35 – 8 Principes Clés des Lois de l’UN

principes_UNIl n’est pas toujours simple de faire des synthèses mais je crois que celle-ci  vous aidera amplement à découvrir les multiples ramifications inconscientes qui minent tous les progrès d’éveil du préhumain qui s’ignore.

Comme vous le savez, j’aime bien le cube métatronique, alors je vous ai confectionné comme un rubic’s cube où chaque principe se trouve à l’un des sommets tout en sachant qu’au centre c’est tout simplement l’UN.

Inutile donc de vous faire patienter plus longtemps et passons à une petite vidéo d’une trentaine de minutes où vous découvrirez l’essentiel de ce qu’il faut avoir en tête pour avancer sur le chemin.

HG_007

Bien, maintenant que vous savez, il ne vous reste plus qu’à œuvrer dans votre quotidien afin d’ancrer ces principes fondamentaux. Il est inutile de vous dire de venir revoir cette vidéo régulièrement à moins d’avoir fabriqué un petit cube où vous aurez inscrit chaque principe en son sommet.

Il vous suffira alors de le tripoter de temps en temps pour vous rappeler l’essentiel et surtout faire le point où vous en êtes réellement arrivé à un moment précis. C’est toujours bon de rester conscient qu’il n’y a pas vraiment d’objectif à atteindre mais que c’est l’expérience en cours de route qui est le plus important pour faire émerger une êtreté hors du commun.

Laurent DUREAU

Quelques articles où ces notions ont déjà été abordées

59 commentaires sur 35 – 8 Principes Clés des Lois de l’UN

  1. Salut,

    Tout d’abord, mes compliments en ce qui concerne le nouvel éclairage, en plus de celui de nos lumières habituel. laugh

    Je ne veux pas faire le chipoteur, ni le bisounours, mais les « mauvaises herbes » n’existent pas! C’est un terme inventé par la société patriarcale, donc très involutif.

    Est-ce que vous croyez que la création, dans sa grande sagesse, qui a inventé la vie de manière parfaite, aurait créé quelque chose qui ne sert à rien?

    « Herbes pionnières » est beaucoup plus approprié.

    Alors, je sais que c’est une image, cependant, je ne pouvais m’empêcher de le préciser.

    Après tout, être dans les lois de l’un, est-ce que ce n’est pas admettre que tout a son utilité?

    Une fois que tout le monde aura compris ça, on laissera de côté les désherbants, aussi manuels que chimiques.

    Pour conclure, seuls les désherbants mentaux ont leur utilité, eux au moins ne détruisent pas la vie pour rien!

    Sans vouloir faire offense à ton enseignement, mon cher plombier-professeur de Laurent. Attention, je ne voulais pas dire professeur de plomberie, quoique sait-on jamais… laugh

    Bisous à tous.

    • Salutation,
      les mauvaise herbes (ou herbes involuantes) sont celles qui étouffent la croissance des fleurs de l’Unité.
      Ca va être dur de jardiner si elles sont encore la, alors on les enlève avec douceur et respect !
      Feu du heart

      • Faux et archifaux.

        Les herbes pionnières servent à rééquilibrer un sol mort.

        Il s’agit de la première étape avant la forêt, car oui, initialement, la Terre était recouverte de forêts. Elles ont été détruites pour faire de l’agriculture (la pire invention de l’homme) et/où la guerre.

        Pour exemple, les Gaulois, société matriarcale, vivaient de manière intégré à la nature, c’était une source importante de spiritualité (ça l’est toujours d’ailleurs). Jules César disait que quand il traversait la Gaule, il ne voyait pas une seule fois le soleil. Les romains sont arrivés et ont tout rasés.

        Enfin, on pouvait trouver à manger gratuitement et en abondance, alors rien de mieux que de créer rareté afin de tout marchandiser.

        La concurrence entre les plantes est une invention de l’homme.

    • Je m’immisce dans vos échanges. smile Personne à tort…seulement on récupère un monde totalement déséquilibré alors on fait au mieux…c’est sur que les mauvaises herbes entre guillemets sont pas mauvaises en soi tout comme les micro organismes (les relous) qui sont là pour maintenir un équilibre et pour nous dire que quelque chose ne tourne pas rond mais bon là on est dans l’intériorité de l’être et ses programmes involuants…pour monter en fréquence et continuer à pousser librement…pas le choix que de lâcher ces basses fréquences! L’extérieur reste le reflet de l’intérieur. Alors pour commencer on rééquilibre son être…dans l’humilité la fluidité…sans se faire des noeuds à la tête! Bises

      • Émilie, tu as raison.

        Je disais tout ça, sans aucun ton belliqueux, seulement à titre d’information. J’aime débattre cordialement et mon but n’était pas de créer une ambiance nauséabonde.

        Par rapport à mon expérience, je sais que nous avons énormément à réapprendre de la nature. C’est mon rapprochement envers celle-ci, qui m’a ouvert, récemment, à la spiritualité.

        Enfin, je pense que c’est le démontage des idées reçues qui nous éloignera de la basse fréquence. Surtout, quand je vois que certains pensent que la Nature est une menace, il faut arrêter simplement de lutter inutilement contre elle!

  2. Salut à tous

    Merci énormément laurent pour cette vidéo si simple mais tellement puissante smile En la regardant mon Âme sautillait de joie. Tout devient plus limpide désormais feu du coeur à toi. Je vais la partager humblement pour apporter mon aide à travers toi. Je n’ai pas de mots pour te dire la puissante gratitude de ce que tu fais pour nous tous
    MERCI

  3. Ah c’est cool! Merci Laurent, tu me fais plaisir là et me réconforte dans mon for intérieur smile
    On va pouvoir mieux se reconnaître et dégager nos vieilles casseroles toutes pourries qui font du bruit et qui sentent pas bon! (Un peu plus facile d’avancer sans ce tas de ferraille).Quelle crasse n’empêche!!! Va falloir frotter sévère avant que ça brille, que ça sente la rose et que ça joue les notes justes…bises.

  4. Un Grand Merci Laurent!….
    ça me parle Enormément et je vais mettre en pratique à partir d’aujourd’hui ce que tu viens D’Expliquer!…Je Grave en Mon coeur ce Cube avec ses 8 principes pour ne JAMAIS L’Oublier….

  5. Bonjours tout le monde.
    Je crois qu’on est nombreux à partager plus ou moins la vision de ces mots, et comme le grand manitou nous a demandé de compléter le reste,
    alors je dirais pour ce qui est du respect ne veux pas dire obéissants ou docile.
    Par contre la fluidité ne veut pas dire malin ou faux cul
    Les autres je ne sais pas
    Mais bon ça se discute
    Merci Laurent et A+

      • Bonjour tout le monde
        Bonjour Émilie
        Oui effectivement il y a pas mal de personne qui, pour exister il se responsabilise et prends des initiatives et ils sont tellement dans le mas-tu vu que ça devient chiant.mais dès qu’ils sont en face d’eux même ils ne sont pas responsable, et c’est toujours la faute à quelqu’un ou quelque chose.
        Je crois que être responsable ne veux pas dire chef ou leadeur.
        Mais c’est juste accepter le résultat et les conséquences de notre expérience.mais bon hein
        Aller bonne journée et A+

  6. Merci…. ça pêche encore et toujours au niveau 4, chez moi… peut-être un implant ou une entité à dégager ? je rattache la colère que j’éprouve parfois et que je ne contrôle pas, malgré mon travail dessus, ou alors je m’y prends mal. Y aurait-il une méditation ou un travail à faire spécifique pour m’aider à reprendre le contrôle dans ces moments là ? merci.
    Joyeux Lundi à tous heart

    • laisser emerger et rester tranquille avec, car l’émotion est un mouvement …là est la méditation …et plus on est témoin de cela plus la racine peut apparaître et VOIR que c’est là permet de s’accueillir simplement …avec bienveillance et douceur !

    • Coucou Marie,
      De mon expérience longue en exploration de la colère (!), la colère est une énergie (neutre) avant toute chose, comme un volcan intérieur qui pète un coup de lave. L’aspect involuant de la colère se situe dans le fait de s’y identifier, de s’y accrocher, de ne pas arriver à desserrer la mâchoire de l’os, et de finir par déverser sa colère sur l’autre en face, sur les autres. Et là, c’est une sorte de contamination énergétique, l’autre peut entrer dans la spirale de la colère (on dit bien faire monter la mayonnaise…), et cela crée/alimente alors des égrégores et des merdasses à n’en plus finir…

      Mais la colère est un formidable réservoir d’énergie qui peut soulever des montagnes quand on s’en sert positivement.
      Par exemple, un truc te met en colère, tu vois rouge, ça déborde, tu as envie de casser quelque chose ou la gueule à quelqu’un, et bien il y a une énergie qui est présente là (envahissante, même, tu ne peux t’y soustraire, elle s’impose).
      Utilise alors cette formidable énergie qui se libère par la colère en faisant des trucs physiques difficiles pour lesquels tu n’as pas de force habituellement (du ménage, rentrer ou scier du bois, creuser un trou au jardin pour planter un arbre, déplacer un meuble ou repeindre le plafond, etc…), ou encore un truc difficile mentalement et qui demande une énooooooorme énergie (remplir ta feuille d’impôts, faire un dossier d’assurance, de l’administratif, etc). Non seulement, ça soulage la pression, mais tu transformes littéralement physiquement en toi la nature de la colère : la colère ne t’asservit plus, elle te sert… ça s’appelle même de l’alchimie ! Maintenant, j’attends même d’être en colère pour faire des dossiers hyperchiants, comme ça, non seulement, ça ne me vide plus et je traite et élimine ainsi ces sujets à pompage énergétique ! blum

      • J’ai oublié un détail de taille, à l’origine de la genèse de la colère, très souvent un besoin non identifié, non reconnu, ou non honoré, du genre besoin de créer… ou de l’ordre de sa partie masculine ou féminine en soi malmenée, ignorée ou piétinée… ce qui ouvre ensuite des portes énergétiques difficiles, où l’on devient colère, où la colère s’incarne en la matière… et tout devient facilement source de colères qui rebondissent les unes contre les autres (quels qu’en soient les motifs). Cela implique, que la colère peut être aussi, si ce n’est une stratégie, du moins un appel désespéré (déformé) de ton âme pour t’indiquer ce dont elle a besoin, qui elle est dans sa nature, et ce qu’elle souhaite réaliser dans ton incarnation… au final, bercer sa colère, et on peut lui dire merci. Tout se transforme alors. give_rose

    • Marie, peut être cette vidéo pourra t’aider!
      http://youtu.be/-Ya2yWiPZ_E

      Gardons à l’esprit que la colère est une des plus  » puissante » énergie, déguisée par le mental-ego (c’est de l’Amour en fait) qui demande à être exprimée par le créateur incarné « responsable » que nous sommes…ou pas! Encore…

    • Très bonne approche, Cécile, bien que je ne voyais pas les choses sous cet angle-là. Après tout, on nous a tellement appris à refouler nos sentiments, nos humeurs ou états d’âme. Il est certain que ça se transforme en frustration.

      Les éducations involutives nous mènent la vie dure et on pourrait mettre plusieurs années à s’en remettre, surtout que, culturellement, nous sommes sollicités chaque jour.

      C’est pour ça qu’en écoutant Laurent, ça nous pousse à réfléchir sur notre condition d’humain en apprentissage, et ainsi, je pense que nous sommes sur la bonne voie.

  7. Oui Laurent super ce pense-bête !
    Si j’ai bien retenu tes anciens cours sur le cube, les angles sont du masculin et les traits les reliant sont du féminin (la vibration).

    Dans ce sens je vois qu’une vibration est davantage présente à chaque fois chez l’un des deux binômes. La vibration (F) s’élançant d’abord pour être maîtrisée et actualisée ensuite par la géométrie (M) et ainsi de suite de binômes en binômes pour former le cube :
    Humilité (F) + Respect (M) vers –> Fluidité (F) + Simplicité (M) vers –> Intégrité (F) + Responsabilité (M) vers –> Douceur (F) + Puissance (M)

    Par ailleurs si je continue les additions : (1+2) + (3+4) = quoi ? Joie et Paix ? C’est que je les aime bien ces deux là ! laugh

    +

    • (PS Pour être plus précis dans ma phrase : « La vibration (F) s’élançant d’abord pour être maîtrisée et actualisée par la géométrie (M) en une droite à deux points/angles, et ainsi de suite de binômes en binômes pour former le cube »)
      N’est-ce pas, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? rofl

  8. Merci Laurent. Cette association de mots est très intéressante. Je me sentais Petite, mais ai maintenant le sentiment d’être un pièce du puzzle, ni plus, ni moins importante que les autres. Tes vidéos relient énormément. Merci à toute l’Équipe au Sol.

  9. Encore un immense MERCIIIIII, Laurent, pour cette vidéo, et la précédente, et toutes les autres…! Comme les petits cailloux du Petit Poucet sur notre chemin smile

  10. Bonjour Laurent*
    Rien a redire c’est parfait et confirme mes acquis issues d’une longue recherche genre qui suis-je où vais-je et d’un vécu plutôt riche en expériences, de ce point de vue je m’en suis collé une belle tartine.
    Seulement voilà savoir n’est que le début de pouvoir hors je reste bloquer au niveau mental même si j’ai fais d’énorme progrès vibratoirement parlant, certains « programmes involuants » fonctionnent bien malgré moi. Se voir faire le contraire de ce que l’on sais devoir appliquer rend triste et déçu de sa personne tout en sachant que c’est pas bien non plus (de se juger). Un coup au top , un coup a côté de la plaque. Inlassablement je ne lâche pas l’affaire mais la fatigue s’impose, 57 ballets toujours en carafe. Le plus récalcitrant de ces bon sang de programmes étant celui qui m’interdit d’être heureux, je construis et je fout tout en l’air au moment de la récolte ….bla bla bla bla bla.
    Voilà tout çà pour te dire que savoir c’est pas pouvoir.
    Alors si l’envie te prenais un jour de faire le point sur ce genre de labyrinthe et comment en sortir je pense que cela pourrait en aider plus d’un car je pense que l’on est un bon paquet coincé dedans.
    Merci du partage de tes connaissances collègue* air_kiss

    • Pourquoi ne pas se dire que, malgré toutes nos faiblesses et nos manquements, nous nous aimons inconditionnellement ? c’est ce que je fais tous les matins et j’y pense chaque fois que j’éprouve un désaccord avec moi-même. Du coup, je suis plus consciente de mes dérapages mais je les vois moins négativement.
      Merci à tous.

  11. Salut Gilles,

    Il y a peu mot pour mot je me retrouvais dans ton texte.
    Je suis sans m’en rendre compte sorti de cette impasse.

    Mais il y a eu un glissement, pas du côté du mental mais dans la manière d’être.
    Pas pour autant que j’ai cessé parfois de juger les gens d’un regard, où que je maintienne en constance une attitude unifiée. Mais les moments « avec » sont là et quand c’est le cas il n’y a rien d’intellectualisé, juste les 8 principes énoncés par Laurent qui sont là.
    Est-ce un état d’esprit, un état d’être, un état d’âme ? Impossible de trancher, peut être les 3 smile

    • …je ne me suis pas trop étalé pour ne pas trop alourdir les commentaires mais c’est bien là que ça coince. Le doux glissement vers un nouvel État d’être je le connais, n’être plus que dans le ressenti le caberlot en berne, habité d’une paix sereine Et puis après plusieurs années la rechute, soudaine, imparable suite a un choc émotionnel puissant et patatras les conteurs a zéro. En fait certains programmes ne font que se mètres en veille alors que tout va bien. On a beau avoir détricoter la pelote comme le dit si bien Laurent du pourquoi du comment, devenir conscient des mécanismes (programme involuant)trouver le bouton on/off reste une gageure. Vouloir c’est pas pouvoir non plus* bref… « PATIENCE » est aussi un sacré mot✨ le monde ne s’est pas fait en un jour la loi de lUn fait que nous non plus
      Merci a Toi

      • Gilles, merci pour ton témoignage!
        On est tous loger plus ou moins à la même enseigne…cela nous concerne tous bien que nous vivions des scènarios différents! (Le yoyo vibratoire on le vit tous). Mais vu qu’on sait, on ne s’autorise plus de déraper… Faut se lâcher la grappe! On est UN, on est le Créateur dans la même pièce de théâtre à jouer des rôles pour vivre la séparation plus ou moins intensément…Déjà là…(étant conscient de l’unité et de QUI nous sommes)…
        je conseille Sylvain du Boullay (plein de sagesse)
        http://youtu.be/-lFo7SMMLh0
        Bises

      • Si ça peut te rassurer, Gilles, j’ai un gros blocage pour passer à l’action, depuis un bon moment. C’est comme ça pour tout. Depuis peu, je n’ai plus aucun mal pour le côté théorique, mais pour le reste, c’est même carrément scandaleux. Certains appelleraient ça de la fainéantise, or je sais que c’est autre chose. Est-ce le gros burn out que j’ai subi, il y a quelques années? Ou une conséquence de mon karma?

        La solution passe peut-être par le domptage du mental/égo. Je ne sais pas si il faut user de la manière forte, ou si il faut attendre patiemment que les bonnes solutions nous soient communiquées.

      • Hello à tous, les gros blocages du genre montagne, quelles que soient les méthodes, quels que soient les efforts, quels que soient les moyens mis en place, les interventions diverses, ou les lâchers-prises, je connais aussi… c’est là où l’on se rend compte qu’on ne maîtrise pas grand chose si ce n’est en venir à désirer ce que la vie nous offre, à développer le sens de l’appréciation, et aussi atterrir dans le présent ! On trouve ainsi les trésors cachés dans ces blocages. De mon expérience (simple témoignage), la plupart du temps, c’est mon âme qui insiste, et insiste… jusqu’à ce que je puisse faire le tour de la question de long en large et en travers, et finalement avoir l’idée de me positionner légèrement différemment (ce qui implique une transmutation). (mais j’ai l’oreille dure!)
        Quand tu résous une problématique (qui peut être physique aussi), et que parfois quelques années plus tard elle t’est resservie sur un plateau, ça peut être la plupart du temps trois choses : un approfondissement de la question sous un angle de vue pas encore abordé (un couche d’oignon supplémentaire retirée, une fois le plus douloureux apaisé), ou l’occasion de nettoyer les mémoires associées, ce qui est resservi est alors plutôt un fantôme de la problématique et juste demander à tes guides d’aider à mettre au jour ce qui doit encore être mis au jour et à éliminer tout ce qui est erroné en douceur suffit alors. La dernière chose est un écho d’une vie parallèle, et cela, tu ne peux le découvrir finalement que grâce aux « blocages » qui vont entrer en résonance. Et c’est l’accueil des synchronicités, des rêves, des intuitions, etc qui vont éclairer ces blocages par rapport à la reconnaissance de tes autres vies. Une fois ces liens reconnus, ton « je suis  » en construction, les symptômes disparaissent !
        Et puis, la nature prend son temps, a besoin de temps pour manifester les choses, et on a tout intérêt à prendre de la graine de l’observation de la nature. C’est quasiment un acte de foi, foi en sa petite voix, foi en l’Univers, en la Vie… sans jugement (alors même qu’on aimerait tant comprendre et manifester dans la matière maintenant !).

      • Merci pour tes précieux conseils Cécile. Justement, vivre l’instant présent est le plus difficile. J’ai un mental très dur de se côté là, je cogite tout le temps, il ne me laisse jamais tranquille. Un coup les fantômes du passé ressurgissent, un autre ceux du futur.

        Je ne perds pas espoir, je sais que j’y arriverai. Quand? Je n’en sais rien. Ce que je sais, c’est qu’en 6 mois, j’ai fait un bond considérable, pour ne pas dire quantique, en ce qui concerne mes connaissances et ma façon de vivre. Je suis heureux, or ce n’était pas le cas avant. Malgré tout, je sais que j’ai une chance formidable de vivre cette époque, grâce aux gens comme Laurent et d’autres, par le biais de cet outil formidable, qu’est Internet. En 6 mois, j’ai collecté beaucoup plus d’informations que beaucoup, pendant toute une vie. Maintenant, que j’écris ça, ça me fait penser que peut-être, il faut que je me laisse le temps de les digérer ces info.

  12. Merci pour ce nouvel outil de travail offert avec grâce et simplicité.L’homme est infiniment grand par rapport à l’infiniment petit et infiniment petit par rapport à l’infiniment grand.(auteur inconnu pour moi. smile

  13. … Oui, que dire de plus… feuille de route d’une clarté qui ne ment pas… à conserver au plus près de soi … encore merci Laurent pour le service… thank_you
    … cependant, moi aussi j’ai eu une pensée pour ces herbes qu’on dit ‘mauvaises’… La marmaille que nous étions a souvent reçu de maman ce quolibet de ‘mauvaises herbes’… un jour, longtemps après, je lui ai dit combien j’en étais fière pcq ces ‘herbes’ détiennent des vertus que la pharmacopée même monopolise… ‘Elles’ nous renseignent aussi sur le type de sol de nos jardins… ‘Elles’ sont hautement résistantes de part leurs racines profondes bien ancrées dans le sol… que voilà des herbes bien ‘incarnées’… ‘Elles’ peuvent être envahissantes, soit, mais… c’est leur joie de vivre qui les anime…
    … c’était mon petit grain de sel ajouté à tout ce qui s’est dit plus avant… Bizzz à tous… Je nous aime…
    heart

    • Merci pour ton soutien.

      Cependant, la première fois que j’ai regardé la vidéo, je suis resté bloqué là-dessus, la deuxième, ça m’a fait prendre conscience, de mon erreur. Même si je maintien mes propos.

      Peut-être que le monde parfait n’existe pas, je me contenterais peut-être d’un presque parfait. Quoique…

      • Excusez-moi de passer pour un « flooder » en me repondant à moi-même. Que sais-je? Que suis-je?

        En tous cas, parfait, je ne le suis, nous ne le sommes, certainement pas. C’est peut-être ce qui fait notre force…

        Faut-il accepter nos imperfections pour atteindre son contraire?

      • … J’en viens à dire que « le monde parfait » est une notion qq peu ‘bancale’… Il me vient que la perfection est se maintenir dans l’instant présent… ni plus, ni moins… présence et attention… L’attente et la comparaison(jugement) sont mortels… ça me vide littéralement… heart

      • La création est parfaite! Seulement chez les pré-humains, la salle de commande est vide, le commandant de bord a été éjecté, c’est donc le mental qui a repris les manettes et nous dirige…il est bien brave mais il pilote très mal parce que c’est pas sa fonction!

        Si on considère que le pré-humain génère 60000 pensées par jour miltiplié par 7 milliards d’individus…on est loin d’imaginer le poids de la plus grosse pollution subit par terre-mère!!!

        Effectivement pour reconnecté avec son soi supérieur, c’est être dans la présence, lui faire la place, le vide, être dans le silence intérieur mais extérieur aussi le plus possible( nature etc )
        On a des méthodes, être totalement dans l’instant présent (les petits le sont), investir l’espace, être alerte tout le temps, s’entraîner à être le plus souvent possible dans son champ cognitif et intuitif( Gany Soül Loui cette médite est très importante : blog être de la nature modules Guyz) et compte tenu de tes com j’ai envie de te diriger sur cet article de Laurent :
        http://homo-galacticus.fr/18-les-affaires-des-a-faire/

        C’est pas simple, c’est avoir une foi totale en son commandant de bord ne sachant pas où il nous emmène…mais lui seul sait piloter alors profitons de la balade et on verra bien smile

      • C’est tout beau Emilie… oui, la création est parfaite… je sous-entendais ‘le monde parfait notion qq peu bancale’ à notre niveau illusoire… Passant en revue Yz/Guyz depuis qq temps, je vois bien combien la pratique est essentielle et participe à ma reconnection… Je suis en chemin et me sens bien… marcher l’œil vigilant c’est grandir… Bonne randonnée à tous… heart

      • Merci pour vos conseils.

        Le problème que je rencontre depuis quelque temps, c’est des périodes hautes et des basses. Je suis simplement dans le bas. Seulement, c’est de plus en plus dans les extrêmes. Si, j’ai bien compris, tous les marcheurs sont face à ça. Enfin, si je me réfère à l’article 18, mon manque d’action serait plutôt bénéfique. Une chose qui est sûre, c’est que d’avoir de jeunes enfants en vacances, tout le temps en train de crier, n’aide certainement pas à déconnecter son mental. Même que ça use la patience.

  14. Bonjour Laurent et merci pour cet éclairage.
    Trop rigolé à l’image de l’enclume; Vaut mieux avoir un boulet au moins çà roule… Bon d’accord! Une question m’est venue lorsque tu dessinais les différentes phases de l’ascencion du préhumain : est ce qu’une personne diagnostiquée  » Alzheimer » pourrait être dans une de ces situations où effectivement l’esprit serait dans une dimension différente que son corps ?

  15. Bon-Jour !
    give_rose Le zombi de Peur et d’Horreur est mort !
    Le Zombi d’Amour et de Joie est Né mêlant l’Extase à l’Intase et louant la paire Pére-Mére-Veilleuse de sa Grâce prodiguée.
    Tout le reste n’a aucune importance (la Portance de l’UN)…Nul ne porte l’UN, c’est ELLE-LUI (ELUI) qui nous dispense, nous offre, nous actualise, nous aime, nous étincelle et nous sublime…Que dire de plus sinon de devenir ce zombi d’Amour et de Sérénité. A Toujours ! give_rose

  16. Bonsoir Laurent. de but en ‘blanc’, je dirais respectueux pas permissif, fluide pas bénéouioui, responsable pas (coupable ou obéissant.?), puissant pas dangereux…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*