquoi désirer autant son épanouissement, sa reconnexion avec elle-même? Pourquoi souffrir autant de cette séparation? Tout est parfait et les énergies qui se déversent sont tellement bienveillantes, malgré leur côté implacable.

    Pourquoi ne pas avoir pour elle et pour moi-même cette facilité, présente au travail face à tous ces gens en souffrance avec lesquels je parviens à communiquer d’âme à âme (je suis surpris de l’ouverture du coeur de tous ces gens qui échouent à l’hôpital ces derniers temps)? Il y a encore du nettoyage à faire, alors je n’ai qu’à rester sous cette douche bienfaisante, attendre qu’elle agisse, conjointement avec mon âme (la fameuse magie de l’âme qui agit).

    Et en effet, comme l’exprime si bien notre précieux ami Laurent, éclaireur toujours pertinent au milieu des sombres dénouements de nos petits programmes involuants (MERCI à toi, grand frère), c’est la foi, le feu du coeur (d’ailleurs toujours plus intense ces derniers jours, qui nous permettent de garder le cap, malgré la houle et les bourrasques, malgré les larmes et les spasmes thoraciques (résistances, encore)…

    Voilà, c’était une petite « tranche de vie », en toute transparence, dont je suis heureux qu’elle colle si bien à l’actualité, tant de cette souffrance de décapage, je puis retirer une joie incommensurable, certes pas encore stabilisée, mais combien ressentie, une fois de +, comme ma véritable nature, un des éléments de base de mon êtreté. Et pour ma compagne, la partie de moi qui se raccorde à cette joie ne s’inquiète pas… elle sait que tout ira bien, car tout est parfait…
    Si ça peut aider, déjà que ça m’aide de le transmettre, MERCI

    • Bonjour tout le monde!
      Hello Seb, merci pour le partage…
      la résonnance me pousse à te répondre: capacités ne signifie pas forcément joie, même actuellement, pour chaqueUn(e), ceci explique peut-être cela!
      le programme conduisant à cacher ses dons est bien incrusté… protection oblige!
      Nettoyage oui, encore et toujours!
      kisses air_kiss

    • Je te remercie pour cette petite « tranche de vie » que tu partages avec nous. J’en suis émue et je t’envoie un gros Feu du Coeur. Merci à Laurent et toute son équipe pour toute la Lumière qu’ils irradient pour nous faire avancer sur le Chemin divin.

  7. C’est comme les colonnes du temples qui trembles,nous le savions tous et en étions parfaitement informé par laurent et toute la fraternitée nous avons reçue tout ce qui était nécessaire pour passer chaque Un cette transition .Juste prendre un peu de recul et permettre au loi de l’un de se manifester dans sa simplicité comme nous avons pu l’observer dans la beautée de la création.Grand feu du cœur… heart

  8. Merci Laurent pour cet article à nouveau très parlant. Et merci également Seb pour ton témoignage courageux ‘ poignant et sincère. Le lire m à beaucoup ému. On perçoit en ton coeur un amour immense, beaucoup de compassion et de lucidité. Il fait écho en moi car même si je ne vis pas une situation identique je ressens des émotions similaires face aux personnes de mon entourage et aux rapports qui en découlent. Je suis avec toi d âme à âme. Énorme feu du coeur à tous et toutes

  9. merci à toute l’équipe, feu du cœur à seb qui m’a retourné les tripes avec son témoignage, on est en pleine tempête, accrochons nous bien au bastingage, après la pluie vient le beau temps, bisous et feu du cœur à tous.

  10. Merci Laurent, du mal à trouver la paix en ce moment et je dois avouer que j’attend tes écrits et vidéos avec de plus en plus d’impatience car à chaque fois ils m’apportent la paix. Je viens aussi de perdre mon travail et je suis dans l’incertitude totale sur ce que sera demain. Je passe par des crises d’angoisse fortes à des moments de déprime, et heureusement à des moments de paix intérieure. Merci encore à toi de tout mon cœur ainsi qu’à toute l’équipe.

    • Tu sais à propos de quoi tu t’angoisses ? L’incertitude de demain c’est pour nous tous mais je dirais qu’en ayant la foi sur l’arrivée du nouveau monde y’a pas à avoir peur, alors que dans l’ancien on pouvait raisonnablement s’inquiéter en suivant les actualités.
      Mais si tu stresses juste par rapport à la « perte » de ton boulot rappelle toi de tout le temps libre que tu vas avoir pour dormir, être, faire des choses que tu aimes ou redécouvrir une passion (moi y’a 2 jours je me suis acheté un piano), et de te redécouvrir toi-même au delà du statut social et de l’image de toi que ton travail te procurait.
      Certes t’auras moins de petits papiers certifiés BCE dans la poche mais on n’en a vraiment pas besoin de beaucoup, d’ailleurs quand je m’inquiète pour l’argent (ça arrive encore malgré le fait que je chôme depuis 4 ans), je me dis bon de quoi ai je réellement besoin sur le plan matériel pour assurer l’essentiel cad la survie du corps physique en attendant la transmutation ?
      Pour le froid un bon sac de couchage d’alpiniste et quelques vêtements, pour l’eau des 3C2P (et de l’argile ou du charbon actif si vraiment y’avait une grosse crise sanitaire), tes 3 cristaux l’amour UN et un petit baladeur mp3 pour écouter les modules de YZ et GUYZ.
      Après tout le reste c’est secondaire smile

    • Cultiver le lâcher prise, cultiver le détachement, cultiver la confiance en soi.
      Alors, en calmant le mental s’installera l’intuition, en calmant l’émotionnel on accédera à la foi, en cultivant le détachement de l’ego on accède à la joie. Nous sommes alors plus prêt de l’amour, et plus prêt de notre Soi-supérieur.

  11. Merci pour ce nouvel (85) et intéressant article qui souligne -entre autre- que l’intelligence intuitive du cœur est une intelligence capable d’adaptation constante devant toute personne ou situation avec qui nous sommes en interrelation/interaction, et par là même le style linguistique en fait partie…
    Merci aussi pour les témoignages vibrants de certains. Je connais aussi des périodes d’anxiété et angoisse fortes ; et bien que toute l heart heart a théorie, je la connaisse, j’ai parfois des difficultés à Etre, dans l’acceptation et négocier du mieux possible le virage.
    Pour Neptune (Maître des Eaux du Ciel en mytho.)je sais que les signes d’eau (cancer, scorpion et poisson)sont encore plus secoués de par leur Energie constitutive majoritairement. (Une vraie cancer vous en parle)
    Mais n’est ce pas justement en lien avec le Service auquel nous voulons coopèrer et apporter notre pièce dans le « Grand Puzzle » et nettoyer les « Eaux d’Urantia-Gaïa »

  12. salut laurent et merci car quand je te lis j’ai la sensation que tu dis ce que je sais déjà en moi (je ressens un sentiment de résonance, comme un baume au coeur ) et je suis admirative de ta compétence à l’exprimer de façon limpide avec ta « touch » en plus !!! que du bonheur !!!

  13. Nous sommes en pleine tempête dans une mer agitée…. gardons le cap et lâchons les bagages inutiles par dessus bord…
    Feu du cœur à toute l’équipe au sol et tous les marcheurs smile give_rose

  14. Salut les amis,

    Je viens une fois de plus de lire vos commentaires, qui sont toujours aussi vrais, touchants et très à propos, par rapport à ce que nous sommes en train de vivre.

    J’ai envie de vous dire, qu’on reconnait le mental-ego quand on joue tour-à-tour le rôle du bourreau, de la victime ou du sauveur.

    C’est peut-être encore une part du mien qui me pousse à vous faire ce témoignage. Sauf que je parle le plus souvent avec mon cœur, surtout avec vous.

    Aussi, en ce moment, il y a un livre que je lis à dose homéopathique, parce que je trouve qu’il n’est très facile d’accès : « La Doctrine Secrète » de H.P.BLAVATSKY. En fait, je persévère car on arrive à y trouver de superbes pépites, notamment celle que j’ai lue hier soir et que je vais vous partager. Il s’agit d’un extrait du tome 2 (section VI) :

    (Les mots auxquels j’ai rajoutés un * sont en italique dans le texte).

    « L’ŒUF DU MONDE

    D’où vient ce symbole universel ? L’Œuf a figuré comme emblème sacré dans les Cosmogonie de tous les peuples de la Terre et a été vénéré, tant à cause de sa forme qu’à cause du mystère qu’il renferme. Dès l’origine des premières conceptions mentales de l’homme, il a été considéré comme le symbole qui représentait le mieux l’origine et le secret de l’Être. Le développement graduel du germe imperceptible dans la coquille fermée ; le travail intérieur qui, sans l’aide apparente d’une force extérieure, avec un rien* latent, produit un quelque* chose* d’actif, sans autre apport que la chaleur et qui, après avoir graduellement évolué une créature vivante et concrète, brise sa coquille et apparaît aux sens extérieurs de tous comme un être auto-généré et auto-créé ; tout cela a dû constituer dès le commencement un miracle permanent. »

    Comme quoi, les réponses sont là, sous nos yeux depuis des milliers d’années, seulement le filtre de nos croyances nous empêche de les reconnaître.

    Alors, je sais que la croyance populaire a installé en nous le complexe de « La politique de l’autruche », mais j’ai envie dire : retournez dans votre œuf afin de faire renaître le plus bel oiseau…

    Les oiseaux tels que l’ibis, le cygne, le faucon, etc… tiennent également une grande place dans ces cosmogonie.

    Il me semble qu’on parle, ici, de la naissance d’un Christ.

    Encore merci Laurent pour tes précieux conseils, merci l’équipe.

    Feux du cœur à tous !

  15. Bonjour à tous,
    Préambule :Novice ayant, des petits poucets, 1 cdc et 3 AU depuis plus d’ un mois, je n’ai pas encore su établir correctement un « contact » avec mes cristaux.
    Ma « programmation » 3D me pose encore comme un observateur ouvert et curieux, certes, mais encore..observateur.Réel, pas réel, doute, certitude, délire…Toute la littérature abondante des sites, les mp3 et autres vidéos de Laurent me parlent.
    J’essaye de tout lire et de tout voir profitant d’une longue parenthèse professionnelle (3ème année de chômage).
    Bref, qu’est-ce que ces objets et qu’est- ce qui doit se passer avec moi ou que dois-je faire pour qu’il se passe quelque chose en moi (petite voix) qui permette l’établissement de LA communication (CDC, AU,..). Quelques litres d’eau encodé bu plus tard..
    Laurent dit souvent qu’il ne faut pas juste croire, mais expérimenter par soi même et se faire un avis…OK, let’s go…
    Étant en formation de ré-emploi potentiel (recyclage?) mais en fait rien n’est moins sûr (trop vieux, trop de barbe, trop indépendance d’esprit, trop d’expérience, trop cher, bref tropico..)
    Je suis donc en cours toute la semaine (35h) avec d’autres adultes (trop top aussi..)
    Pour m’aider dans ma concentration et pour leur faire « prendre l’air », je pose mes deux AU sur ma table de cours et apprécie de les regarder, toucher et ressentir.
    1)-Lanterne:
    L’énergie est forte, intense s’exprimant par une vibrante fraîcheur dès que mes mains pointes en direction de mes AU.
    Je me suis aperçu, sans rien dire, au fil des jours que je n’étais pas le seul à le ressentir dans la salle.
    Constat : Les petits AU rayonnent un max et c’est perceptible
    Plusieurs camarades m’ont demandés successivement pourquoi ces petits cailloux étaient posés sur ma table ?
    « Approche ta main et dis moi ce que tu ressens. »
    Le résultat diffère selon les personnes.
    Une jeune femme professeur de mathématique (logique et pas versée dans le spirituel) à immédiatement ressenti la même chose que moi: une fraîcheur intense.
    Elle me précise quand même qu’un magnétiseur lui avait dit qu’elle avait un fort potentiel de ce côté là ;) Tout n’est pas perdu..
    Un autre jeune homme qui aime à jouer des baguettes de sourciers et du pendule(je l’ai appris par la suite) à lui aussi ressenti les même effets.
    D’autre s’y sont essayés avec plus ou moins de réussite.
    Observation personnelle: Ceux qui ne semblaient pas y arriver semblent trop préoccupés dans l’instant (soucis, nervosité,..) et pas en capacités de se mettre dans leur champ cognitif. Et puis méfiance, ce gars bizarre, avec ces « cailloux », on ne le connait pas….Cela sens le souffre, on en a brûlé pour moins que cela!
    2)-Le phare
    Le plus intéressant pour moi à été un stagiaire très discret et quelque peu taciturne (le genre taiseux.)
    Lors d’un sortie collégiale et culturelle ; il me fit part qu’il avait du magnétisme et qu’il s’en servait pour soigner des personnes.
    L’occasion était trop belle, je sortais mes 2 AU de ma poche et lui demandai s’il ressentait quelques chose en passant une main au dessus….Rien.
    Bien. Il y avait un peu de vent ce jour là et me suis dit qu’il n’était pas en « accord »(un peu comme avec une station radio)avec mes AU.
    Pourtant au bout d’un moment, il se mis à distance du groupe avec un certain mal-aise dans l’attitude en disant qu’il émanait de moi trop d’énergie et qu’il ne pouvait rester près de moi…
    Le lendemain en salle de cours, il se tenait aussi à distance (les places sont libres) et me regardait de travers « tripoter » mes « cailloux ».
    A la pause, il me fit part que cela le mettait mal à l’aise, qu’il en ressentait les effets et qu’il comprenait pourquoi il était aussi fatigué depuis le début de la formation (1 mois sad désolé..) bien qu’il ne se soit jamais assis à côté de moi. Je me suis alors excusé et ai promis de laisser mes AU dans ma voiture le reste de la journée (les effets semblent porter vers 5-6 mètres de rayon selon lui).
    A la fin des cours, je lui ai demandé s’il se sentait mieux ? Oui..mais il reste quand même sur la défensive..
    3)- Petite conclusion provisoire personnelle et forcément subjective:
    -Oui, les Au rayonnent fortement et c’est perceptible par d’autres que vous.
    -Non, toutes les personnes ne le ressentent pas ,consciemment, pour l’instant, y compris mes proches qui me le reproche d’ailleurs
    -Oui, les AU et CDC fatiguent si on les porte sur soi ou pose à proximité (table de nuit).
    -Oui, le regard des gens à votre encontre, change et ceux qui vous jugent ne sont pas forcément les plus ignorant en la matière. Ils ont un savoir, mais pas la connaissance qui va avec.
    -Non, je ne viendrai pas en cours avec mon CDC à tripoter sur la table (je suis sûr que vous y avez pensé ;))
    -Je n’ai expliqué à personne, l’origine, ni le but, ni la démarche. Trop fragile et personnelle.
    Je leur demande juste de m’expliquer pourquoi cela rayonne et quelle est la source d’énergie ? Je perçois certains comme des marcheurs en devenir et fais confiance à leur petite voix.Bien sûr, si un réel besoin se fera sentir et lorsqu’une certaine confiance s’établira, je les orienterai vers le site de Laurent. A eux de trouver les réponses à leurs questions. Je serai bien incapable de synthétiser le fond sans me perdre dans les formes. N’est pas plombier qui veux..
    Mon but dans cette démarche 3D n’était pas de « jouer » avec toutes ces personnes que je côtoie et respecte au quotidien; mais cela m’a permis de lever un doute sur le fait que je ne suis pas le seul à ressentir et profiter de l’énergie émanant de mes compagnons.
    Et je remercie tous les jours ces derniers de partager cela avec moi.
    FDC

  16. OK, C très bien tout ça, merci de vos partages ! good
    J’ai un 3C2P au cou en permanence, un Amour1 en poche…
    Cependant, quand ça fait déjà 66 ans, qu’avec sourires, humour , envoi d’Amour et de Lumière dans tous les lieux (y compris dans la nature) lors de mes passages, ( l’amusant est que certains se retournent vers moi et me regardent, quand j’œuvre, par exemple , mentalement à l’arrière, sur une foule, dans une gare, ou grand magasin ou plage…les enfants eux se tournent et me sourient en plus) me trouver dans l’état actuel, de la mouise en augmentation où je suis pleinement et en HS ne me va plus du tout.
    Je suis H.S. aussi mentalement, je sens les Guides, les vois, leur parle, mais suis sans réelle connexion. Normal Docteur Laurent ?
    Je n’ai même plus la force de ruminer ou de rager (faut pas , je sais, mais essayer de donner des baffes au destin ça fait du bien) L’Ego s’est calmé, la Petite Voix que j’ai toujours eu est bien là, comme d’hab. La seule chose qui m’est dite est « patiente » ! dash
    Pour un taureau C la pire des choses rofl , je m’active tel un moulin à vent… pour ne RIEN faire bouger dans le matériel, Le chat et moi nous irons sous les ponts, à pieds sad !
    Une marcheuse give_rose m’a bien aidé (et constaté certaines choses), en me faisant du Reiki bravo .
    J’ai l’impression d’un petit mieux. Gratitude a ELLE heart . J’oeuvre sur ce qu’elle a constaté… ça épuise aussi, bien qu’un mieux flagrant, je V re-œuvrer pour cela yes
    N’empêche qu’il me semble que tout ces foutoirs m’épuisent encore et encore sans fin, mon humble flamme de petite bougie attire de plus en plus de la nuit noire.
    L’étonnant est que j’ai parfois l’impression de marcher comme sur un nuage wacko , et là je peux vous dire que c’est casse « gueule » quand, à nouveau il m’est ressenti le sol sous les pieds.
    SOS Laurent. C’est quoi encore ce truc ?
    Je comprends ton état yes , et quand je pense à ta (votre) baignade bientôt, je (vous) t’envoie toute l’Energie Cosmique possible d’Amour heart .
    Tenez bon l’équipe. Au moins vous avez « l’équipe » ! good
    Dans mon trou de Menton, au rond point d’enfer, le désert de Gobi avance… Famille et ami(e)s = poudre d’escampette…! Et personne ne sait quoi je fais blum
    A croire que l’humble bougie les dérange !
    C’est vrai que, trop d’emmerdes nuit et fait fuir au K où me cotoyer leur porterait la « scoumoune » à eux aussi . bad
    Beaucoup d’autres personnes m’approchent, me parlent, puis me racontent leurs problèmes (moches) et sans me connaitre me demande des conseils…sans égo (jamais eu là) , j’aide.
    Une personne, dont sa demande était très forte et importante, il cherchait depuis longtemps à comprendre « ces choses » que je lui expliquais, finalement G dirigée sur Laurent, auquel il s’est abonné… pour tout.
    Merci à tous de votre patience à me lire et Feu du Cœur heart aussi

  17. Merci de vos réponses laugh pour le casse gueule… j’ai donné… basta laugh Août 2015 = côte cassée, risque de perforation du poumon… Février 2016 = sonnée au sol,(traversant la chaussée le soir tombant ; comme moi) 4 points à l’arcade sourcilière, lunette mal en point (moi c’était pire laugh ) et 2 voitures qui klaxonnent pour passer… L’est beau le collectif à Menton !
    Ici Pleine Lune – ça va secouer
    https://www.youtube.com/watch?v=t1CFLqFpR3I

  18. J’apprécie beaucoup l’intégralité de ton article, mais puis-je, Laurent, apporter un point de vue différent sur le « détail » de la définition et la notion d’intimité, aussi comme mon témoignage de l’exploration de l’intimité dans sa palette de nuances depuis … ma naissance ! lol

    De ce que je perçois de ce qui est appelé « intime » (dans un contexte de dualité, en 3D) dans ton texte relèverait à mon sens
    – de l’honnêteté profonde avec soi-même (et donc avec autrui)
    – et de l’identification et de la reconnaissance de ce qu’on a encore à nettoyer/travailler/transformer
    Et ceci est effectivement l’autre face de la pièce qui est le fortin intérieur des blessures, les barricades imprenables des peurs et des hontes, la cachette de manipulation.
    Et avec cette acception, je te rejoins à 100% sur ton explication.

    Et j’aimerais alors parler des nuances sur la palette de l’intimité. D’après le dictionnaire, l’intimité implique la capacité même de relation/ de connexion (et non pas de cachette, de fortin intérieur), la transparence, la profondeur, la confiance, la réciprocité, la vulnérabilité.
    Avec en plus une capacité d’être avec, et d’être séparé de l’autre (donc une notion de porosité qui peut varier, de peau, de « membrane » relationnelle et énergétique qui peut s’ouvrir et se fermer selon les circonstances comme une membrane cellulaire qui fait des échanges avec son milieu).
    Donc le fortin barricadé intérieur où l’on est en embuscade pour tirer son épingle du jeu, est une déviance de l’intimité ratée en quelque sorte.

    De ce que j’ai pu percevoir au fil de mes explorations personnelles est que l’intimité (les intimités devrais-je dire smile ) implique le lien/la relation/la connexion à plusieurs niveaux,
    – de soi à Soi, (entre les différentes parties de nous-mêmes)
    – de soi/Soi à l’autre, (entre deux personnes)
    – de soi/Soi au collectif. (entre soi et le groupe)

    On ne peut pas faire de véritable lien si on ne prend pas en compte là où on en est soi, là où en est l’autre avec toutes ses limitations et ses prisons à l’instant T.
    Donc la notion d’intimité implique le respect profond de son évolution et de son rythme d’évolution pourrait-on dire.

    Respect dont fait partie intégrante de ne pas créer de violences supplémentaires en forçant les barrières de Soi, de l’autre, mais qui les accueille de façon inconditionnelle, pour que la confiance puisse être le terreau de la relation transparente… ( = intime), car les barrières tomberont d’elles-mêmes, naturellement, sans forcer.

    Que serait d’ouvrir un bouton de rose en train de se former? On le massacre de fait si on l’ouvre avant qu’il ne s’ouvre de lui-même.

    Ce serait un peu la même chose avec son bouton de rose de l’Etreté que l’on peut aussi appeler jardin secret à mon sens (à ne pas confondre avec une complaisance intérieure où l’on ne regarderait pas ce qui ne nous plait pas en nous, ce qui nous conduirait effectivement au mensonge).
    Laisser à notre bouton de rose de l’Etreté le temps de mûrir et de s’ouvrir en son temps (personnel), l’arroser avec tendresse, c’est-à-dire s’accorder le temps de pacifier toutes ses parties, le temps de se pardonner partout, me semble être un préalable à la transparence intérieure, qui peut alors apparaître d’elle-même naturellement.

    Et cette intimité-là, c’est-à-dire cette relation-là de soi à Soi et de Soi à l’Autre, basée naturellement sur la confiance et la transparence et l’Amour, a son propre rythme d’élaboration, et transcende l’espace-temps et les dimensions (à mon sens toujours, hein).

    Je peux témoigner que dans les plans de lumière il n’ y a jamais d’intrusion bien que tout soit transparent. Ne rien avoir à cacher n’autorise jamais aucune Entité qu’elle qu’elle soit à pénétrer dans l’espace-temps de l’autre Entité, à moins de le lui avoir demandé au préalable (et obtenu son accord), et avec le plus grand des respects et la plus grande des tendresses, en respectant ses rythmes d’évolution sans jugement aucun, qui nécessitent, par endroit, par moment, de laisser encore un peu un léger voile de soin sur une blessure, ou de ne pas utiliser certaines images qui pourraient blesser encore, bref, de laisser un peu fermée la membrane relationnelle sur certains points … qui s’ouvriront à leur rythme un peu plus tard aussi bien dans la dimension 3D circonscrite à notre corps de matière actuel, que dans la dimension 4 D qui englobe tous nos corps, ou encore les dimensions au-dessus qui englobent le collectif de notre Essence/Esprit/Ba.

    Cela serait comme un pont relationnel, comme E.T. qui pointe son doigt qui s’allume vers le doigt du petit garçon. Ce n’est pas du farfouillage intrusif, c’est de l’accueil ouvert, du contact doux et sensible, qui n’est possible que dans la transparence de là où on en est (même si tout n’est pas transparent en soi, quand on sait ce qui ne l’est pas, on peut le signifier à l’autre, ce qui est déjà une marque de transparence d’intention, et de transparence intérieure en évolution).

    Par observation, C.G. Jung disait que l’Ombre ne pouvait être éclairée directement sous peine de s’enfoncer davantage dans les profondeurs (de l’inconscient). L’Ombre intérieure a besoin de zones à mi-ombres pour se laisser remonter à la surface du conscient, se laisser transformer un petit chouïa, et se laisser éclairer à quart-ombre, se laisser transformer encore etc… jusqu’à être éclairé complètement en arrivant enfin complètement à la conscience.
    C’est un apprivoisement.
    C’est cela (pour moi) le respect de son rythme d’ évolution. Et le respect du rythme d’évolution de l’autre.
    Et s’autoriser à pénétrer l’univers intérieur de l’autre en lui imposant (dans le meilleur des cas) ses explications trop souvent égocentrées, ses « conseils bien intentionnés », ses soins, ou son univers personnel reviendrait à une intrusion et pourrait donc se révéler blessant (comme quand on marche avec nos gros sabots sur les pieds nus de la personne qu’on veut aider à se relever ou qu’on donne un coup de coude dans le nez du voisin quand on se retourne pour lui donner quelque chose smile ), ou cela pourrait se révéler aussi complètement contre-productif. Plouf, retour en eaux profondes de l’iceberg… retour à la case départ sur le grand jeu de l’Oie.
    (C’est le pourquoi de la nécessité de s’assurer qu’on a l’autorisation de la personne… et apprivoiser la délicatesse avec nos gros sabots. La délicatesse d’Obélix smile )

    En synthèse, je dirais que l’intimité est liée à la connaissance profonde de soi et permet alors l’entrée en connexion limpide avec l’autre – si l’autre est prêt à cette rencontre, à ce tissage délicat. Avec la liberté au sein de cette intimité, de venir au contact ou pas. C’est un pas de deux entre soi et Soi pour chaque Un, qui permet alors un pas de deux entre les deux Un. lol

    • Merci Gabrielle pour cette intervention éclairante. Je me rends compte que finalement, tous les boutons de rose ne s’épanouissent pas au même rythme, même s’ils sont portés par la même branche, et on en revient à la perfection de la Vie…

      • Merci Seb, ta synthèse poétique est magnifique… et je te remercie aussi pour tes partages de grande sensibilité.
        C’est d’actualité lol give_rose give_rose give_rose (c’est un bouquet ou un buisson !)

  19. Salutations à tous.
    Voici un article (en 3 parties) que je souhaite partager…

    Le réveil de la puissance Atlante (canalisation de l’Archange Métatron transmis par James Tyberonn) :
    * http://elishean-portesdutemps.com/le-reveil-de-la-puissance-atlante/
    * http://elishean-portesdutemps.com/le-reveil-de-la-puissance-atlante-2/
    * http://elishean-portesdutemps.com/le-reveil-de-la-puissance-atlante-3-la-spirale-descendante-de-la-phase-finale/

    Une question reste cependant sans réponse pour moi : quelle relation entre le « Firmament » dont nous a parlé Laurent et la « seconde Lune de cristal » dont il est question dans cet article ?

    Bonne lecture.

  20. Je me retape les vidéos des articles 80-81-83 car ça bouge. Avez vous remarquez avant voilà plusieurs années comment les périodes émotionnelles durait plusieurs mois années? Bref, Des hauts et des bas, ça allait bien plusieurs mois, puis mal plusieurs mois, ensuite cela à accéléré. Ça allait bien quelques jours et mal quelques jours, puis ça va mal un jour et bien l’autre jours, c’est temps-ci on a des hauts et dans bas opposés dans la même journée, bon j’imagine qu’ensuite ce sera d’heures en heures et puis minutes par minutes, bref de quoi virer dingue ou pas. Donc cette états vibration assélaire et va vibrer de plus en plus rapidement comme une forme wave ou forme sinusoïdale jusqu’au point zero dans un non temps. Les dimensions son comme DO, RÉ, Mi, FA SOL, LA, SI. Donc, la 4D et 5D sont le FA et SOL qui deviennent ensemble une harmonique car il n’y a pas de plage de notes d’expressions entre.

    • Oui je le sens je fais un peu le yoyo depuis quelques jours et j’en ai de plus en plus ras le bol de mes conditions de vie et de tous les vautours/abrutis que je vois partout.
      J’ai aussi pas mal de pensées violentes et des envies de vengeance qui remontent.
      Bon je reste centré, je respire un coup et ça passe, mais je commence à mesurer à quel point certains risquent un jour de péter un câble et de rentrer sérieusement dans le lard de leur patron ou de leur banquier.

  21. http://lapressegalactique.com/2016/10/20/votre-quart-de-travail-commence/
    Coucou bonjour,
    Je voudrais vous partager une expérience que j’ai vécu il y a deux jours.
    J’ai lu l’article dont j’ai mis le lien en début de message, mais surtout écouté la musique lié à cet article. Je vous invite vraiment à le faire ; lorsque j’ai écouté cette musique , j’ai pris spontanément un cristal L’Amour-Un dans mes mains ( en fait , il y en a un qui ne me quitte guère!!) et j’ai éprouvé toutes sortes de sensations totalement fabuleuses avec des émotions d’une intensité époustouflante. Faites l’expérience et offrez votre partage. Je suis curieuse de découvrir ce que chacun et chacune peut ressentir et recevoir. Laissez faire, laissez venir sans chercher à ressentir quoique ce soit de particulier. Vibrez et vivez ce moment avec délice. Je le ré-écoute régulièrement en me connectant à La Source. Fabuleux. Je vous aime ; je nous aime. Feu du coeur mes frères et soeurs.

    • Emotion quand j’ai vu qu’il s’agissait du 2ème mouvement de la 7ème symphonie de Beethoven, que j’aime particulièrement depuis toujours. Je dois dire que l’égrégore « je suis la source  » marche à fond car je l’ai entendu lorsque j’ai écouté dans cette version, alors que je ne disais pas la phrase. Merci pour ce partage Evelyne.
      Je vous mets juste une version de ce mouvement à un tempo qui me semble beaucoup plus en esprit avec celui de Beethoven, et davantage calé sur le rythme cardiaque, ce qui en augmente la portée au niveau compassion, ce 2ème mouvement est comme tous les 2èmes mouvements des symphonies, un Andante, c’est-à-dire, un mouvement lent (et non pas un allegretto -rapide- comme c’est indiqué de façon erronée). (on n ‘a pas besoin des images de cette vidéo, je les masque d’ailleurs pour écouter)
      https://www.youtube.com/watch?v=haseluAw20M
      heart

  22. Merci Evelyne du cadeau!
    Je ne suis pas branchée musique classique habituellement mais celle-ci va droit au cœur et bien en profondeur!
    TOUT EST LA SOURCE ou TOUT EST AMOUR: c’est pareil!
    beau week-end à tous-toutes (et les autres! laugh )
    kiss air_kiss

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*